Articulation

Définition des douleurs du nerf sciatique

Qui n’a jamais souffert de cet élancement qui ressemble à une décharge électrique partant de la hanche et qui s’étend parfois jusque dans le pied ? Les douleurs de nerf sciatique donnent une sensation de pincement et peuvent totalement invalider une personne en réduisant dès lors ses mouvements et en la contraignant à diminuer son train de vie. Le responsable n’est autre que ce nerf qui descend dans la région postérieure de la cuisse jusqu’au genou et parfois même jusqu’à la plante du pied.

nerf sciatique

Dans le cas le plus courant, ce nerf est simplement irrité par l’accumulation de toxines dans la région où il siège. On parle alors de la courante névralgie sciatique. Mais la douleur peut également être due à une hernie entre deux vertèbres, une tumeur, un rhumatisme, etc. et dès lors nous avons très souvent affaire à un nerf coincé. Contrairement aux névrites sciatiques qui sont moins longues, les sciatiques issues d’un souci de colonne vertébrale sont plus longues à guérir et les crises sont plus intenses. Très souvent les patients redoutent et angoissent à l’arrivée d’une nouvelle crise qui peut parfois être insupportable.

Méthodes naturelles pour soulager les douleurs du nerf sciatique

Heureusement, la case « chirurgie » n’est pas obligatoire pour tous les cas et les médicaments AINS (anti inflammatoire non stéroïdiens) ne sont pas forcément indispensables. Les méthodes naturelles peuvent soulager ces moments de douleurs intenses :

  • Si le nerf est coincé, l’idéal serait de le décoincer et de le remettre en place grâce à une gymnastique douce suivie par un thérapeute spécialisé. Les étirements doux ou le yoga sont très appréciables mais attention car on trouve toute sorte d’exercices à faire sur internet donc soyez vigilants car les erreurs de manipulation peuvent être fatales dans certains cas. Ne tentez aucune manipulation seul.
  • Pour calmer localement la douleur, l’utilisation de plantes ou d’huiles essentielles de type biochimique aldéhydes terpéniques sont appréciables. Elles sont calmantes et anti inflammatoires majeurs général et local. Vu leur propriété spasmolytique, elles détendent tout le système musculaire. Prenons par exemple le basilic citronné ou encore la litsée citronnée. Attention néanmoins à leur pouvoir irritant sur la peau et les muqueuses, il est alors conseiller de les diluer à minimum 10% dans une huile végétale avant une quelconque application locale.
  • Le repos est, selon moi, le meilleur des remèdes car la jambe en souffrance doit être mise en état de veille. Apprendre à se détendre fait également partie du jeu de la vie et peut être votre sciatique est-elle simplement le signe qu’il est temps de se détendre, de se reposer ? Ne serait-ce pas là un appel du corps tout simplement ?
    Soulager le mal n’est pas suffisant car il faut aller plus profondément et faire face aux causes profondes qui créent ce mail : Les toxines. Outre la cure de détoxification qui peut être efficace dans un suivi naturopathique, voici deux conseils qui peuvent soutenir le patient qui souhaite s’en sortir :
  • La modification de son hygiène alimentaire en se tournant vers un régime hypo-toxique qui limitera le risque d’intoxication du corps.
  • Les bains de siège froids – Méthode France Guillain – permettront à la douleur de se calmer et aux toxines du corps d’être éliminées plus facilement.
    Dans son livre « la méthode Harmoniste », Raymond Dextrait nous invite à utiliser les méthodes suivantes :
  • Friction de la partie douloureuse avec de l’huile camphrée et de l’ail.
  • Application de cataplasmes chauds avec des feuilles de lierres grimpants.
  • Fomentations – compresses très chaudes – avec une décoction de feuilles d’origan.
  • Bains de vapeur locaux avec un mélange de thym, menthe, verveine et aspérule odorante (50Gr de chaque pour 2 litres d’eau)

Les femmes enceintes sont très souvent invalidées par ce mal qui les surprend vivement tout au long de leurs grossesses mais pour vous rassurez Mesdames, la sciatique de la femme enceinte disparaît totalement après l’accouchement.
Une mise en garde cependant sur le temps de douleur. Si vous souffrez depuis plus de 3 mois, il sera intelligent d’aller consulter un médecin ou un physiothérapeute qui pourra vous diriger vers une solution différente car parfois la chirurgie se veut inévitable.

Article précédent

5 positions de yoga pour soulager les douleurs sciatiques

Article suivant

2 plantes magiques contre l'ostéoporose

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je pratique la naturopathie, la phytothérapie de même que l’alimentation saine et vivante avec investissement et passion. Etant plongée dans cet univers depuis plus de 10 ans, je me passionne également pour les techniques énergétiques et vibratoires qui complètent ma vision de la santé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire