fbpx
Accueil / Nos dossiers / Diabète / Diabètes : approches conventionnelles et accompagnements naturels

Diabètes : approches conventionnelles et accompagnements naturels

Quelle est la différence entre le diabète 1 et le diabète de type 2 ? Comment les accompagner naturellement ? Découvrez tout ce que vous devez savoir à propos du diabète de type 1 et celui de type 2 et comment limiter leur évolution grâce à la naturopathie.

Le diabète : qu’est-ce que c’est ?

Le diabète se caractérise par une élévation anormale du taux de glucose dans le sang, autrement appelé glycémie. On compte deux formes principales de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2 car leurs origines proviennent soit d’un arrêt de production d’insuline par le pancréas soit du fait qu’il en reste encore un peu mais qu’elle est mal utilisée.

Le diabète de type 1 : présentation

Le diabète de type 1 est le diabète du jeune. Il concerne les enfants et les jeunes adultes. Il arrive de façon très brutale, parfois après un traumatisme ou un énorme stress émotionnel et/ou physique. Beaucoup le pensent héréditaire car en effet, si un parent souffre de diabète de type 1, sa descendance peut elle aussi en déclarer un. 

Avant le diagnostic confirmé, les symptômes sont :

  • très fortes envie de boire : le sujet se lève la nuit pour boire, il réclame de l’eau souvent dans la journée…
  • il urine tout autant
  • perte de poids significative allant jusqu’à la maigreur
  • grande fatigue malgré un bon sommeil et du repos

Le diabète de type 1 est considéré comme une maladie auto-immune et les personnes sont reconnues comme handicapées. 

Le diabète de type 1 : les traitements et accompagnements naturels

  • Le cellules pancréatiques responsables de la production d’insuline, les cellules bêta des ilots de Langerhans sont attaquées par le système immunitaire. Il faut donc compenser cette perte en injectant de l’insuline directement dans l’organisme via un stylet ou une pompe.
  • Par ailleurs, un régime alimentaire doit être mis en place en veillant à répartir les apports glycémiques en fonction des besoins du diabétique au cours de la journée. 
  • Cependant, il est important  de savoir que les fibres réduisent la glycémie car ils enferment le sucre dans la cellulose qui va ensuite être évacuée dans les selles. 
  • La cannelle est hypoglycémiante
  • Le sucre de coco est le sucre ayant un indice glycémique le plus bas
  • le miel d’acacia est le miel le moins sucré. 
  • Le diabète de type 1 étant une maladie auto-immune, prendre soin du microbiote est indispensable. Calmer l’inflammation des muqueuses et réensemencer des probiotiques de qualité afin de moduler la réponse immunitaire. Une alimentation anti-inflammatoire ,sans gluten et sans lactose est recommandée.
  • Le chrome est également reconnu pour faciliter la captation de l’insuline par la cellule

Diabète de type 2 : présentation. 

Le diabète de type 2 est plus sournois. Il arrive vers la cinquantaine et ne présentent aucun symptôme mais il est le résultat d’une hygiène de vie inadaptée et d’une alimentation trop riche en sucre. 

Il est souvent détectée lors d’un examen sanguin de routine. 

Lors d’un diabète de type 2, le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas suffisamment. Le corps se fatigue et, à long terme, va arrêter d’en produire. 

Diabète de type 2 : traitement conventionnel et approches naturelles

Afin de contenir le diabète, des médicaments seront prescrits. Cependant, pour des résultats efficaces et durables,  il est primordial de revoir vos habitudes de vie :

  • redéfinir une alimentation saine, naturelle, équilibrée et pauvre en sucre
  • privilégier les aliments à indice glycémique bas (peu ou non sucré, riche en fibre…)
  • éviter les jus de fruits, préférer les fruits frais qui, grâce à la pulpe ne font pas monter la glycémie en flèche
  • pratiquer une activité sportive
  • perdre du poids
  • restaurer une flore intestinale de qualité et agir sur l’inflammation de la muqueuse intestinale
  • miser sur les compléments alimentaires favorisant l’assimilation du sucre et l’abaissement du taux de glycémie : berbérine, cannelle, chrome

Le diabète une maladie à risque

Le diabète lorsqu’il est bien suivi, peut être correctement stabilisé. En revanche, si les principales recommandations ne sont pas suivies, les suites peuvent être catastrophiques : cécité, amputation, hypertension artérielle, etc…

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

fruits-a-index-glycemique-bas

Diabète : quels sont les aliments à éviter pour prévenir ?

5.0 01 Dans le monde, on enregistre actuellement plus de 400 millions de personnes atteintes …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.