fbpx
Accueil / Santé Naturelle / Défenses naturelles / L’épigénétique ou comment l’environnement influence vos gènes

L’épigénétique ou comment l’environnement influence vos gènes

Seulement 2% de votre ADN constituerait les gènes codants, ceux qui déterminent votre sexe, la couleur de vos yeux, de vos cheveux, etc… Les 98% restants sont nommés « ADN poubelle » par les scientifiques. Aujourd’hui, les chercheurs ont compris que cet « ADN poubelle » avait un rôle tout aussi important dans l’expression des ces 2 %. De plus, il a été récemment prouvé que l’environnement direct et les habitudes de vie avaient une influence sur l’expression de ces gènes : c’est ce que nous enseigne l’épigénétique. 

Définition de l’épigénétique selon l’INSERM

« Alors que la génétique correspond à l’étude des gènes, l’épigénétique s’intéresse à une « couche » d’informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule… ou ne pas l’être. En d’autres termes, l’épigénétique correspond à l’étude des changements dans l’activité des gènes, n’impliquant pas de modification de la séquence d’ADN et pouvant être transmis lors des divisions cellulaires. Contrairement aux mutations qui affectent la séquence d’ADN, les modifications épigénétiques sont réversibles. »

C’est une avancée considérable. 

Épigénétique et maladies héréditaires

L’épigénétique remet en cause le fonctionnement des maladies héréditaires. En effet, partant du principe que l’environnement et les habitudes de vie ont un rôle direct sur l’expression des gènes ou non, cela sous-entend que les maladies héréditaires ne sont pas une fatalité. 

L’épigénétique est donc un espoir pour toutes les personnes enfermées dans le schémas «  c’est de famille » : « dans ma famille, nous sommes tous en surpoids », « mon père, mon oncle et mon grand-père avaient des problèmes de cœur », « chez nous, on perd nos cheveux à 50 ans », etc… 

Si l’environnement et les habitudes de vie peuvent déclencher une maladie soit-disant héréditaire, ils peuvent tout aussi bien participer à son non apparition ! Votre santé dépend alors de ce que vous mettez en place pour la conserver, ce qui est extrêmement encourageant et prometteur…

Epigénétique et psychogénéalogie

De nombreuses personnes souffrent des traumatismes conscients et/ou inconscients de leurs parents voire de leurs grand-parents (et même au-delà…) Les rescapés des grandes catastrophes de l’Histoire comme les génocides ont laissé des traces dans l’ADN de leurs descendants. Par exemple, certains de ces derniers dont les aïeux ont été gazés pendant la 1 ou 2ème guerre mondiale vont développer de l’asthme, de la claustrophobie ou des peurs irrationnelles. D’autres, descendants de victimes d’inceste ou de viol vont déclencher des comportements inadaptés, des pathologies gynécologiques, etc… 

Autrefois considérés comme empirique, cette approche est maintenant démontrées par l’épigénétique. 

Comment cela s’explique-t-il ? Lors d’un traumatisme, il y a une modification de l’expression d’un de vos gènes qui va alors s’activer ou s’inhiber. Votre ADN n’est pas modifié, c’est l’expression de vos gènes qui l’est. S’il n’y a pas de travail de « réparation »,l’activité génétique sera alors transmise telle quelle à votre descendance via votre ADN. 

Épigénétique et géobiologie

La géobiologie est cette pratique qui consiste à prendre à en compte les perturbations naturelles et artificielles des rayonnements électromagnétiques et des réseaux souterrains: cours d’eau souterrain, qualité du sous-sol, réseau Hartmann, faille cosmo-tellurique, ligne haute tension, voie ferrées, antenne relais, etc… et de tacher de trouver des solutions pour les contourner ou pour minimiser leurs effets sur la santé. 

L’épigénétique nous apprend qu’au contact de certaines conditions, des gènes « endormis » peuvent se « réveiller » et provoquer des maladies. Il serait donc logique qu’une exposition prolongée aux rayonnements des réseaux électromagnétiques naturels mais surtout artificiels (antenne relais, borne wi-fi, transformateur EDF, pilonne électrique, ligne haute tension) modifient l’expression de vos gènes. 

L’épigénétique, nouvelle voie pour soigner les cancers

L’ADN ne change pas, c’est l’expression des gènes qui va être activé ou pas. L’environnement direct influe sur l’apparition de cancer et donc sur la disparition. En effet, les modifications épigénétiques sont réversibles et dynamiques. De nombreuses recherches tentent de mettre à jour de nouveaux traitements alternatifs à la chimiothérapie en se focalisant sur l’inhibition de l’expression des gènes « malades ». Ainsi, au lieu de combattre directement les cellules tumorales, ces traitements viseraient à modifier l’expression des gènes de ces mêmes cellules tout en soutenant le travail d’auto-guérison naturel de l’organisme. 

L’épigénétique est une source d’espoir pour contrer la fatalité face à l’apparition de certaines maladies comme le cancer. Elle invite chacun à prendre sa santé en main et à ne plus rester passif ni inactif dans son processus de guérison ou de prévention. L’épigénétique nous rappelle également que rien n’est figé et que l’impermanence siège au sein-même de notre ADN.

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

huiles-essentielles-antibiotiques

Huiles essentielles : les antibiotiques de demain

5.0 01 À l’heure où l’OMS tire la sonnette d’alarme à propos de la résistance …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.