Energie

Et si on plantait des arbres pour assainir notre environnement…

les_plus_beaux_arbres_du_monde_hetre_de_ponthus

Puisque les arbres et leur fréquentation sont tellement importants pour notre santé, la question cruciale est de savoir comment en implanter dans notre environnement.

Qu’il s’agisse des arbres dans des lieux publics au cœur des villes, dans les forêts, dans les jardins privatifs ou dans les arrière-cours des appartements, il faudrait les rendre accessibles un maximum de personnes.

Les initiatives personnelles qui consistent à planter des arbres aux alentours de votre maison seront bénéfiques tant de la plus-value de ce bien que du point de vue de la santé puisque d’après les études, les arbres fournissent un bénéfice santé de 15 %.

Dans les lieux publics et au cœur des villes, cela dépend bien évidemment des pouvoirs publics qui feraient bien de se soucier du bien-être de leurs citoyens en leur offrant plus d’espaces verts.

Grâce à leur processus de photosynthèse qui permet leur croissance, les arbres réduisent les taux de dioxyde de carbone et augmentent les taux d’oxygène. Ils améliorent également la qualité de l’eau filtrée à travers les sols et ils contribuent à entretenir ou à repeupler la faune notamment des oiseaux qui peuvent s’y poser pour chanter et y construire leur nid, mais également pour de nombreuses autres espèces animales auxquelles ils fournissent de la nourriture.

D’un point de vue plus pratique, les haies ou les pans d’arbres constituent des coupe-vent naturels. De ce fait en hiver ils réduisent le refroidissement et vous font épargner du chauffage à vous-même ainsi qu’aux maisons avoisinantes. Cet argument devrait être pris en compte en cette période de restriction budgétaire et par souci écologique.

Vous n’êtes pas jardiniers et vous pensez peut-être ne pas avoir la main verte ? Voici donc six étapes simples et faciles à mettre en place pour la plantation de vos arbres.

1 – Fournissez-vous des plans de diverses variétés dans une pépinière ou chez certaines personnes qui se débarrassent de jeunes pousses lorsque leur jardin est trop fourni.

2 – Creusez un trou large de manière et versez-y de l’eau jusqu’au ras de la terre. Attendez ensuite le jour suivant que toute l’eau ait disparu. Si ce n’est pas le cas, c’est que le sol à cet endroit est trop peu perméable. Cela ne permettra pas à l’arbre de se nourrir convenablement via l’eau du sol. Il faut alors mieux changer l’endroit du trou. Parfois, quelques mètres suffisent… Réessayez avec un nouveau trou.

3 – Que les racines de l’arbre soient emballées dans une toile de jute, dans un sac plastique ou contenu dans un pot, il faut les libérer et placer la boule de racines profondément dans le trou sans enfoncer le tronc au cœur des racines. Essayer de décentrer la plantation pour qu’un côté du trou supporte l’arbre. Les racines doivent cependant être implantées suffisamment profondément afin que l’arbre ne soit pas déraciné au premier vent.

4 – L’idéal est d’effectuer la plantation au printemps ou au début de l’automne. Cela dépend de l’espèce d’arbre. Renseignez-vous à ce sujet.

5 – Remblayer ensuite le trou avec un mélange de paille, de la terre que vous en avez extraite et de l’eau. Tasser légèrement avec la main, mais surtout éviter de piétiner la terre pour qu’elle s’enfonce, car elle risque d’être trop tassée.

6 – Les jours qui suivent si la terre qui entoure l’arbre se creuse trop, rajoutez encore un peu.

Puisque la nature réussit à faire pousser à planter les arbres toute seule, il est vraisemblable qu’avec un peu de persévérance vous y arriviez également !

Article précédent

Les aliments génétiquement modifiés sont-ils réellement sans danger ?

Article suivant

Comment agir et protéger les télomères ?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire