DIY : Réaliser son shampoing solide

Les shampoings solides font de plus en plus d’adeptes et bon nombre de magasins en fournissent. Mais si vous êtes dans cette démarche plus écologique et respectueuse de votre peau, peut-être aimeriez-vous pouvoir réaliser vous-même votre shampoing solide ? Si c’est le cas, cet article est pour vous. 

Pourquoi un shampoing solide ? 

Le but premier d’un shampoing est de nettoyer les cheveux ainsi que le cuir chevelu, mais force est de constater que la plupart des shampoings « classiques » contiennent de nombreux ingrédients allergènes et irritants, et les shampoings naturels, bien que plus sains, n’en restent pas moins polluant de par leur conditionnement. 

Les shampoings solides présentent de nombreux avantages. Tout d’abord, ils sont composés d’ingrédients naturels, sans sulfates, parabènes ou silicone, ce qui les rend plus sains. De plus, ils ne nécessitent pas l’utilisation d’après-shampoing. Ils sont également plus efficaces que les shampoings industriels au silicone, nourrissant réellement le cheveu plutôt que le « recouvrir ». Tout comme les shampoings « classiques », les shampoings solides peuvent être adaptés selon votre type de cheveux. Ils sont également peu chers et durent plus longtemps que les autres shampoings. Et pour finir, ce qui nous intéresse ici, ils peuvent être réalisés soi-même, facilement et rapidement. 

Shampoing solide : focus sur les ingrédients naturels !

Si vous désirez réaliser votre propre shampoing solide, rien de plus simple, il vous suffit de trouver les ingrédients correspondants à votre type de cheveux. Bien que certains d’entre eux doivent être commandés sur internet, la plupart se trouvent assez facilement dans les magasins biologiques. Essayez de les choisir biologiques, biodégradables, écologiques et naturels. 

Le premier ingrédient dont vous aurez besoin est un tensioactif qui permet de solidifier le shampoing. C’est également lui qui nettoie et fait mousser. Il s’agit du seul ingrédient chimique de la recette, et bien que souvent critiqué, il est indispensable. Veillez cependant à ce que celui-ci ne dépasse pas 60% de la recette. Cependant, afin d’éviter les sulfates, il est recommandé de privilégier les tensioactifs les plus doux comme le Sodium Cocoyl Isethionate (SCI), qui est un dérivé de l’huile de coco. Celui-ci se présente sous forme de poudre, qui n’irrite pas le cuir chevelu et est respectueux de l’environnement. Evitez le SLS (Sodium Lauryl Sulfate), irritant, ou le SLES (Sodium Laureth Sulfate), non seulement irritant, mais aussi potentiellement cancérigène. 

Le deuxième ingrédient dont vous aurez besoin est une poudre minérale ou végétale. Vous pouvez la choisir selon votre type de cheveux. Pour les cheveux gras, optez pour de la poudre d’argile, de bardane ou du rhassoul. Pour les cheveux abimés ou les pellicules, vous pouvez utiliser de la poudre d’ortie. Le Shikakai, poudre ayurvédique est utile pour favoriser la pousse des cheveux et pour les cheveux bruns. Si vos cheveux se démêlent difficilement, vous pouvez utiliser de la poudre de guimauve. Afin de préserver la douceur et la souplesse de vos cheveux, utilisez de la poudre d’orange. La poudre de Sidr sera bien utile pour les cheveux blonds, les démangeaisons ou les pellicules. 

Veillez toujours à ce que les poudres végétales représentent 10% de votre produit. 

Les huiles ou beurres végétaux représenteront quant à eux 20 à 25% de votre recette. Cela permet de protéger et réparer vos cheveux ainsi que votre cuir chevelu et apporte de la brillance. Comme pour les poudres minérales ou végétales, les huiles et beurres peuvent être adaptés à chaque besoin spécifique. Pour les cheveux secs, optez pour de l’huile de coco, très nourrissante ou de l’huile d’amande douce, du beurre de karité ou de l’huile d’argan. Si vos cheveux ont tendance à graisser rapidement, privilégiez l’huile de jojoba et si ceux-ci sont abimés, utilisez de l’huile de bourrache ou de ricin pour optimiser la réparation. L’huile de brocoli, quant à elle, est utile pour les cheveux bouclés et l’huile d’avocat et de ricin permettent de lutter contre la chute des cheveux. L’huile de chaulmoogra est utilisée pour éliminer les pellicules. 

Les huiles essentielles sont utilisées pour leurs vertus mais sachez qu’elles ne sont pas indispensables à la recette. Si vous le souhaitez, ajoutez 20 gouttes à votre shampoing. Voici quelques exemples : 

  • Cheveux ternes et cassants : Bois de rose, citron, géranium ou laurier noble. 
  • Cheveux secs : Ylang-ylang ou orange douce. 
  • Cheveux gras : Tea-tree, géranium, lavande ou palmarossa. 

Faites cependant attention, les huiles essentielles étant très concentrées, il est important de les manipuler avec précaution et leur utilisation est à éviter chez les femmes enceintes, allaitantes ou les enfants de moins de 6 ans. 

L’eau ou l’eau florale (hydrolat), permet de dissoudre le tensioactif qui est insoluble dans l’huile. Si vous souhaitez ajouter des vertus à votre shampoing, utilisez de l’eau florale à raison de 15% de la préparation. 

Recette du shampoing solide à faire chez soi

  • Un moule en silicone de la forme de votre choix
  • 60g de tensioactif SCI (en vente chez Aroma Zone)
  • 10ml d’eau
  • 20g d’huile ou beurre végétal
  • 10g de poudre minérale ou végétale
  • 20 gouttes d’huile essentielle 
  • Faites fondre au bain marie le tensioactif avec l’eau et l’huile de coco en mélangeant sans cesse avec une spatule. 
  • Ajoutez la poudre d’argile. 
  • Hors du feu, ajoutez les huiles essentielles.
  • Placez dans un moule en tassant bien et laissez durcir 24h.
  • Le tensioactif SCI étant assez volatile, portez un masque par précaution et veillez à aérez la pièce dans laquelle vous vous trouvez. 

Conseils d’utilisation du shampoing solide

Faites mousser le shampoing solide entre vos mains et appliquez la mousse sur les cheveux mouillés. Le plus important est de faire mousser au niveau du cuir chevelu. Les pointes recevront le shampoing à travers vos mouvements de mains. Si vous préférez, vous pouvez frotter directement le shampoing sur vos cheveux. Rincez bien. 

Évitez de vous laver les cheveux trop régulièrement au risque de les voir graisser rapidement.

Afin de conserver votre shampoing dans les meilleures conditions, pensez à bien le faire sécher sur un porte savon en bois ou sur un gant de toilette sec. 

À vous de jouer ! Grace aux shampoings solides, non seulement vous protégez votre peau des agents toxiques mais vous préserverez la planète. Alors, pourquoi attendre ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.