Conseils pour faire aimer les légumes à vos enfants

Conseils pour faire aimer les légumes à vos enfants
5 (100%) 2 votes

Brocolis, haricots verts, épinards, choux de Bruxelles ou encore courgettes, les légumes verts sont souvent les plus difficiles à faire avaler aux enfants. En effet, dès qu’ils arrivent à l’âge de raison, ils commencent à découvrir les couleurs consciemment, à associer les goûts, à découvrir la subtilité de leurs papilles gustatives. Généralement, cette période s’assimile à un refus catégorique d’avaler le moindre aliment vert.

Les légumes verts : une source d’ennui

Les cris, les pleurs, les larmes, les combats devant l’assiette pour encourager l’enfant à manger sont le quotidien de nombreux parents. Parfois, même le simple fait de goûter un légume les rebute, les fait hurler, les positionne dans un inconfort menant jusqu’au dégoût, aux haut-le-cœurs, conduisant pour une minorité et dans le pire des cas, aux vomissements.

Conseils pour faire aimer les légumes à vos enfants

Mille et une possibilités pour faire consommer des légumes verts

Bien que compliquée, cette période de l’enfance nécessite une volonté, pour les parents de ne pas abandonner. En effet, les légumes sont importants pour la bonne santé de l’enfant ainsi que pour sa croissance.

Néanmoins, ne forçons jamais un enfant à consommer mais découvrons plutôt des alternatives pour proposer différemment les légumes aux plus jeunes d’entre nous :

  • La création d’un potager familial

Proposer un espace où l’enfant sera investi dans la culture des légumes est une activité valorisante pour les plus jeunes (et aussi les moins jeunes).  En effet, les enfants découvrent les graines – la source de vie – , la croissance du légume, la cueillette et ensuite la préparation d’une recette. Généralement, cet investissement de soi responsabilise l’enfant mais le rend également fier. Dès lors, c’est avec beaucoup de valeur que l’enfant souhaitera, bien souvent,  consommer l’aliment qu’il a vu pousser et qu’il a récolté lui-même.

Grâce au potager familial, l’enfant pourra aussi découvrir différentes variétés de légumes que celles qu’il a pu consommer jusqu’alors. En effet, la rareté devient précieuse aux yeux de tous et encourage l’exercice du « bien manger ».

  • La découverte de la cuisine

Lorsque l’enfant – quel que soit son âge – se sent investi dans une activité, il y met généralement tout son cœur.  D’ailleurs, apprendre aux enfants comment se cuisinent les légumes pourrait les intéresser plus qu’on ne pourrait le croire. En fonction de l’âge de l’enfant, il est possible de l’installer à côté de soi pendant la préparation du repas en lui expliquant les étapes de la recette, en lui proposer de couper certains légumes avec un couteau adapté pour son âge et pourquoi pas, de lui proposer de cuisiner avec lui. À nouveau, nous entrons dans une phase où l’enfant, par amour pour sa découverte, va goûter le plat qu’il a aidé à préparer.

  • Les potages.

Souvent, les légumes cuits à l’eau, à la vapeur ou même au four restent visuellement difficiles à faire avaler aux enfants. Ils doivent garder l’aliment en bouche longtemps pour le mâcher correctement. Cela active davantage les papilles gustatives qui s’éveillent et réveillent alors le goût du légumes qui s’accentue dans la bouche. C’est généralement à ce moment-là que les enfants crachent, pleurent ou rejettent leur assiette. En préparant des soupes multi légumes, on permet d’adoucir certains goûts plus forts ou amers.

La carotte est bien souvent l’amie de nos enfants car son goût sucré permet de contrer les autres légumes.  De plus, elle possède des nutriments intéressants pour la croissance de nos bambins. Adoptons également la patate douce, le panais ou encore la courge.

  • Les cakes

Qui n’a jamais dégusté un délicieux cake salé ? Généralement, les enfants n’y voient que du feu ! Les recettes varient et s’alternent en fonction des goûts de chacun mais il est simple d’ajouter des morceaux de légumes qui fondent lors de la cuisson.

  • Les gâteaux sucrés.

Du gâteau au chocolat à base de courgettes ou à base de haricots rouges, n’avez-vous jamais essayé ?  La gourmandise des enfants ne pourra pas ignorer ces merveilleux desserts qui sortent délicieusement du four ! Les légumes ajoutés passent inaperçu en goût et permettent d’augmenter la ration quotidienne recommandée. Évidemment, cette dernière option ne permettra pas, à elle seule, un apport suffisant. Voyons dès lors cette approche comme un bonus !

L’apprentissage des légumes peut être un chemin difficile. Néanmoins apprenez à vos enfants à consommer en conscience, avec amour et passion. Rapidement, les attitudes se modifient et le chemin vers l’alimentation saine devient harmonieuse.

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.