Prévenir la fatigue oculaire numérique

Prévenir la fatigue oculaire numérique
5 (100%) 3 votes

Travailler sur un ordinateur, consulter son téléphone portable, surfer sur le net depuis sa tablette, les écrans font partie intégrante de notre vie moderne. Seulement, regarder un écran et lire un livre ne demande pas le même effort. Passer plus de 8h par jour derrière un écran peut fatiguer votre vue. Porter des lunettes adaptées est bien mais peut-être pas suffisant. Voici quelques conseils pour prévenir la fatigue oculaire numériques.

La fatigue oculaire numérique ou syndrome de vision informatique (computer vision syndrome CVS) se manifeste par l’apparition des symptômes survenant généralement au bout 3 heures d’utilisation mais qui sont susceptibles de disparaître une fois l’activité numérique interrompue :

  • inconforts visuels ou dans la posture (tension dans la nuque, les épaules, le dos…)
  • maux de tête
  • sécheresse oculaire
  • douleurs aux yeux
  • changement dans la vision des couleurs
  • difficulté d’accommodation, c’est-à-dire difficultés à adapter sa vision lors de passage à la vision de près à la vision de loin. Selon Carole Desharnais, infirmière en ophtalmologie à la clinique d’ophtalmologie de l ’Hôpital général juif à Montréal, « le problème d’accommodation, qui entraîne une vision floue, est dû à la fatigue des muscles ciliaires, lesquels modifient normalement le cristallin afin de faire la mise au point. Par ailleurs, les yeux secs rendent aussi l’image floue, car la sécheresse déforme la surface de l’œil ».

Bien régler les paramètres écran pour éviter la fatigue oculaire

  • La luminosité et le contraste doivent être ajustés en fonction de la luminosité de la pièce, d’autant plus si elle est éclairée, que ses murs sont clairs ou que le poste informatique se trouve près d’une fenêtre.
  • Choisir un fond d’écran pâle.
  • Préférez un éclairage indirect qui ne se dirige pas vers l’écran. Évitez de disposez les écrans sous un plafonnier.

Faire des pauses pour prévenir la fatigue oculaire numérique

  • Clignez souvent des yeux pour les humidifier. En effet, quand vous travailler sur un ordinateur, vous clignez beaucoup moins souvent les yeux qu’en temps normal. De plus, le fait de constamment devoir ajuster votre vision entre l’écran et un document papier, fait que votre œil peut vite se fatiguer.
  • L’astuce canadienne du 20-20-20 si vous ne pouvez pas quitter votre poste: faire une pause de 20 secondes toutes les 20 minutes en regardant en face de soi à une distance de 20 pieds (environ 6 mètres).
Prévenir la fatigue oculaire numérique

Lunettes anti-reflet pour reposer la vue lors de travaux sur ordinateur.

Il existe des lunettes anti-reflet bleues pour soulager la vue et éviter la sécheresse oculaire. En revanche, celles-ci ne permettent pas d’améliorer la lecture ou la sensibilité de contraste.

Pour les personnes à risque de développer une dégénérescence maculaire liée à l’âge, un glaucome ou une rétinopathie diabétique, il leur est plutôt conseillé de porter des lunettes anti-reflet teintées en jaune.

Le Yoga des yeux pour prévenir et soulager la fatigue oculaire numérique

Le yoga des yeux est une gymnastique oculaire inspirée de la médecine ayurvédique et développée par un Américain, le Dr Bathe, et par un Indien, le Dr Argawal, dans les années 20.

Il permet grâce à des séries d’exercices répétées plusieurs fois de travailler les différents muscles des yeux ainsi que de stimuler la circulation sanguine dans cette zone. Pour celles et ceux qui ont pu bénéficier de séances d’orthoptie, le yoga des yeux s’en rapproche fortement, sans l’approche holistique de ce dernier.

Exemple d’exercices à pratiquer le plus souvent possible :

  • Sans bouger la tête, regardez le maximum à gauche, puis à droite tout en respirant calmement et profondément. Commencez lentement puis accélérez la cadence qui vous le sentez.
  • Idem de haut en bas puis en diagonale et enfin en dessinant des grands cercles tout en gardant bien la tête droite.
  • Tendez le bras devant, fixez votre index puis, tout en suivant sa trajectoire en insistant pour garder une vision nette,  le ramener lentement entre les deux yeux et enfin l’éloigner en effectuant des allers-retours. Le principe étant de travailler l’accommodation en stimulant les muscles permettant d’améliorer la mobilité du globe oculaire.
  • Clignez des yeux, fermez les paupières et, avec votre paume des mains, appuyez agréablement dessus en massant légèrement.

Tout ces conseils ne doivent pas remplacer une consultation avec un ophtalmologue ou la médecine du travail si votre poste a besoin d’être réaménagé. Cependant, tous les spécialistes s’accordent à dire que la meilleure des astuces pour soulager et prévenir la fatigue oculaire numérique est de régulièrement interrompre son activité, de regarder au loin par la fenêtre, de se déplacer et encore mieux, de sortir prendre l’air

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.