Menu & recherche
Quels sont les signes de la périménopause ?

Quels sont les signes de la périménopause ?

Quels sont les signes de la périménopause ?

Fatigue, cycle irrégulier, prise de poids,… Et si c’était la périménopause ? En effet, la ménopause n’apparaît pas du jour au lendemain ! Redoutée par la grande majorité des femmes, elle s’accompagne de signes annonciateurs qui surviennent parfois dés la quarantaine, et peuvent durer plusieurs mois ou années. Mais quels sont-ils ?

52 ans : c’est l’âge moyen de la ménopause. Mais avant la disparition définitive des règles, nos hormones jouent au yo-yo pendant une période qu’on appelle la périménopause. La périménopause se traduit par une période d’instabilité qui s’avère parfois plus inconfortable que la ménopause elle-même. Voici 4 signes qui ne trompent pas :

 1) vos cycles deviennent irréguliers. Ils commencent en général par raccourcir puis ils s’allongent au fur et à mesure que la ménopause se rapproche, avec des périodes sans règles pouvant durer plusieurs mois.

2) Vos règles s’accompagnent d’un syndrôme prémenstruel ou d’une accentuation de ses symptômes : seins tendus et douloureux, ballonnements, gonflements, irritabilité,…

3) Vous traversez une période de nervosité et/ou d’émotivité en « montagnes russes » (qui peuvent aussi retentir sur le sommeil). Dans de rares cas, certaines femmes ressentent les mêmes symptômes qu’une dépression post partum.

4) Des troubles gynécologiques peuvent aussi apparaître. Généralement les règles deviennent plus abondantes, au point d’occasionner parfois fatigue ou anémie. D’autant plus que des saignements intempestifs peuvent se manifester car la muqueuse utérine épaissit. Des polypes ou des fibromes peuvent provoquer des « boules au sein ». Heureusement bénins dans la plupart des cas…

D’autres signes peuvent également annoncer que vous entrer en périménopause, tels que :

  • La périménopause n’est pas si différente de la période de l’adolescence où votre corps change au point de devenir une toute nouvelle personne. Même si vous ne grandissez pas et que votre équilibre n’est pas affecté en ce sens, vous pourriez tout de même développer certaines maladresses causées par tous ces changements. Cette transition hormonale peut également rendre la peau plus fine et donc la rendre plus sensible aux ecchymoses.
  • La sécheresse des yeux et un changement dans la qualité de votre vision peuvent aussi être des symptômes de périménopause.
  • Vous cherchez vos lunettes alors qu’elles sont sur votre tête ? L’excès d’oestrogène est transformé en hormone de stress et peut affecter la mémoire.
  • Une prise de poids localisée autour du ventre peut également être révélatrice d’un chamboulement hormonal.
  • Le déséquilibre hormonal peut occasionner des problèmes d’acné…
  • À mesure que votre taux de progestérone baisse, le collagène de la peau sera plus fragile et celle-ci aura tendance à s’assécher.
  • Les troubles du sommeil font partie des effets secondaires majeurs de l’absence d’ovulation.

Enfin, certaines femmes peuvent vivre une sorte de crise existentielle à la périménopause. « Il pourrait s’agir d’une bonne occasion pour (re)prendre votre vie en main.  » rassure le Dr Northrup. « Arrêtez vous une minute… afin de bien identifier vos rêves et vos aspirations après plusieurs années à prendre soin de votre famille ! Donnez-vous la permission de vous arrêter et de réfléchir à ce que vous voulez vraiment. Cela pourrait être  le début d’un magnifique nouveau chapitre qui commence ! ».

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.