Ma santé

Fluor = Danger! Diminuer ou éliminer les sources de fluor

Comme on le sait maintenant, l’ingestion répétée de fluor sur le long terme peut entraîner de nombreux problèmes de santé chez les adultes, mais aussi chez les enfants et les fœtus à naître. Les scientifiques sont affirmatifs et profondément convaincus qu’il ne faut ingérer du fluor sous aucun prétexte. Il devrait d’ailleurs normalement être recommandé sur tous les produits pour bébé de ne pas utiliser d’eau fluorée pour les préparations alimentaires qui leur sont destinées.

La fluoration de l’eau est une expérience qui a débuté il y a une quarantaine d’années. Trois produits chimiques sont principalement utilisés pour la fluoration de l’eau : le fluorure de sodium, le fluosilicate de sodium et l’acide fluosilicique, 3 composés chimiques hautement toxiques, dont l’un d’eux a d’ailleurs longtemps été utilisé comme poison pour tuer les rats. On en trouve encore actuellement en pharmacie pour tuer les fourmis et divers insectes.

Il est évident que la toxicité de ce poison dilué dans l’eau est atténuée, toujours est-il qu’un poison reste un poison. On sait d’ailleurs avec certitude que les poisons les plus efficaces sont ceux qui sont absorbés en très petite quantité mais de manière très régulière. C’est l’effet cumulatif qui est le plus toxique d’autant plus que l’organisme ne parvient jamais à les éliminer totalement.

Afin de purifier votre eau, sachez qu’il existe actuellement sur le marché divers systèmes de filtration, mais que tous ne permettent pas d’éliminer tous les toxiques et le fluor. Les filtres les plus performants sont ceux à osmose inverse. Heureusement, la plupart des pays européens ne sont pas encore touchés par cette fluoration de l’eau. Celle-ci est surtout pratiquée aux États-Unis, au Canada et en Angleterre. Cela n’empêche pas de purifier notre eau au maximum, car elle est chargée de nombreux d’autres toxiques.

Nous sommes soumis à une autre source quotidienne de fluor à laquelle nous ne pensons pas, il s’agit de l’usage quotidien ou biquotidien de dentifrice et des produits fluorés pour les bains de bouche. Heureusement, il existe maintenant de plus en plus de dentifrices et d’antiseptiques buccaux sans fluor.

On ignore bien souvent que les boissons et l’alimentation industrielle sont fabriquées, traitées ou transformées avec du fluorure ou de l’eau fluorée.

Certains thés noirs, certaines formules d’aliments pour bébés à base de soja ou encore certaines céréales pour le petit déjeuner contiennent des particules de fluor, ce dernier constitue un excellent conservateur utilisé dans de nombreux aliments industriels. D’un point de vue plus général, pour l’alimentation il est de toute manière préférable de s’orienter vers des produits d’origine biologique afin d’éviter les additifs et tous résidus de pesticides.

Certains médicaments allopathiques et notamment les antidépresseurs contiennent des dérivés de fluor. Pour la petite histoire, sachez que le Médiator, médicament pour le diabète commercialisé en France depuis 1975 et retiré du marché en novembre 2009, n’est autre qu’un dérivé du fluor.

Il faut quand même signaler que le fluorure utilisé pour tous ces usages n’est autre qu’un déchet issu des gaz de toxiques émis par l’industrie des engrais phosphatés et autres produits fertilisants utilisés depuis à peu près 100 ans. Quel merveilleux recyclage !

Article précédent

Facteurs insoupçonnés contribuant à la prise de poids

Article suivant

Comment guérir naturellement une carie dentaire et une maladie des gencives

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire