Accueil / Santé Naturelle / L’importance d’un foie en bonne santé

L’importance d’un foie en bonne santé

Selon de nombreuses études scientifiques, et à raison, les intestins sont notre deuxième cerveau. C’est aujourd’hui un fait scientifique avéré ! Mais à force de mettre en avant cette partie de notre organisme, nous en oublions d’autres, parfois tout aussi importantes. Approchons nous dès lors de l’organe le plus volumineux et le plus chaud de notre corps : Le Foie.

Le foie : cet organe oublié qui ne fait pas mal

Le foie se laisse facilement oublier car nous ne le sentons pas. Il se fait silencieux et s’il est en souffrance, la douleur ne sera pas un marqueur à considérer dans un premier temps. En effet, le foie est un organe dépourvu de nerfs et dès lors, nous n’éprouvons aucune sensation désagréable lorsque nous abusons de ses capacités.  Évidemment, le foie se gonfle au fur et à mesure de son état maladif mais il ne nous fait pas souffrir.

D’un point de vue anatomique, ce dernier se trouve dans une poche de protection munie, elle, de nerfs, qui, à son contact, nous interpelle qu’un souci de santé est présent. Malheureusement, lorsque le foie est tellement gros qu’il parvient à toucher cette poche de protection, il est parfois trop tard.

Inflammation, cirrhose et cancer sont les cas les plus graves qu’on peut atteindre avec un foie malade.  Parallèlement, la stéatose, une accumulation de graisse sur le foie, devrait sonner l’alarme car notre corps humain n’est pas adapté à autant de graisses. Seuls les oiseaux migrateurs stockent à ce point la graisse pour survivre lors de longs voyages.  

L'importance d'un foie en bonne santé

La mission du foie

Le foie a pour mission de détoxifier tout ce qu’on avale, ce qu’on métabolise, ce qu’on doit purifier et ce qu’on doit éliminer. Néanmoins, étant donné notre mode de vie occidental, nous consommons  bien souvent des aliments néfastes pour notre organisme : trop salés, trop sucrés et trop gras mais surtout trop copieux.

En effet, nos pays civilisés consomment beaucoup trop d’aliments au fil de la journée.  Dès lors, le foie ne suit plus la cadence et se retrouve complètement débordé et affaibli dans son rôle principal.

Le foie : une détox ou un jeûne, la véritable solution ?

Entre la détox ou le jeûne en accompagnement du foie, la réponse est aucune !

Chaque année, à diverses périodes bien précises (après les fêtes de fin d’année, au printemps et en automne), nous sommes envahis – dans les magazines de santé ou sur internet – par des articles conseillant la détoxification et la purification du foie.

Bien que certaines méthodes douces (accompagnement par des plantes de type cholagogues ou cholérétiques – chardon marie, artichaut, romarin, …)  peuvent aider le rôle du foie dans sa charge de travail quotidienne, la seule et unique méthode qui permet de soulager vraiment un foie engorgé, débordé ou fatigué est le repos digestif.

Différent du jeûne, qui peut forcer le foie à travailler encore plus par une diminution des bactéries digestives, le repos digestif est une action consciente envers son corps, son alimentation et dès lors, son foie. En effet, lorsque le foie se voit tout simplement allégé son travail, il s’en porte dès lors bien mieux.

Le foie : retour à une alimentation saine

  • Consommons des fruits et des légumes frais, non congelés, de saison et de qualité biologique -> on évite au foie de travailler sur la filtration des pesticides.
  • Évitons les aliments industriels. En effet, ils se composent d’ingrédients chimiques comme des conservateurs par exemple qui doivent être, eux aussi, filtrés par le foie.
  • Limitons les aliments agressifs comme le sucre non raffiné, les farines blanches, les produits laitiers en excès, etc.
  • Consommons de l’alcool avec parcimonie, uniquement aux occasions (fêtes, évènements festifs, etc…) mais certainement pas dans une routine quotidienne.

Les méthodes de détoxification sont efficaces si l’hygiène alimentaire suit en parallèle dans une routine préventive.  En effet, s’octroyer des moments détox en cures annuelles ne seront pas efficaces sur le long terme si en d’autres temps, la malbouffe règne votre vie.

Enfin, afin de prévenir les malaises d’ordre hépatiques, pensez aux règles de base pour une alimentation saine mais n’oubliez pas également la bonne gestion de vos émotions. En effet, un individu qui souffre continuellement d’une colère ancré en lui pourrait voir apparaître, au fil des années, des problèmes sur le foie.

Prenez soin de vous!

L'importance d'un foie en bonne santé

A propos Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique. Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Vérifiez également

serotonine-cest-quoi-est-ou-en-trouver-dans-votre-alimentation-?

Sérotonine : C’est quoi et où en trouver dans votre alimentation ?

5.0 02 Si votre corps est en bonne concordance sur tout ce que vous faites …