Ma santé

Hémorroïdes : les solutions naturelles sans tabou

Que la cause soit mécanique ou chimique, ce trouble de la santé peut affecter chacun de nous un jour ou l’autre. Les plus touchées seront les femmes enceintes, les jeunes mamans et les personnes qui souffrent de constipation chronique. Mais nous remarquons aussi que le stress peut également être une cause à ce problème dont on parle peu. Très souvent considéré comme tabou, on a rarement envie d’en parler au travail, à sa famille ou même à ses amis. Parfois le passage à la pharmacie peut même être délicat.

Je veux bien évidemment parler des hémorroïdes. Ces petites veines internes qui aident normalement le sphincter de l’anus à s’ouvrir lors de la défécation prennent une destination inattendue, celle de l’extérieur. En effet, ces petites veinules doivent logiquement rester à l’intérieur de notre corps et non s’échapper pour former de douloureux gonflements au niveau de l’anus.

Bien que très handicapantes, les solutions naturelles existent. Dans un premier temps, il sera nécessaire de comprendre le mécanisme qui provoque ce désordre. Etes-vous constipé ? ou même stressé ? Avez-vous récemment modifié votre alimentation ? Avez-vous un problème quelconque dans votre vie ?

L’analyse de la cause est toujours primordial pour que le remède mis en place soit des plus efficaces. Bien évidemment, il sera indispensable de comprendre mais encore faut-il soulager la douleur. En effet, les hémorroïdes sont des boursoufflures de tailles variées qui peuvent faire très mal et qui invalident réellement la personne dans son quotidien.

 

Voyons ce que la nature peut nous apporter contre les hémorroïdes

Les bains de siège

Considérés comme des remèdes de grands-mères, les bains de siège sont pourtant des solutions efficaces qui soulagent les douleurs mais qui, en plus, aident à la guérison.

Dans une bassine ou un bidet, mettez de l’eau chaude (à température du corps de préférence) ainsi que 3 cuillères à soupe de lait de soja dans lequel vous aurez dilué 3 gouttes d’huile essentielle de Cyprès toujours vert. En aromathérapie, cette huile est réputée pour soigner les congestions veineuses. Attention néanmoins qu’elle sera interdite pour les femmes enceintes et qu’elle est, de plus, hormono-mimétique. C’est-à-dire qu’elle mime l’action des œstrogènes. Mesdames, soyez dès lors vigilantes si vous avez vécu ou si vous souffrez actuellement d’un cancer de type hormonal (sein, utérus, etc.).

Lorsque votre préparation est terminée, veillez à vous couvrir le corps pour ne pas prendre froid pendant le bain de siège. Celui-ci pourra être pris pendant une vingtaine de minutes. Après ce soin, pensez à vous reposer dans un endroit bien chaud, sous la couette par exemple.

Cette solution ne vous convient pas ou ne répond pas à vos attentes ? Rassurez-vous, elle n’est pas unique.

Voici quelques petits conseils pour pallier à ce problème parfois gênants :

  • Buvez beaucoup d’eau agrémentée de jus de citron frais
  • Préconisez une alimentation riche en fibres pour ramollir un maximum les selles.
  • Évitez les aliments excitants et piquants comme le café ou encore le piment.
  • Évitez la sédentarité ! Préférez mettre votre corps en action par la marche, la natation ou tout sport léger. Évitez les sports comme la musculation qui invite à une action musculaire non favorable à la guérison. Évitez également le vélo qui risque de blesser davantage l’endroit douloureux. Activez votre organisme avec soin et parcimonie.
  • Évitez de soulager vos douleurs avec des antalgiques classiques. Préférez le froid – un glaçon placé sur les hémorroïdes directement soulagera bien plus rapidement et efficacement qu’un cachet d’anti-douleurs aux effets secondaires connus.
  • Les cataplasmes d’argile sont également très efficace pour venir à bout de nos hémorroïdes. En application locale, en couche épaisse, le cataplasme doit agir toute la nuit pour être efficace. Ce remède naturel bien connu doit être réitéré plusieurs fois jusqu’à résorption des symptômes douloureux.
  • Lors de vos passages aux toilettes qui peuvent devenir cauchemardesques pour certains, évitez d’y rester longtemps car les hémorroïdes n’aiment pas cela. De plus, si vous souffrez de constipation, adaptez une position physiologique et ne poussez pas trop fort lorsque vous allez à selles car les risques de provoquer des saignements sont alors nombreux. Les hémorroïdes ainsi irrités peuvent également gonfler en provoquant alors des douleurs considérables.
  • Pensez à détoxifier votre foie…Son rôle n’est parfois pas anodin dans l’apparition d’hémorroïdes.

Si malgré ces soins naturels et l’attention que vous portez à votre mal être,  les hémorroïdes sont toujours présents au bout d’une semaine, rendez-vous chez votre médecin car parfois, la chirurgie peut être indispensable.

Article précédent

Rhizome de Curcuma Longa, base du curcuma

Article suivant

Pépins de pamplemousse : applications et bienfaits

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire