Quelles huiles essentielles pour mieux respirer ?

Quelles huiles essentielles pour mieux respirer ?
5 (100%) 1 vote

À cette période de l’année où les microbes envahissent les organismes les plus faibles, la sphère ORL représente la zone la plus impactée par ce temps hivernal : nez bouchés et encombrés, glaires, maux de gorge sont tant de symptômes courant chez la plus grande partie de la population affaiblie.

Respiration : pourquoi faire le choix des huiles essentielles ?

Généralement, les troubles respiratoires sont le résultat d’un encrassement d’une catégorie de toxines créées par l’organisme, à savoir les colles. Celles-ci sont des substances mucosiques transportées par la lymphe, résultat d’une hygiène de vie à rééquilibrer.  Alimentation, élimination des surcharges toxiniques, sport, « work life balance » sont tant de paramètres à modifier pour retrouver un organisme fort et sain qui ne se laisse plus envahir par les microbes. Cependant, la réalité est bien là pour nous confronter à une société dans laquelle il est difficile de prendre soin de soi à 100%. Dès lors, choisir son mode de guérison permet de prendre soin de soi en conscience avec respect pour son propre organisme mais aussi avec la nature et l’environnement.

En effet, dans la médication allopathique, les sprays nasaux se vendent comme des petits pains, souvent sans prescription médicale,  invitant alors  l’usager à une consommation souvent quotidienne mais surtout abusive et non ciblée. Cette automédication devient dangereuse pour l’organisme qui s’adapte et s’accoutume bien trop rapidement aux molécules chimiques.

Dès lors, découvrons les huiles essentielles qui accompagnement dans le cadre d’un soutien sur le plan respiratoire.

L’eucalyptus Radié : le Roi de la respiration

Utilisée en préventif autant qu’en curatif, l’huile essentielle d’eucalyptus radié – riche en 1.8 cinéole –  est un antibactérien et un antiviral puissant.  Dès lors, c’est l’huile essentielle idéale pour contrer les maladies qui envahissent nos organismes en hiver. En effet, cette huile essentielle agit sur les hautes sphères  respiratoires à savoir le nez, les bronches supérieures et la gorge. De plus, elle est anti-catarrhale (le catarrhe est une inflammation aiguë ou chronique des muqueuses, engendrant une hypersécrétion de mucus au niveau de la zone enflammée, pouvant être ensuite le siège d’infection), mucolytique ( qui facilite l’expectoration des sécrétions bronchiques) et expectorante (fluidifiant bronchique facilitant l’expectoration des sécrétions produites par les voies respiratoires).

Utilisée en olfaction, en onction ou en diffusion, l’huile essentielle d’eucalyptus radié – malgré ses quelques contre-indications – sera très adaptée pour respirer l’air frais du froid piquant que cet hiver nous impose.

La lavande et le tea-tree : pour aider le système immunitaire

Ces deux huiles essentielles sont des indispensables de la trousse familiale AROMA. En effet, les propriétés thérapeutique de ces deux huiles sont adaptées à de nombreux maux. Dès lors, lorsqu’on souffre de troubles ORL, celles-ci agissent avec une action désinfectante et antiseptique.  

  • La lavande sera préférée dans sa variété  « aspic » qui sera alors idéale pour traiter le terrain en traitement de fond. De plus, sa biochimie permet une action sur l’axe broncho-pulmonaire grâce à la présence d’oxyde de cinéole.
  • Le teatree, grâce à son action à large spectre pourra aider le système immunitaire affaibli et permettra alors une meilleure santé ORL très rapidement.
Quelles huiles essentielles pour mieux respirer ?

Le Niaouli : pour une ouverture respiratoire

De la famille des « melaleuca » tout comme le teatree, cette huile essentielle sera très intéressante sur les affections respiratoires. Majoritairement composé d’oxydes de cinéole, le niaouli permet d’ouvrir la respiration pour ceux qui sont très encombrés.  En effet, c’est en frictionnant le torse et le haut du dos avec un mélange composé de niaouli et d’huile végétale neutre que le nez se débouchera rapidement pour offrir une respiration plus vaste et ample.  Certains ajoutent à ce mélange l’huile essentielle d’eucalyptus radié pour un effet encore plus aérien.

Les mélanges doivent être préparés dans certaines conditions d’hygiène et les proportions ne doivent pas être mesurées au hasard. En cas de doute, consultez votre herboriste, phytothérapeute ou votre pharmacien.

Enfin, malgré le froid dont se chargent nos maisons, pensez à aérer chaque jour votre habitat pour renouveler l’air ambiant et permettre ainsi une meilleure circulation de l’oxygène.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.