L’importance d’Aérer sa maison

Nos habitations – maisons ou appartements – ont besoin, comme nous les humains, de « prendre l’air » et de permettre une dépollution de l’air ambiant.  Nous allons fréquemment au bois, à la mer, à la montagne pour nous régénérer et retrouver notre vitalité. Sachez que nos habitats ont les mêmes besoins. C’est pourquoi, ne pas favoriser la circulation de l’air dans la maison pourrait déclencher des soucis au quotidien comme une accumulation d’humidité, de la condensation, de la moisissure mais également une stagnation énergétique qui serait bien trop néfaste pour la bonne vie de l’habitat mais également de ses habitants.        

Purifier l’air ambiant : comment faire ?

Purificateurs d’air, diffuseurs, sprays ou encore ionisateurs, les outils pour purifier l’air d’une maison sont nombreux et les technologies d’aujourd’hui proposent différentes méthodes qu’on peut facilement adopter chez soi. A coûts variables, ces moyens technologiques permettent de trouver des solutions pratiques et adaptées pour le quotidien.

Néanmoins, la méthode ancestrale la plus simple et la moins coûteuse pour aérer son habitat est l’ouverture des portes et des fenêtres pendant un temps limité chaque matin. En effet, la maison a besoin d’un renouvellement d’air complet, chaque jour. Il faut dire que nos maisons souffrent énormément d’une stagnation des anciennes énergies et des molécules dormantes.  Non seulement cela provoque des problèmes dans l’habitat lui-même mais également sur la santé de ses habitants. En permettant alors ces grands courants d’air chaque matin, on s’autorise ainsi à dépolluer entièrement une habitation en quelques minutes seulement.

Idéalement, nous conseillons de pratiquer ces mouvements d’air avant midi, généralement dès le réveil. Dans cette perspective, on évite le contact avec la pollution extérieure qui est plus importante dans les périodes d’après-midi.  En été, on peut également profiter de la fraîcheur du soir pour ouvrir à nouveau toutes portes et toutes les fenêtres après 22 ou 23 heures, pour bénéficier alors d’un air plus pur. En effet, pendant la journée, l’air est trop pollué par les voitures, les usines, les gens qui fument, etc.

Purifier l’air ambiant : la dépense énergétique

Bien souvent, on craint de consommer trop d’énergie ou de chauffage en ouvrant toutes les portes et les fenêtres de la maison. Dès lors, on évite de pratiquer cette routine en pensant faire des économies sur la facture mensuelle d’électricité ou de chauffage.  Non seulement, cette idée est fausse mais de plus, en empêchant le renouvellement de l’air ambiant, on favorise l’augmentation énergétique.

En effet, en préservant une stagnation de l’air pollué dans l’habitat, on favorise une mauvaise qualité de cet air, ayant un impact majeur sur le quotidien.  Il n’en demeure pas moins que si vous laissez vos fenêtres en oscillant battant toute la journée, la dépense énergétique sera plus importante car l’air se refroidira de manière constante mais aussi, l’effet escompté sera bien moins intéressant.

Importance d'Aérer sa maison

Purifier l’air ambiant : l’erreur à ne pas faire

Par facilité, sans doute, on achète souvent des sprays qui assainissent l’air de nos maisons ou qui parfument celle-ci. Malheureusement, en utilisant ce type de produits, on pollue davantage l’habitat. Puisque ces sprays commercialisés contiennent différentes substances nocives tels que des substances allergènes ou toxiques, nous conseillons d’exclure ces produits rafraîchissants dans votre routine quotidienne.

De plus, pensez à la couche d’ozone qui reçoit, chaque jour, ces nombreux gaz propulseurs.

Les alternatives naturelles existent aussi avec des sprays plus sains, principalement aux huiles essentielles. Mais, là encore, le danger existe ! En effet, il est impossible de créer un produit assainissant sans y inclure des substances indésirables et néfastes pour la santé. Certes, ces marques se veulent « green » et donc sans danger pour la santé. Mais malheureusement, les conséquences quotidiennes sont bien présentes avec des risques d’asthme, d’allergies, des irritations, des difficultés respiratoires mais aussi une pollution invisible sur le corps, mais pourtant bien présente.

Purification de l’air ambiant : les alternatives

Dans l’ère de ce 21e siècle où tout passe par la matérialisation, on se laisse vite tenter par les alternatives – naturelles ou non – car elles sont nombreuses et promettent des miracles : Papier d’Arménie ( composé principalement de benjoin) , bougies odorantes aux huiles essentielles, bâtons ou cônes d’encens, ou encore les plantes à purifier telle la sauge ou le Palo Santo.

Ces alternatives naturelles peuvent dépanner ou devenir occasionnelles mais elles ne doivent pas être la solution quotidienne au renouvellement de l’air de la maison. En effet, rien de tel qu’une vague d’air nouveau pour remettre les choses dans l’ordre.  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.