Menu & recherche
Je troque ma pilule contraceptive contre de l’acné, que faire ?

Je troque ma pilule contraceptive contre de l’acné, que faire ?

A l’heure actuelle, de nombreuses femmes ont pris la décision – à raison – de stopper toute contraception hormonale chimique. On dit « bye bye » à la pilule alors qu’elle a été pendant de longues années le symbole d’une certaine liberté et d’une libération de la femme.

Désormais, elle sont de plus en plus à dénoncer les dangers médicaux liés à cette contraception prise bien souvent sur le long terme. Aujourd’hui, des prises de conscience s’opèrent enfin. Les femmes ont, à ce jour, acquis une certaine expérience vis-à-vis de leur contraception, elles sont plus informées, plus éduquées sur le sujet et c’est bien généralement vers des alternatives non hormonales qu’elles se tournent.

Arrêter la pilule contraceptive après plusieurs années d’usage est un réel parcours qui peut s’avérer parfois ardu. Ainsi, il sera important de prendre en charge cet arrêt à tous les niveaux thérapeutiques, afin que le changement s’opère au mieux. En effet, le corps doit retrouver un équilibre hormonal et doit, de plus, évacuer les toxiques perturbateurs endocriniens qui circulent dans le sang. Bien entendu, c’est via le foie que ces toxines seront évacuées. Néanmoins, cet organe filtre risque rapidement d’être surchargé ou engorgé. Dès lors, ce type de déchets organique pourra subir une dérivation et alors être expulsé par la peau.  D’ailleurs, nous remarquons énormément de crise dite d’acné lors de l’arrêt de la pilule. En effet, des boutons disgracieux sortent bien souvent au niveau du menton et de la mâchoire inférieure.

Bien qu’une prise en charge globale soit conseillée lors de l’arrêt de la contraception hormonal, avec un drainage émonctoriel au programme ; nous proposons aujourd’hui quelques conseils « beauté » pour prendre soin de sa peau. L’évacuation des toxines peut être plus ou moins longue, généralement de quelques mois, alors autant mettre toutes les chances de son côté pour la vivre au mieux.

Mes conseils pour une peau saines :

–  J’évite de mettre sur ma peau des crèmes non naturelles et non bio qui risquent de polluer davantage mon système endocrinien. J’opte préférablement pour une hygiène plus naturelle avec des produits plutôt bruts.  Bien que les produits cosmétiques soient de plus en plus nombreux sur le marché, consommer en conscience devient une priorité.

–  Dans le même ordre d’idée, j’évite de mettre trop de produits sur ma peau, au risque de boucher les pores et d’empêcher l’évacuation des toxines.  Je laisse ma peau respirer un maximum.

–  Je n’hésite pas à tester le layering, méthode japonaise de beauté, qui permet de prendre soin de sa peau en douceur. Ce rituel de beauté japonaise consiste à s’occuper de sa peau en plusieurs étapes.

–  J’utilise des huiles végétales bio et de première pression à froid adaptées à mon style de peau : Huile d’abricot, de jojoba, d’argan ou encore d’amande douce, le choix est vaste et chacun y trouvera son bonheur et son plaisir.

–  Évidemment, les hydrolats pourront s’intégrer à votre nouvelle routine de soin. Dès lors, prenez soin de bien choisir vos ingrédients naturels, sans adjuvants ni conservateur, le plus pures possible. Les hydrolats sont utilisés comme démaquillant, lotion ou encore comme nettoyage de la peau.

– Les huiles essentielles peuvent être utilisées pures dans certains cas : Le tea tree ou la lavande vraie peuvent, par exemple, être appliquées sur une zone précise (un bouton) pour désinfecter. Néanmoins, évitez l’usage des huiles essentielles pures sur l’ensemble du visage. L’aromathérapie cosmétique doit être utilisée avec parcimonie.

–  Des masques à l’argile verte ou aux poudres ayurvédiques peuvent être préparés pour assainir la peau. Tout comme les gommages, les masques ne doivent pas être répétés au quotidien mais dans une routine plutôt hebdomadaire.

 

Instaurer des changements dans son hygiène de vie demande un réel investissement de soi. Lorsqu’on arrête la pilule contraceptive, un chemin doit être parcouru pour un retour à la normale. La peau fait partie de ce processus de guérison holistique.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.