Jeûne intermittent : conseils pour l’adopter

Le jeûne intermittent, aussi appelé jeûne par intermittence, est une méthode alternant les périodes de jeûne et les périodes d’alimentation habituelle. Il présente de nombreux bienfaits sur le corps. Plus qu’une méthode pour garder la ligne, il contribue à éliminer les toxines du corps. Cela a permis à notre système digestif de disposer de plus de temps pour se reposer et digérer. Voici les étapes à suivre pour bien l’adopter sans nuire à votre santé en général.

Qu’entend-on par le jeûne intermittent ?

Il ne s’agit pas d’un régime mais plutôt d’un modèle d’alimentation. Vous pouvez intégrer ce jeûne à presque tous les régimes. Il n’y a pas d’aliments spéciaux comme dans de nombreux régimes alimentaires mais plus de cycles entre le jeûne et l’alimentation. Cette technique est aussi connue pour gérer son poids et améliorer la santé dans sa globalité. Plusieurs études ont démontré que la pratique de ce modèle peut avoir des effets positifs sur votre corps, vos fonctions cérébrales et votre espérance de vie.

Le jeûne intermittent fonctionne-t-il réellement

Malgré une multitude de fausses affirmations à propos du jeûne intermittent, les bienfaits, basés sur la recherche, qui se produisent aux niveaux hormonaux et cellulaires ne peuvent pas être niés. Associé aux avantages de la restriction calorique, il est facile de comprendre pourquoi le jeûne intermittent est en vogue. Bien que ce choix de vie ne corresponde pas à tout le monde, le jeûne fonctionne quand il est fait correctement et de façon cohérente.

Comment le pratiquer ?

Certaines étapes de jeune intermittent restent assez flexibles et plus faciles à suivre que d’autres. Pendant une période de jeûne, vous pouvez boire de l’eau et d’autres boissons non caloriques. Toutes ces méthodes vous permettront de manger presque tous les types d’aliments pendant votre repas.

Bien que le jeûne intermittent fasse pression sur votre apport calorique, vous devez tout de même savoir quels sont les aliments que vous consommez. Manger régulièrement des aliments transformés et malsains peut avoir un impact négatif sur votre santé, quelle que soit votre fréquence de jeûne.  

Si vous souhaitez adopter votre propre pratique du jeûne, commencez par une période d’essai et ajustez votre plan en fonction de vos capacités.

Restez hydraté

En premier lieu, vous devez rester hydraté. Étant donné que vous êtes probablement toujours actifs pendant la période de jeûne, il importe que vous buviez suffisamment d’eau. Cela permet d’éviter la déshydratation bien entendu.

rester hydraté

Profitez de votre horaire de sommeil

Lors de la planification de ces périodes de jeûne, profitez de 7 à 10 h de sommeil. Cette approche ne vous empêche pas de progresser.

Limitez votre faim avec du café ou du thé

Même si le jeûne intermittent ne permet pas trop de collations, boire du café ou du thé constitue un excellent moyen de supprimer votre fringale. Cela vous aide à donner un regain de caféine bien mérité.

Jeûne intermittent conseils pour l'adopter

La méthode 16/8

C’est un horaire de jeûne intermittent quotidien flexible comprenant une période de jeûne de 14 à 16 h. Cette période est généralement liée à votre rythme circadien. Vous pouvez y arriver en sautant le repas après le dîner et en comptant votre sommeil comme un temps de jeûne. Puis, au réveil le lendemain matin, sautez le petit-déjeuner. De ce fait, si vous mangez à 20 h, vous compléteriez le jeûne de 16 h le lendemain à midi.

À noter que les femmes ne doivent pas se priver de nourriture au-delà de 15 h afin d’éviter les déséquilibres hormonaux.

Mangez, arrêtez de manger

Contrairement à la méthode 16/8, ce programme manger-arrêter de manger implique un jeûne de 24 h une ou deux fois par semaine. C’est plus difficile que l’étape 16/8. On ne la recommande pas si vous êtes débutant au jeûne. Côté positif, cette technique permet de perdre de la graisse à long terme, si vous gardez vos portions de nourriture les mêmes jours durant lesquels vous n’êtes pas à jeun.

Le régime Warrior

Dans ce régime, vous pouvez consommer de petites quantités de fruits et de légumes tout au long de la journée et un grand repas le soir. Vous devez tout de même rester en bonne santé en vous conformant à des choix alimentaires similaires à ceux du régime paléo. Il s’agit d’un régime à faible teneur en glucides qui met l’accent sur les bonnes protéines et les graisses saines.

Le saut de repas spontané

Plutôt que de suivre un plan de jeûne établi, celui-ci n’est ni structuré ni planifié. Il vous suffit ici de sauter un ou deux repas par jour, selon les critères de votre choix. Le reste du temps, suivez un régime sain et équilibré.

Le régime 5:2

C’est l’un des régimes de jeûne intermittent les plus communs. Peut-être parce que c’est l’un des plus faciles à adopter. En dépit de ce que beaucoup de personnes prétendent, cette méthode n’est pas vraiment un programme de jeûne. Elle met seulement en œuvre une restriction de calories temporaire.

Dans le régime, vous mangez normalement 5 jours par semaine, puis 2 jours non consécutifs. Vous suivez un régime hypocalorique, réduisant ainsi votre apport calorique à 25% de votre consommation normale. Pour la majorité des gens, cela représente, en général, entre 500 et 600 calories par jour. Cette approche fait preuve de prudence et est moins susceptible que les autres méthodes mentionnées ci-dessus.

Le jeûne intermittent : 15 bonnes raisons pour l’adopter

Sources  :

https://regime.ooreka.fr/astuce/voir/583387/jeune-intermittent
https://www.linfo.re/magazine/bien-etre/695756-le-jeune-intermittent-pour-allier-bien-etre-et-regime-minceur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.