Menu & recherche
La clé de la longévité : les télomères

La clé de la longévité : les télomères

Actuellement, la longévité et l’immortalité sont fort d’actualité. De nombreux sites et livres abordent ce sujet et même Google investit dans la recherche de la jeunesse éternelle.

 

Récemment un livre écrit par le Dr. Michael Fossel, Greta Blackburn, et Dr. Dave Woynarowski porte sur le secret des télomères, ces éléments génétiques qui permettent d’allonger la durée de vie si l’on adopte un mode de vie sain et un régime alimentaire non toxique. La recherche sur les télomères a fait l’objet d’un prix Nobel, c’est sur les résultats de ces recherches se base principalement cet ouvrage.

Les auteurs y expliquent comment les télomères jouent un rôle fondamental dans la protection de nos chromosomes vis-à-vis des facteurs qui les endommagent. En se raccourcissant, les télomères perturbent des fonctions cellulaires essentielles et occasionnent des processus de vieillissement qui eux-mêmes auront pour conséquence le développement de maladies telles que les cancers, Alzheimer ou tout autre maladies dégénérative.

D’après les recherches de ce prix Nobel de 2009, ces processus de vieillissement et de dégénérescence liés aux télomères seraient en partie évitables principalement en évitant des expositions à certains toxiques et à certaines pollutions.

En incluant certains aliments et en adoptant des comportements plus sains et simples, il est possible de ralentir cette réduction des télomères est ainsi de rajeunir nos cellules.

Si l’objectif d’atteindre les 120 ans en parfaite santé vous semble attrayant, il faudra vous familiariser avec ce mot : « télomères », puisqu’il constitue la véritable clé du vieillissement ou du rajeunissement…

Notre mode de vie moderne nous expose à diverses toxines qui réduisent la taille de nos télomères. Or les biologistes et les experts mondiaux en vieillissement affirment de manière indiscutable qu’inverser la réduction de ces éléments chromosomiques est tout à fait possible et permet de retrouver la jeunesse, tout cela études et recherches génétiques à l’appui.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.