Défenses naturelles

La clé de la santé : le glutathion

 

glutathion photoAfin de mener une vie saine et de maintenir des fonctions optimales, certains éléments sont malgré tout indispensables. Parmi ces éléments, il y a l’eau, l’oxygène et une nourriture de qualité. Pourtant avec la vie chargée de stress que nous menons actuellement et entourés de pollutions de plus en plus nombreuses, il semble que cela ne suffise pas à nous maintenir en bonne santé.
C’est le docteur Harman qui pour la première fois en 1956 a émis la théorie du stress oxydatif et des radicaux libres reliés au vieillissement. Il affirmait que l’âge et la perte de la fonction physiologique étaient dus à l’accumulation progressive de dommages oxydatifs. Mis à part la théorie des radicaux libres, une autre théorie attire particulièrement l’attention, à l’heure actuelle. Il s’agit de celle qui repose sur le raccourcissement des télomères. Les télomères sont situés aux extrémités des chromosomes humains dans notre ADN. Leur raccourcissement a un impact majeur sur certaines maladies, telles que le cancer, et sur le vieillissement. Aux yeux des scientifiques, ce raccourcissement progressif constitue une sorte d’horloge moléculaire qui régulerait le vieillissement des organismes vivants.

Des études sérieuses s’accordent actuellement sur l’importance d’un autre élément-clé qui protégerait nos télomères, il s’agit du glutathion. Un composé étonnant que le corps produit de manière naturelle. C’est l’antioxydant le plus puissant de notre corps. C’est aussi son principal détoxifiant qui aide à maintenir nos fonctions principales et notamment l’intégrité et l’efficacité de notre système immunitaire. Bien que nous naissions tous avec une quantité optimale de glutathion, comme la plupart des substances corporelles, on observe une diminution de glutathion corporel lors de l’avancée en âge. Le vieillissement organique qui débute dès 25 ans s’accompagne d’une accumulation de toxines et d’un accroissement de radicaux libres.

C’est ici qu’interviennent les antioxydants qui neutralisent ces radicaux libres. Malheureusement, la plupart d’entre eux ne s’attaquent qu’à une partie de ces molécules toxiques et deviennent par la suite eux-mêmes de petits radicaux libres. Par contre, le glutathion, en plus d’être très polyvalent et donc très performant, est l’un des seuls antioxydants capables de se recycler lui-même. Ainsi c’est le protecteur cellulaire par excellence, pendant qu’il neutralise les radicaux libres, il diminue l’inflammation et empêche les télomères de se raccourcir.

Le processus inflammatoire est constitué de multiples petits foyers que le glutathion éteint. Ce qui permet aux cellules de retrouver leurs pleines capacités naturelles. Les cellules peuvent ainsi se restaurer et se régénérer de manière spontanée et naturelle. Si l’on veut bénéficier d’un apport extérieur de glutathion, il faut veiller à absorber un glutathion qui ne sera pas détruit par les acides gastriques de l’estomac. Pour qu’il pénètre dans le milieu intracellulaire et qu’il y soit efficace, il doit rester intact jusque dans l’intestin. En maintenant un taux de glutathion constant, on offre au corps la possibilité de combattre le stress oxydatif et de diminuer l’inflammation.

Le stress, le manque de sommeil, l’alimentation dénaturée et les diverses pollutions agressent et intoxiquent en permanence notre corps. Les 3 substantifs indispensables pour échapper aux processus pathologiques et pour vieillir en bonne santé sont : antioxydants (permettent de se protéger des différents stress oxydatifs) – immunité (permet de lutter contre les agressions extérieures) – détoxification (neutralisées et éliminer les toxiques). En absorbant des molécules naturelles de type antioxydant, en protégeant votre système immunitaire et en détoxiquant régulièrement votre organisme vous pourrez conserver ou retrouver énergie, agilité, endurance et bien-être en général.

Article précédent

Les antibiotiques: existe t il des alternatives naturelles?

Article suivant

Lien entre accouchement par césarienne programmée et bronchiolite

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire