Menu & recherche
La goutte, une inflammation articulaire intense

La goutte, une inflammation articulaire intense

Affection assez fréquente, la goutte frappe 20 hommes pour une femme. Elle apparaît presque toujours entre 30 et 50 ans. Elle est due à une surcharge de l’organisme en acide urique.

Elle peut se présenter sous forme aiguë ou chronique. Si elle est aiguë, il s’agit le plus souvent d’une mono-arthrite c’est-à-dire qu’elle ne touche qu’une seule articulation, il s’agit fréquemment de l’articulation métatarso-phalangienne du gros orteil. La crise débute brutalement et dure 4 à 10 jours. L’inflammation articulaire est intense et s’accompagne généralement de fièvre et des douleurs très vives, à prédominance nocturne. D’autres articulations peuvent être touchées.

Si l’affection est chronique, elle se marque au niveau métabolique par une hyperuricémie visible dans les résultats d’une prise de sang, le taux d’acide urique dépassant largement 60 mg, limite de la normale. Les articulations sont ankylosées et gonflées et on peut assister à une atteinte possible du rein avec des calculs d’urate.

Généralement, on propose des médicaments à base de colchicine qui abaissent le taux d’acide urique, soit d’autres en augmentant son élimination par les urines, soit en diminuant sa synthèse. Ces mesures sont généralement assez efficaces.

  • Une nouvelle fois responsable, l’intoxication à l’aluminium                        

Des études ont démontré que l’arthrite (ainsi que d’autres pathologies)  peut être provoquée par une intoxication à l’aluminium.

 

EVITER                        

• Les aliments riches en acide urique : ris de veau, rognons, foie de veau, cervelle, charcuterie, viande de porc, anchois, sardines, harengs, carpes, truites, crustacés, œufs de poissons, fruits de mer, céréales complètes, asperges, chou-fleur, champignons, épinards et légumineuses, haricots et pois, fromages à pâte très fermentée.

L’arthrite est aggravée par les tomates, les pommes de terre, les poivrons, les aubergines et l’oseille. L’excès de fruits et le fructose augmentent la production d’urate, sel de l’acide urique, de même que les condiments à base de levure, l’intoxication par le plomb, le vinaigre, la caféine et les glucides raffinés.

• L’excès de poids

Ce dernier constitue, avec l’hypertension artérielle, un des facteurs qui permet de corriger les excès de graisses dans le sang.

 

A faire absolument

• Boire

Régulièrement et abondamment, au moins 2 litres par jour, d’eau de source peu minéralisée afin d’éviter les risques de précipitation et de calculs rénaux. Plus 2 litres en cas de sudation importante.

• Réduire l’excès de poids

Maigrissez, buvez et mangez davantage d’aliments riches en fibres, de légumes à feuilles vertes (leur acide folique réduit le taux d’acide urique), de céleri, de persil et de cresson ainsi que des aliments riches en zinc, en magnésium et en vitamine C (qui contribue à la baisse d’acide urique dans l’urine).

• La pratique d’un régime adapté entraîne généralement une amélioration, cependant les douleurs articulaires réapparaissent à chaque entorse au régime.

• Consommez des feuilles de matricaire qui réduisent l’inflammation et la douleur, mais évitez de manger celles-ci pendant plus de 14 jours consécutifs.

• Les jus de légumes crus soulagent, ainsi que les infusions de pissenlit, d’ortie et de reine des prés.

  • Prévention et traitement naturels                                                                                    

Outre le traitement médical classique, principalement la colchicine, nécessaire en cas de crise aiguë, la médecine naturelle peut prévenir les récidives en veillant à lutter contre l’acidification de l’organisme. Le PH du terrain peut être rééquilibré par l’alimentation mais aussi par la prise de compléments alimentaires alcalinisants.

 

—— PRÉVENTION DES RÉCIDIVES DE LA GOUTTE ——

PRODUITS CONSEILLÉS                                                POSOLOGIE

1            ALCALOPLEX                                                        1 mesurette rase (équivalente à 4g) par jour à diluer au petit déjeuner.

Il est recommandé de boire beaucoup d’eau afin de permettre une bonne élimination des acides.

2            SILICIUM                                                  3 capuchons par jour. ¼ d’heure avant chaque repas, 1 capuchon pur sous la langue, laisser agir quelques secondes ensuite avaler.

3            PHYTOTHÉRAPIE * :

— Fraxinus exelsior                                                            3 X 50 gouttes par jour

Macération glycérinée D1                                    dans un peu d’eau avant les repas.


Cet article pourrait aussi vous intéresser : Connaissez-vous bien l’arthrite ?

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.