Accueil / Santé Naturelle / Défenses naturelles / La phytothérapie pour calmer les affections respiratoires

La phytothérapie pour calmer les affections respiratoires

La pluie, le refroidissement, passer du chaud ou froid… et c’est l’inflammation des voies respiratoires ! Pourquoi ne pas vous tourner vers les remèdes traditionnels à base de plantes pour apaiser les toux, écoulements et autres encombrements ? Découvrez dans cet article les plantes à avoir chez vous pour prévenir les affections ORL et soulager les quintes de toux. A vos mugs !

Avertissement :

Les remèdes présentés n’ont pas pour vocation à se soustraire un quelconque traitement médical ordonné par votre médecin. Ils ne peuvent remplacer une consultation chez ce dernier si votre état ne s’améliore pas ou empire. Les conseils et recommandations développés dans les prochaines lignes sont issus de la tradition populaire, des connaissances phytothérapeutiques et sont considérés comme solutions naturelles de 1ère intention ou en complément d’une médication et/ou dans le cadre de la prévention. « Mieux vaut prévenir que guérir » comme vous le souligne ce célèbre adage !

Les plantes des voies respiratoires supérieures: du nez au larynx

« Les voies respiratoires supérieures sont extrathoraciques et se composent du nez, des fosses nasales, de la bouche, du pharynx (carrefour aérodigestif) et du larynx dans la gorge. »  (source : wikipédia)

  • La mauve apaise les gorges irritées, enflammées. Elle adoucit les quintes de toux, les laryngites et les pharyngites. Elle est la plante qui convient à tout le monde, enfants et femmes enceintes et allaitantes compris. 
  • Le bouillon-blanc apaise les inflammations des laryngites, pharyngites, trachéites, l’enrouement et les extinctions de voix.
  • L’échinacée est réputée pour stimuler le système immunitaire. Elle est également très efficace pour enrayer les affections des voies respiratoires supérieures telles que : sinusite, rhume, pharyngite.
  • Les feuilles de plantain ont des propriétés anti-histaminiques. Elle soulage les rhinites allergiques ou toute autres réactions allergiques. 

Les plantes des voies respiratoires inférieures: de la trachée au alvéoles

« Les voies respiratoires inférieures sont intrathoraciques et se composent d’une zone de conduction (trachée, bronches souches et lobaires, bronchioles) et d’une zone d’échange (conduits et sacs alvéolaires, alvéoles pulmonaires). » (source : wikipédia)

Pour soulager des bronches encombrées en proies à une surproduction de mucus, votre choix se portera vers les plantes dites expectorantes. Ces dernières aident à fluidifier les mucosités (mucolytique) afin de les expulser plus facilement. En voici quelques-unes des plus courantes et aisément trouvables dans les jardins, boutiques bio et herboristeries : 

  • L’eucalyptus est un célèbre expectorant qui, grâce à la présence de ses huiles essentielles et aussi un excellent anti-infectieux des voies pulmonaires.
  • Le thym a des propriétés anti-infectieuses particulièrement ciblées sur le système respiratoire
  • Le sureau est mucolytique et aide donc à fluidifier le mucus. Il est principalement efficace sur les toux sèches. 
  • Lierre terrestre est un expectorant qui soulage les toux grasses. 
  • Le plantain est un anti-histaminique. Il calme les bronchites asthmatiformes ou toute réaction allergique

Conseils de préparation

Agissez dès les premiers signes ! Ne laissez pas le « mal » s’installer ! Plus vous agirez tôt, plus vite vous vous débarrasserez de votre rhume (ou de votre toux) …

Faites frémir de l’eau puis une fois le feu coupé, faites infuser vos plantes quelques minutes directement dans la casserole ou dans une théière. Pour que le remède soit efficace, il faut en boire au moins 75cl par jour. 

Des mélanges prêt-à -infuser existent sur le marché. Veuillez à en choisir un d’excellente qualité et issu d’une production biologique. 

Recette radicale contre la quinte de toux

Vous n’arrivez pas à calmer une quinte de toux ? Votre gorge est irritée et vous gratte sans arrêt ?

Voici une recette traditionnelle africaine imparable pour calmer les quintes de toux :

Préparez-vous une infusion et ajoutez une bonne quantité de gingembre en poudre. Il faut que ce soit bien épicé ! Buvez tant que c’est chaud , c’est quasi instantané !

Les affections ORL vues par la Naturopathie

Les engorgements, la production intensive de mucus ne sont pas uniquement le résultat d’une réaction inflammatoire et d’une volonté d’épuration microbienne ou virale. Les naturopathes considèrent les écoulements comme des symptômes donnant une indication sur votre état intérieur. En somme, juste prendre une infusion de sureau ne soulagera que temporairement le problème. Il faudra peut-être aller « enquêter » au niveau de l’hygiène de vie pour déceler tout comportement altérant le bon fonctionnement de vos émonctoires qui ne sont d’autres que les organes épurateurs. 

Pour faire court: la sphère ORL engorgée est généralement le signe d’un foie surchargé. Celui-ci ne peut plus filtrer correctement les déchets car trop sollicité. Un émonctoire de même nature va alors prendre le relais : ici c’est le système ORL. 

Si vous souffrez de sinusites, de rhinites, de bronchites, d’otites à répétition, il serait peut-être bon d’aller consulter un naturopathe pour travailler en profondeur. 

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

autophagie

Les avantages de l’autophagie et de la cétose

5.0 01 Un bain de désintoxication en douceur est une excellente façon de se détendre …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.