Défenses naturellesDigestion-Transit

La tomate : un anti inflammatoire naturel?

 

tomates photoLes produits préparés à base de tomates pourraient avoir des propriétés anti inflammatoires vraiment intéressantes. Telles sont les conclusions d’une récente étude multicentrée et contrôlée sur les effets des tomates « préparées » sur la vasodilatation et la  protéine C réactive dans les cas de sur poids et d’obésité aussi bien chez la femme que chez l’homme (la protéine C réactive ou CRP est une protéine qui joue un rôle dans le système immunitaire, et qui est synthétisée par le foi).

 

Cette recherche suggère que l’inflammation pourrait être un composant significatif  du développement d’affections chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer, l’obésité, le syndrôme métabolique, le diabète de type 2, l’ostéoporose,  les maladies parodontales,  l’arthrite rhumatismale, les maladies neurologiques dégénératives et   les dysfonctionnements de l’intestin.

Il y a un intérêt croissant de la part de la recherche dans le rôle que l’alimentation pourrait jouer pour réduire l’inflammation et assurer une protection contre ces différents problèmes de santé.

Ces dernières années, la consommations régulière de produits à base de tomates a été associée de façon constante à un risque plus bas de nombreux types de cancers et de maladies coronariennes.

Utilisant des données concernant  des adultes ayant participé à une enquête de Nutrition et Santé réalisée au niveau national (1999-2004), les chercheurs américains ont découvert récemment que la consommation de tomates préparées était associée à un taux de protéine C réactive beaucoup plus bas.

Cette protéine synthétisée par le foie est un marqueur fidèle de la phase aiguë de l’inflammation.

Les scientifiques s’interrogent sur la gamme de nutriments tels que les vitamine A et C, les fibres, le potassium, la beta carotène et les lycopènes qui associent leurs qualités respectives  et « travaillent » ensemble au bénéfice de la santé.

Un intérêt réel concerne tout particulièrement les lycopènes*, un antioxydant puissant qu’on retrouve abondemment dans les produits préparés à base de tomates.

Les tomates qui sont le deuxième légume le plus populaire aux USA, représentent donc une excellente opportunité pour prévenir les maladies chroniques.

Puisque les tomates préparées sont économiques et facilement adaptables à une variété de  régimes ou d’alimentations culturelles, leurs bénéfices pour la santé méritent de plus amples investigations.

Etant donné le potentiel des produits à base de tomates pour prévenir les maladies chroniques, des chercheurs de l’Université de Californie, de Davis, du Centre National alimentaire de l’Illinois et de l’Université de Penn ont investigué les effets des produits préparés à base de tomates sur la vasodilatation (un autre objectif pour en faire baisser le problème par des stratégies d’alimentation) et la protéine C réactive sur des hommes et des femmes en sur poids ou souffrant d’obésité.

*Pour la petite histoire,  des scientifiques de l’université de Purdue (Etats-Unis) et des ingénieurs du département de l’agriculture américain ont mis au point des tomates contenant environ trois fois et demi plus de lycopènes que leurs équivalents naturels…. Pourrait-on concevoir de bons OGM? mais ceci est un autre débat.

Dans le régime des 56 volontaires qui ont participé à l’étude, on a ajouté des produits à base ou non de tomates, mais équivalents en calories, sel et sucre.

Tous les participants au test ont tout d’abord reçu une alimentation avec peu de tomates pendant 3 semaines. Ensuite les volontaires se sont scindés en 2 groupes et ont suivi pendant 6 semaines soit un régime avec beaucoup de tomates ou au contraire avec peu de tomates.

A l’issue de ces 6 semaines, on a mesuré l’impact sur ces individus d’une nourriture riche en tomates après avoir consommé un repas riche en graisses.

Comparé au groupe ayant reçu une faible alimentation en tomates, le groupe qui avait reçu une alimentation riche en tomates a expérimenté un niveau de protéine C réactive plus bas par rapport au repas riche en graisse qu’ils avaient consommé.

Une alimentation riche en tomates a aussi été associée à un accroissement du diamètre des vaisseaux.

Les chercheurs ont conclu qu’une alimentation riche en tomates préparées assure une protection contre l’inflammation, mais que l’obésité pourrait annihiler les bénéfices d’un régime riche en tomates pour ce qui concerne les fonctions endothéliales.

 

En attendant, mangez des tomates sous toutes les formes, soupes, sauces, salades…

www.tomatowellness.com

Article précédent

Le jus de pomme pour retarder l'apparition de la maladie d'Alzheimer

Article suivant

La libido chez la femme après 50 ans par le Dr. Schmitz

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire