Ma santé

L’alimentation anti-stress

Le stress coûte cher, tant pour notre santé que pour notre portefeuille. En effet, le coût du stress pour l’Union Européenne équivaut à une perte de plus ou moins 20 milliards d’euro par an.  En France,  le coût social du stress au travail est compris entre 830 et 1 656 millions d’euros, ce qui correspond à 10 à 20 % des dépenses de la catégorie des accidents du travail ou des maladies professionnelles de la sécurité sociale. ( INRS. Institut National de Recherche et de Sécurité ).

Le stress est devenu l’ennemi d’un grand nombre de personnes dans les pays industrialisés. Malheureusement,  la solution la plus simple que la majorité de la population a trouvé serait de prendre des médicaments de type anxiolytique pour pallier au problème. Est-ce une solution ? Bien évidemment non ! Cela revient à mettre un sparadrap sur une blessure. Bien entendu, cela soulage sur le court terme certainement mais la blessure s’infectera rapidement si on n’agit pas plus en profondeur.

Outre les différents conseils que l’on peut découvrir dans la littérature médicale ou sur internet en ce qui concerne le bien-être (massages, méditations, sophrologie, soins énergétiques, etc.)  un autre aspect n’est pas suffisamment abordé malheureusement : La nutrition. En effet, un corps en bonne santé est un corps qui possède tous les nutriments dont il a besoin. Bien entendu, pour un apport optimal, il convient d’adopter une alimentation adaptée à ses besoins, saine, naturelle et bien évidemment de culture biologique.

Choisir des aliments riches en minéraux, oligo-éléments, acides aminés ou encore en vitamines bien précises est la clé de la vitalité.   Il existe donc bel et bien une alimentation anti-stress.

De quoi est-elle composée ?

Les tryptophanes, des acides aminés qui permettent la création d’un neurotransmetteur essentiel au bien-être, en diminuant les phénomènes liés au stress et en induisant un meilleur sommeil : La sérotonine.  Son action a un impact très positif sur la stabilisation de l’humeur, le contrôle pulsionnel, le comportement alimentaire, l’agressivité et même le suicide.

Bien que ceux-ci peuvent être apportés par des compléments alimentaires sous forme lévogyre alors biodisponible, il est également possible de les trouver dans l’alimentation idéalement bio :

  • Amandes, arachides, riz complet, soja, fromages, œufs, poissons, dattes, levures, légumineuses.

De plus, les personnes qui ont un taux de sérotonine adapté et suffisant évitent alors  les fringales sucrées qui permettent de rapidement élever ce taux tant recherché pour combler les états de stress. Comprenons alors qu’ en favorisant les glucides lents à l’alimentation quotidienne, on maintient donc un taux de sérotonine idéal.

Cet acide aminé est indispensable à tous les stades de notre évolution car une carence pourrait provoquer un arrêt de croissance chez l’enfant ou l’adolescent. Dès lors, prévoir une alimentation saine pendant les repas permettrait à vos enfants d’éviter quelconques troubles liés à une déficience en sérotonine.

Le magnésium qui agit au plus profond du cœur de nos cellules. Son action sur l’adaptation au stress n’est plus à prouver aujourd’hui.   D’ailleurs, son apport est indispensable au bon métabolisme des acides aminés (comme le tryptophane par exemple).

Mais que faut-il consommer pour ne pas être carencé ?

Des algues, des amandes, des avocats, du chocolat noir (min 75% – avec parcimonie pour son taux de sucre ), des céréales complètes – car tous les produits alimentaires raffinés en sont dépourvus – , des bananes (si votre régime alimentaire le permet), des figues, des légumes verts, des graines de citrouille, du tofu, des pommes ainsi que des noisettes.

Mais aussi :

  • Des aliments riches en oméga 3: pourpier, noix, huile de colza, de périlla ou de canola, entre autres.
  • Des aliments riches en vitamines B3 et B6: arachides, bananes, céréales complètes, graines germées, tomates, soja, amandes, avocats, ….
  • Des aliments riches en vitamines C: fruits dont les baies et certains agrumes, les légumes comme le persil, le brocoli ou encore le poivron.

L’alimentation saine est un facteur clé dans notre santé alors équilibrons nos assiettes au mieux pour bénéficier de tous les nutriments dont l’organisme a besoin.


Source: http://www.institutdegestiondustress.com/chiffres.php

Article précédent

Le traitement naturel des infections des voies urinaires à E-Coli

Article suivant

Les bons acides gras indispensables aux vitamines liposolubles

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire