Défenses naturelles

L’alopécie androgénique: un espoir?

La chute des cheveux représente pour beaucoup de personnes un préjudice esthétique considérable. Parmi les nombreuses causes possibles, l’alopécie androgénique est de loin la plus fréquente puisqu’elle touche 50% des hommes et 25% des femmes.

Origine de l’alopécie androgénique

L’alopécie androgénique correspond à une chute progressive des cheveux d’origine héréditaire et hormonale. Il y a donc 2 aspects dans l’origine de cette alopécie :

  • ANDRO = la chute des cheveux provient d’une réaction anormale des cheveux aux androgènes (hormones mâles qui sont présentes aussi chez la femme).
  • GENIQUE = cette réaction anormale est liée à une prédisposition génétique.

En résumé, on peut dire que l’alopécie androgénique est une trop grande sensibilité aux hormones mâles due à l’hérédité.

On a longtemps cru que l’alopécie androgénique était liée à une surproduction de testostérone. C’est pourquoi on attribuait aux chauves une virilité au-dessus de la moyenne.

On sait actuellement que c’est  faux : ce n’est pas une production de testostérone supérieure à la moyenne mais plutôt une sensibilité accrue des follicules pileux aux hormones mâles.

Cette pathologie n’est donc pas un trouble hormonal mais un fonctionnement anormal au niveau de la peau du cuir chevelu.

La testostérone se transforme sous l’influence d’une enzyme, la 5α –réductase, en dihydrotestostérone (DHT)  qui va stimuler les glandes sébacées. Celles-ci augmentent leur production de sébum qui va stagner dans le follicule pileux et l’obstruer progressivement. Le cuir chevelu s’épaissit et empêche les vaisseaux sanguins de bien nourrir le bulbe.

Une autre action négative de la DHT, c’est qu’elle raccourcit la période du cycle vital du cheveu qui est d’environ 4 ans pour un homme.

Stimulé par l’hormone mâle, le cycle vital du cheveu ne dure plus qu’un à deux ans.

Ces 2 phénomènes conjugués feront que les cheveux affaiblis tombent avant d’avoir atteint leur longueur maximale et cèdent leur place à des nouvelles repousses qui auront aussi une durée de vie raccourcie. Les 15 ou 20 cycles pilaires prévus pour une vie entière seront épuisés beaucoup plus rapidement, en 15 à 20 ans environ au lieu de 40 à 50 ans, sans qu’il soit possible au cuir chevelu de créer de nouveaux bulbes. Tout cela explique pourquoi chaque nouveau cheveu sera toujours plus fin et plus court que le précédent avec une évolution progressive vers un duvet puis enfin vers la calvitie.

Alopécie androgénique chez la femme

Elle est moins fréquente et moins marquée que chez l’homme et ne se termine jamais en calvitie totale. Les femmes peuvent présenter une alopécie androgénique à tout âge mais surtout autour ou après la ménopause.

Chez la femme, la chute des cheveux commence par un élargissement de la raie au sommet du crâne car les cheveux deviennent plus fins et moins nombreux. Ainsi, la femme ne présente pas de plaques chauves, elle constate plutôt un dégarnissement du sommet de sa tête.

Traitement de l’alopécie androgénique

Les traitements classiques

  1. Le Minoxidil (Alopexy, Alostil, Regaine)
    C’est un ancien médicament hypotenseur dont les effets secondaires étaient le développement de cheveux inopinés sur les tempes. Appliqué localement,  il prolonge la vie du cheveu malade, lui permettant d’augmenter son volume et sa longueur. Il n’y a donc pas d’augmentation du nombre de cheveux mais plutôt de leur volume. Il faut six mois pour voir des résultats généralement peu spectaculaires. Les effets secondaires sont des palpitations,  de l’hypotension et de l’irritation du cuir chevelu.
  2. Le Finastéride ( Propecia)
    Le traitement ne fonctionne que dans 48% des cas et les effets secondaires sont impuissance et troubles de la libido.

Les produits Follon : une révolution en cosmétologie médicale

On sait que c’est les hormones mâles (dans les 2 sexes) qui sont à l’origine du développement de l’alopécie androgénique selon la séquence suivante :

                                                                               production de sébum 

 Testostérone ► 5α –réductase  ► DHT  ►                                                ► ALOPECIE

                                                                               diminution cycle vital

C’est pourquoi des chercheurs ont imaginé pouvoir contrôler la production de ces hormones  mais uniquement au niveau local (la peau). La solution est de trouver une substance capable de bloquer l’action de l’enzyme 5α –réductase.

Après plusieurs années de recherches et beaucoup d’expériences de laboratoire, ils ont conclu qu’un complexe de phytostérols avec du β-sitostérol comme substance primaire pourrait devenir un agent très actif et en même temps complètement inoffensif pour l’inhibition des hormones sexuelles localement au niveau de la peau.

L’innovation de cette nouvelle philosophie se situe dans le fait que, pour la première fois, l’inhibition de l’activité enzymatique se fait exclusivement localement sans interférence systémique et par conséquent, avec absolument aucun effet indésirable.
Cette méthode d’inhibition locale des hormones stéroïdes sexuelles fait l’objet d’un brevet international (Patent No.PCT/EP00/07315)

Le complexe de phytostérols va agir en bloquant l’activité de l’enzymze 5α –réductase au niveau du cuir chevelu. Cela aura pour conséquence une diminution de la conversion de la testostérone en DHT et donc une amélioration spectaculaire de l’alopécie androgénique.

Follon Teinture

La teinture Follon est un traitement local pour l’alopécie androgénetique qui incorpore l’innovation médicale de l’inhibition locale des hormones sexuelles grâce aux phytostérols brevetés. On y retrouve également du. Sabal serrulata (inhibiteur de la DHT), du tussilage (anti-inflammatoire local), de la mauve (plante antiseptique pour la prévention des infections locales), du rétinol (Vitamine A pour la réparation des cheveux), de la biotine (pour la croissance du cheveu) et du Zinc (rôle anti-séborrhéique)

Mode d’utilisation :

Faire 6 à 10 pulvérisations 2x/jour (matin et soir) sur des cheveux et un cuir chevelu propre (non gras). Les cheveux pourront être secs ou mouillés. Masser légèrement le produit sur le cuir chevelu. Chez les personnes très dégarnies, on recommande de pulvériser la teinture surtout sur la frontière entre les cheveux existants et la partie dégarnie.

Follon Gélules

Il contient également le complexe de phytostérols et de l’extrait d’urtica dioica toujours pour bloquer l’action locale de la DHT. Le fenugrec qui améliore fortement la microcirculation au niveau de la racine du cheveu. L’acide folique et pantothénique, les Vitamines B2 et B6 sont des adjuvants classiques utilisés pour favoriser la croissance des cheveux.

Mode d’utilisation : 2 gélules par jour à distance des repas (30 min. avant ou 1h.30 après).

Article précédent

Comment agir contre les effets de l'Andropause?

Article suivant

Un élixir de rajeunissement pour les spermatozoïdes : la vitamine C

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

12 Commentaires

  1. Céline Dos Santos
    04/07/2017 à 11:12 — Répondre

    bonjour est ce que vous pourriez me montrer en photo ce que vous prenez svp , je souffre egalement de la meme chose , merci beaucoup

  2. 11/01/2017 à 6:25 — Répondre

    Bonsoir, j’aurais besoins d’un avis réelle sur ce produit qui s’appelle caboki. merci

  3. Maëva
    20/12/2016 à 6:08 — Répondre

    Ce n’est pas un article informatif mais une publicité déguisée pour les produits Follon. On peut retrouver un contenu similaire sur d’autres pages Internet. Ces produits n’ont pas fait la preuve de leur efficacité, simplement de leur tarifs prohibitifs! Ca n’est pas sérieux!!!

    • 21/12/2016 à 12:59 — Répondre

      Bonjour Maeva,

      nous sommes totalement ouverts au débat sur les produits suggérés sur le site. Si vous êtes une utilisatrice de ces produits, n’hésitez pas à transmettre à la communauté votre retour circonstancié.

  4. Lourini
    29/11/2016 à 1:59 — Répondre

    votre article est très instructif mais reste à savoir si tout çà est efficace .
    Pour ma part j’ai tout essayé , l’alopécie androgénique est apparu chez moi depuis très longtemps de mes souvenirs lointains j’ai toujours consulté un dermato pour mes cheveux qui tombent mais hélas à l’époque j’en avais tellement qu’aucun dermato ne m’avait pris au sérieux et aujourd’hui à 67ans çà deviens visible et encore une fois les dermatos ne prennent pas mon problème au sérieux ,ils ont toujours la même réponse « estimez vous heureuse d’en avoir beaucoup « mais moi je le vois et suis désespérée chaque fois que je lave mes cheveux 1x/sem . Mon entourage le remarque enfin mais que dois-je faire ?????
    Si quelques unes d’entre vous a eu un résultat ? bienvenue
    cordialement
    Samira de Bruxelles

    • C
      12/02/2017 à 11:11 — Répondre

      J’ai la meme chose que vous. Je me suis rendue chez le docteur steen a l’hopital st pierre de bruxelles. Il a immediatement diagnostiqué l’alopecie androgenique et m’a fait prendre quotidiennement du spironolactone, sauf 1 jour fixe par semaine. Au bout de 6 mois, je ne perdais plus de cheveux mais de nouveaux cheveux n’ont pas remplacés ceux perdus et cela conformement à ce que le medecin avait prévu. Medecin excellent au diagnostic tres sur. Par ailleurs et pour une autre pathologie, je prends quotidiennement de l’acide folique et… Miracle, mes cheveux sont plus denses et en meilleure santé, rendant l’alopecie plus discrete. Vraiment, je vous suggere de consulter ce medecin et de lui parler des 2 medicaments en question, le deuxieme etant de la famille de la vitamine b, donc pas nocif.

  5. Btt
    14/11/2016 à 3:29 — Répondre

    J’ai decouvert qui je souffre d’une calvitie androgenique
    C’est triste dificile pour mon côté coquette et femme
    J’attends mon traitement car je dois faire d’autres examens

  6. lou
    31/05/2016 à 2:58 — Répondre

    Martine, la calvitie chez la femme n’est pas du tout rare, « Elle toucherait 25% des femmes âgées entre 35 et 45 ans et 45 % des femmes de plus de 50 ans. » Je connais une femme qui a une tonsure à cause de ça, elle porte une perruque. L’alopécie est souvent cachée mais elle est très loin d’être rare. J’en souffre depuis l’âge de 16 ans. Qui n’a jamais vu une femme avec une raie XXL, c’est l’alopécie androgénétique chez la femme.

  7. Francoise
    28/05/2016 à 5:51 — Répondre

    Quelqu’un a t il deja utilise le traitement
    Avez vous eu des résultats?
    Merci

  8. lou
    26/02/2016 à 8:22 — Répondre

    « La calvitie androgénique chez la femme est assez rare d’après ce que j’ai pu constater.  »

    Ah non, une femme sur 5 de plus de 50 ans est touchée, moi j’ai la quarantaine et j’en ai une !

  9. 29/09/2015 à 4:26 — Répondre

    Excellent article.
    J’ai appris qu’une prise de compléments alimentaire riches en acide folique + zinc pouvait regérnéer les cheveux

  10. 10/01/2015 à 6:27 — Répondre

    La calvitie androgénique chez la femme est assez rare d’après ce que j’ai pu constater. Et heureusement d’ailleurs. Les cheveux sont un élément de charme chez la femme. C’est donc assez bizarre de voir une femme chauve. Heureusement aussi que les traitements existent pour pallier à ce problème.

Laisser un commentaire