Menu & recherche
Le B.A-B.A d’une bonne détox par Anne-Claire Meret

Le B.A-B.A d’une bonne détox par Anne-Claire Meret

Article rédigé sur base du Cahier Détox de Anne-Claire Meret. 

Anne-Claire Meret est coach, naturopathe et praticienne en EFT (Emotional freedom technique  – technique de psychologie énergétique) à Paris. Elle consulte également à distance (sur Skype).

Elle se passionne pour les différentes médecines naturelles et lieux de soins à travers le monde et partage ses découvertes sur son site internet : www.anneclairemeret.com

Secrétaire générale d’ICNM, Congrès Mondial de Naturopathie, Anne-Claire Meret est également auteure de plusieurs autres ouvrages sur la naturopathie : La Détox pour les nuls (ed. First, 2017), La naturopathie c’est la vie (ed. First, 2017) et co-auteure des ouvrages La naturopathie pour les nuls, Recettes gourmandes détox  (ed. First, 2016), Raclette et brocolis, Le miracle du jeûne (ed. First, 2017), Yoga Cookbook (ed. Ulmer, 2017).

« Arrêtez le mal avant qu’il n’existe, calmez le désordre avant qu’il n’éclate. »
Lao-tseu

Une meilleure hygiène de vie, une alimentation plus légère, la conscience de prendre soin de soi,… N’attendons pas le 1er janvier pour retrouver l’équilibre !

Les bienfaits d’une cure détox sont multiples :

  • Oubliez les sensations désagréables de ballonnements, gaz et autres inconforts. Une cure induit une mise au repos du système digestif et son assainissement, de l’estomac au côlon.
  • On profitera également d’une évacuation des déchets qui surchargent le corps. Tout le trop-plein
    accumulé sortira par les différentes portes de l’organisme. On stimulera ainsi la peau, le foie, les reins et les poumons.
  • L’énergie qui n’est pas utilisée pour digérer est disponible pour le reste de l’organisme, qui peut alors réparer nos déséquilibres un peu partout dans notre corps. On se sent de nouveau disponible pour accomplir de
    nouveaux projets, comme prendre encore mieux soin de soi.

Pourquoi devrais-je me lancer ?

La détox, en stimulant les organes responsables de l’évacuation des déchets,  vise à épurer l’organisme des toxines.

De manière générale, comme nous le soulignons dans l’article « manger plus pour se nourrir moins« , notre alimentation a beaucoup évolué ces 50 dernières années. Aujourd’hui, la majorité des produits sont d’origines industrielles, transformés et renferment des éléments complexes à digérer : des pesticides, des agents de texture, des conservateurs, des colorants… Et, concernant la plupart d’entre nous, nous mangeons trop ! En quantité, mais aussi en qualité : trop de sucre, de sel, de gras…

Notre peau est également sujette à un bon nombre d’agressions diverses. Les cosmétiques non bio contiennent souvent des composants toxiques, tout comme l’air que nous respirons et les produits ménagers que nous utilisons. Certains sont même connus comme étant des « perturbateurs endocriniens » et peuvent provoquer des dérèglements hormonaux, d’autres encore sont cancérigènes.

Aussi, la sédentarité, le stress et le manque de sommeil nous amène quotidiennement à puiser dans nos réserves énergétiques.  Trop occupé donc, les organes essentiels de nettoyage du corps ne sont pas en mesure de débarrasser les déchets… On s’épuise et les systèmes de filtration du corps sont saturés.

Alors, que se passe-t-il lorsque la machine s’enraie ?

On digère mal, on ballonne, on assimile moins bien les nutriments et on manque d’énergie. Notre système immunitaire s’affaiblit, nous attrapons plus facilement des maladies opportunistes ou saisonnières et nous développons des allergies.

Teint brouillés, yeux cernés, peau saturée,… c’est la porte ouverte au vieillissement prématuré !
Nous sommes moins résistants, notre sommeil est moins bon et nous commençons à manquer d’enthousiasme.

Mais pas de panique ! Il est toujours temps d’appuyer sur le bouton « Reset » et de repartir du bon pied.

Nous attirons cependant votre attention sur le fait qu’une cure détox n’est pas bénéfique pour tout le monde. Ainsi, la cure est fortement déconseillée, pour ne pas dire interdite, aux femmes enceinte, les femmes qui allaitent ou celles qui ont un projet bébé dans les 6mois. En effet, la remise en circulation des toxines risque de passer dans le placenta, à éviter donc. En revanche, c’est parfait si vous avez un projet de conception dans l’année qui vient, votre corps sera prêt.

Elle sera également déconseillée si vous ressentez un manque de vitalité, ou que vous êtes malade depuis quelque temps.

Comment savoir si je manque de vitalité ? Après votre douche et dans une salle de bains tempérée, passez un jet d’eau froide sur vos jambes jusqu’à la taille. Si votre corps se réchauffe rapidement, tout va bien. Si vous avez froid et que vous ne vous réchauffez pas, vous avez besoin de vous reposer et de vous revitaliser avant d’envisager la détox.

Enfin, si vous suivez un traitement lourd ou que vous prenez beaucoup de médicaments, demandez conseil à votre pharmacien, votre naturopathe et/ou votre médecin traitant.

Alimentation vitale vs Monodiète vs Jeûne

Trois options s’offrent à vous :

1. Le choix d’une alimentation légère et vitale : on entend par là saine, bio, de saison et avec une cuisson douce pour ne pas perdre les vitamines des aliments.

Choisirons cette option ceux qui ont envie de se faire du bien mais qui ont peu de temps devant eux et surtout peux d’énergie. Débutez avec sérénité et sortez doucement de votre zone de confort avec une bulle de 3 journées pour vous alléger !

2. Le choix de la monodiète : de jus, de bouillon, de fruits, de légumes, de céréales…Un seul choix ! Et on s’y tient pendant une période donnée. La monodiète est plus rapide que l’alimentation légère et vitale pour alléger le travail du système digestif et permettre au corps d’aborder la détox.

Idéal pour les personnes qui se sentent prêtes à vivre quelques jours de détox pour gagner en légèreté et à relever de petits challenges au fil des jours pour gagner en bien-être !

3. Le choix du jeûne (1) : on s’abstient de tout aliment solide et liquide, à l’exception d’eau et parfois d’infusions. On peut jeûner sur des périodes courtes, une journée ou même un seul repas dans la journée, ou sur des périodes longues pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines. Dans ce cas, on se fera accompagner par une équipe médicale dans un centre de jeûne.

Vous êtes très en forme et vous avez envie d’aller plus loin, pour prendre soin de vous en profondeur et adopter de nouvelles habitudes saines et durables.

Quels effets secondaires ? 

Fatigue, diarrhées, sensation de faim et nausées, maux de tête, boutons, langue râpeuse,.. En remettant en circulation les liquides de l’organisme et en dirigeant les déchets vers les portes de sortie, on peut rencontrer ce qu’on appelle en jargon naturopathique des « crises curatives ». Ce sont des manifestations qui prouvent que le mouvement est rétabli. Le nettoyage est donc en route !

Les conseils d’Anne-Claire Meret pour une bonne détox

• Ne fumez pas et ne buvez pas d’alcool
• Zappez le café, le chocolat et les sucres raffinés, les plats préparés, les aliments avec du gluten, les produits laitiers, la viande, le poisson et les oeufs.
Toutes ces substances excitantes acidifient le corps et contribuent à son déséquilibre. Plus nous en consommons, moins nous sommes en forme, car nous épuisons nos réserves nerveuses, donc nous en avons besoin ! Pendant la détox, on évitera aussi le thé, un autre « excitant », auquel on préférera les infusions de plantes.
• Adoptez la cuisson douce
À partir de 45 °C, la cuisson enlève la vie aux aliments : plus la température monte, moins il reste de vitamines et d’enzymes ! Les aliments crus génèrent aussi moins de déchets dans le corps, mais les fibres des légumes peuvent être parfois un peu dures pour les intestins. Vous savez que vous digérez mal certaines crudités ? Misez sur les jus à l’extracteur (sans fibres) et consommez les légumes légèrement cuits.

Après la détox, gardez en tête d’ajouter un élément cru dans chaque assiette (une crudité ou un jus), qui apportera des enzymes directement utilisables et vous éviterez ainsi l’épuisement de votre système digestif.
• Mastiquez
La mastication est la toute la première phase de la digestion, permettant une première digestion mécanique des aliments et, avec la salive, une première dégradation chimique. Tandis que nous mâchons tranquillement, notre cerveau prend note de la quantité de vitamines, de lipides, de glucides, de protides, d’amidons et de sucres qu’il croise. Il envoie ensuite les premiers signes de satiété quand il est rassasié, on mange moins !
• Évitez les tentations
Reposez-vous et sachez vous entourer de personnes qui soutiennent votre « bulle détox ». Couchez-vous tôt et fuyez les tentations.
• Laissez passer la faim
Très souvent, la sensation de faim n’est qu’un réflexe conditionné par nos habitudes
de vie. La vraie faim, et nous la connaissons assez peu, correspond à la faim physiologique. La difficulté réside dans le fait de retrouver cet instinct de faim, qui ne peut être expérimenté que si l’estomac est vraiment vide, après un repas fait de vrais aliments nutritifs.
• Détendez-vous
Vous détoxifiez votre corps, profitez-en pour vider votre tête ! Éloignez-vous de votre téléphone, de vos e-mails et de vos habitudes connectées. Travaillez un peu moins (ou mieux), dormez plus longtemps et aérez-vous ! Les fonctions de notre corps sont liées, si l’énergie est entièrement mobilisée par le cerveau cortical, le cerveau physiologique n’en a plus assez. Le reste du corps ne reçoit pas les bonnes informations pour assurer ses fonctions, il s’épuise.

Quel est le meilleur moment pour commencer une bulle détox ?
Le meilleur moment pour faire une détox, c’est avant tout lorsque l’on ressent le besoin de prendre soin de soi.
L’idée est de se faire du bien, pas de se rajouter des contraintes culinaires ou des changements de planning !
Quand on a du temps pour soi, pour se reposer et cuisiner, pour se fixer de nouveaux challenges et s’alléger.

Entrer et sortir de la détox
On n’entre pas et on ne sort pas de la détox avec n’importe quelle alimentation. Il y a ainsi quelques règle à respecter pour que la cure se passe au mieux.

Avant la détox
Adaptez progressivement votre alimentation, pour éviter de passer du jour au lendemain à un changement trop radical. Pendant les 3 jours précédant votre détox, en laissant de côté la viande et les produits laitiers (fromages, crème, beurre, laitages…). Préférez une alimentation faite de fruits et de légumes, et réduisez les portions si
vous avez l’habitude de beaucoup manger.

Après la détox
Adoptez de préférence une alimentation légère et végétarienne (sans oeuf et sans fromage mais parfois avec des produits de la ruche), mais toujours variée. À la reprise vous aurez peut-être envie d’un burger ou d’une pizza… Dites non! La reprise alimentaire doit se vivre en douceur : des oeufs, de la viande blanche, des petits poissons, du fromage de chèvre…

 

 

Source :

Anne-Claire Merret, La Détox pour les nuls (ed. First, 2017), 144p. Pour vous accompagner dans votre cure avec des tests, des idées recettes, des conseils et astuces, etc.

(1) Il est essentiel de se préparer avant d’entreprendre un jeûne et de revenir graduellement à une alimentation normale ensuite, si on veut éviter quelques déconvenues intestinales… Renseignez-vous aussi auprès d’un naturopathe ou rendez-vous dans un centre de jeûne. Ensuite, vous pourrez faire vos jeûnes sereinement à la maison.

3 commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. […] chez soi, avec simplement des conseils lus çà et là sur internet.  En effet, le drainage et la detox doivent être pris au sérieux et être accompagnés par un naturopathe ou un médecin car il y a […]

  2. […] En détox, il y a la bonne et la mauvaise élimination. En effet, pour se débarrasser de ses déchets, notre corps use de différentes portes de sortie, de grands filtres que l’on appelle «émonctoires». Ces derniers fonctionnent en harmonie et en cas d’insuffisance de l’un ou l’autre des organes responsables, les autres prennent le relais. […]

  3. […] Les cures détox et les cures de drainages sont très en vogue depuis quelques années par une grande majorité de personnes intéressées par leur bien-être. Dès lors, on invite alors de plus en plus les individus – principalement les femmes –  à faire un savant mélange de produits en tous genres pour purifier leur foie, émonctoire principal dans une phase de purification du corps. En effet, certains conseils phytothérapeutiques ou nutrionnels sont souvent donnés au printemps et à l’automne pour purifier et drainer l’organisme dont les besoins se font sentir aux mi- saisons. Dans notre rôle de praticien du bien-être, nous sommes très concernés et vigilants par les produits qui peuvent être proposés à une clientèle intéressée. Évidemment, les compléments les plus simples seront les plus adaptés et les plus efficaces dans le cadre d’une cure suivie par un naturopathe ou un thérapeute en santé naturelle. […]