Menu & recherche
LE CRESSON DE FONTAINE, UN ANTIOXYDANT DE CHOIX !

LE CRESSON DE FONTAINE, UN ANTIOXYDANT DE CHOIX !

Certains aliments sont considérés comme de super-aliments aux propriétés aussi puissantes que celles des médicaments, mais sans en avoir les effets nocifs et toxiques qu’on leur reconnaît de plus en plus fréquemment. C’est pour cette raison que certains les appellent les alicaments ! Ce concept né de la contraction des mots aliment et médicament est en plein développement.

 

Il convient cependant de faire la distinction entre les alicaments naturels et les alicaments industriels.

Les premiers sont généralement extraits de plantes aux propriétés médicinales et curatives souvent connues depuis très longtemps. Certaines plantes utilisées par nos ancêtres depuis l’Antiquité commencent seulement à être reconnues par les instances officielles actuelles. À ce point de vue l’exemple du jus de canneberge est très représentatif. Utilisé depuis la nuit des temps en cas d’infection urinaire, il a été validé par l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) depuis peu. Malheureusement, ce type de reconnaissance est encore très rare malgré de nombreuses études scientifiques significatives et validées. Il est vrai qu’il est impossible de breveter une plante contrairement aux molécules chimiques grâce auxquelles le lobby de l’industrie pharmaceutique s’engraisse copieusement.

Les seconds, les alicaments industriels sont des aliments enrichis artificiellement avec des substances naturelles ou non aux propriétés bénéfiques, telles les huiles enrichies en oméga-3.

Liens entre alimentation et cancer

Le lien entre alimentation saine et bonne santé longtemps oublié est de plus en plus remis au goût du jour. Dans l’absolu, notre alimentation devrait être et aurait dû rester notre meilleure prévention contre la maladie et notamment contre le cancer et autres maladies dites de « civilisations » qui ravagent nos populations actuelles et cela à des âges de plus en plus précoces.

Les dernières recherches émergentes sur l’immunothérapie témoignent clairement de la puissance anticancéreuse d’une alimentation bien menée.

Selon un rapport du « World Cancer Research Fund UK », tous cancers confondus, 30 à 40 % de cancers résulteraient de mauvaises habitudes alimentaires. Le professeur émérite Pierre-Marie Martin, cancérologue français, va même plus loin en affirmant qu’un cancer sur 2 pourrait être évité en adoptant une alimentation saine et équilibrée et en évitant les additifs chimiques et autres perturbateurs endocriniens.

gumes protecteurs

Les légumes de la famille des crucifères, en particulier le brocoli, le chou-fleur et le chou commun sont connus pour leurs propriétés anticancéreuses. D’autres végétaux de la famille des crucifères sont moins connus. Ils devraient pourtant retenir notre attention en raison de leurs vertus très bénéfiques. C’est le cas du cresson de fontaine. Son intérêt est double, il permet de prévenir la formation de cellules cancéreuses, mais aussi de ralentir le développement d’éventuels cancers.

Le cresson de fontaine

Le cresson de fontaine ou cresson officinal répond à l’appellation latine de Nasturtium Officinale. Il faut éviter de le confondre avec ses 2 cousins, le cresson de terre (Barbarea Verna) et le cresson alénois (Lepidium Sativum).

Le cresson de fontaine ou de ruisseau adore l’eau. Il se cultive en milieu très aqueux. Sa cueillette sauvage devrait être évitée, car il peut abriter un parasite sous forme d’un ver connu sous le nom de douve du foie. Cet organisme provoque une grave maladie du foie, mais elle est rare. Si vous voulez être rassurés, mieux vaut donc l’acheter chez un maraîcher spécialisé et de préférence d’origine biologique.

Ses petites feuilles arrondies ont un goût piquant. On peut le consommer en salade, hachée en assaisonnement de la même manière que le persil ou la coriandre, cuit comme les épinards ou en potage.

 

Sa composition chimique est la suivante :

Minéraux : quantité importante de fer et de calcium – quantités intéressantes de magnésium et de zinc.

Vitamines : beaucoup de vitamine C, de provitamine A et d’acide folique – quantités intéressantes de vitamine E, de vitamine K et de toutes les vitamines du groupe B (malheureusement excepté la B12).

— Présence importante de glucosinolates : ce dérivé soufré est transformé par la myrosinase (enzyme présente dans la plante) en isothiocyanates et en particulier en phénéthyl-isothiocyanates (PEITC). Ce sont ces molécules particulièrement antioxydantes qui procurent la saveur piquante au cresson.

Malgré qu’il soit de couleur verte, il contient beaucoup de caroténoïdes (zéaxanthine, lutéine, autres principes actifs antioxydants intéressants.

Riche en chlorophylle (molécule chimique naturelle de structure similaire à notre hémoglobine), il permet une purification du sang et une légère détoxification du foie.

C’est en le consommant cru bien entendu que vous bénéficierez au maximum de cet ensemble de substances protectrices et bénéfiques pour la santé.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.