Défenses naturellesHumeur

Le sommeil, une des clés de la santé

Se reposer, voilà qui est mal vu dans notre société d’agités chroniques. La plupart d’entre nous vivent à des rythmes effrénés et à l’heure actuelle même les enfants n’ont plus le droit de s’ennuyer.

Le manque de repos et de sommeil peut avoir de lourdes conséquences sur la santé et entraîne inévitablement une perte d’energie au quotidien.

Des études de plus en plus nombreuses font remarquer que le développement d’un très grand nombre de maladies chroniques (près d’une douzaine, dont l’obésité et le diabète type 2) est en lien direct avec le manque chronique de sommeil.

Même si la pratique physique répétée plusieurs fois par semaine ou la relaxation peuvent aider à remonter les taux d’énergie, cela n’arrive pas à combler la carence du sommeil.

Dormir de 8 à 10 heures par nuit d’un profond sommeil récupérateur et dans de bonnes conditions est une pratique idéale.

Tous arguments confondus, force est de constater que le corps humain est programmé pour bouger (alors que nous sommes presque tous très sédentaires), pour vivre au grand air et pour bénéficier de temps de repos suffisant. Du point de vue physiologique, le corps humain est conçu pour être en activité durant la journée et pour se reposer et se régénérer au cours de la nuit.

Tout le système locomoteur et nerveux n’est stimulé que par le mouvement. Inconsciemment, le corps associe l’arrêt ou l’immobilisme diurne prolongé à la mort…

Le moindre petit mouvement de 90 secondes suffit à activer un grand nombre de réactions moléculaires et le métabolisme musculaire. Ces réactions en chaîne se produisent et favorisent le fonctionnement biologique sain. Dès que l’on bouge, le sang circule plus vite, les éléments sanguins deviennent plus disponibles et alimentent mieux les muscles (insuline), l’ensemble des cellules et le cerveau. Le métabolisme des triglycérides et du cholestérol s’active très rapidement et tout le système circulatoire est mobilisé.

On a du mal à imaginer que le simple fait de porter le poids de votre propre corps sur vos jambes, c’est-à-dire marcher, suffit à activer suffisamment les processus moléculaires et cellulaires pour conserver énergie et santé et à réduire radicalement des risques de diabète ou d’obésité par exemple.

Aller à la photocopieuse plusieurs fois par jour et déambuler dans les couloirs pour aller aux toilettes suffit à activer l’ensemble de ces mécanismes cellulaires et permet à vos cellules de mobiliser leurs carburants.

Aucune des trois conditions : mouvement – oxygénation – sommeil n’est actuellement remplie par les personnes qui ont un travail prenant dans de grandes entreprises ou même à leur propre compte.

Faut-il s’étonner du développement excessif des troubles de santé ?

L’idéal est d’éviter de rester assis ou statique plus de trois heures par jour et de dormir entre 8 et 10 heures par nuit.

Nul besoin de vous rendre à la salle de sport ou d’investir dans des machines onéreuses et encombrantes, envisagez simplement de marcher davantage. Les Japonais estiment à 10.000 le nombre de pas nécessaires par jour pour conserver la santé.

Alors, abandonnez votre voiture pour les petites courses dans le quartier. Allez promener votre chien. Descendez d’un bon pas plusieurs fois par jour dans la cave de votre maison plutôt que d’utiliser l’ascenseur. En bref plus vous resterez actif, plus vous bénéficierez d’une santé et d’une énergie optimales.

Un bon conseil, commencez dès maintenant, car chaque jour compte. Et si vous avez un tempérament de sportif, joignez à cela des séances d’entraînement trois à quatre fois par semaine, cela vous garantira très certainement une longue vie confortable !

Article précédent

Attention aux amalgames dentaires !

Article suivant

Comment retrouver naturellement votre énergie ?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire