AlimentationBeauté

Le sucre dans tous ses états

A l’approche des beaux jours, nous avons envie d’affiner notre silhouette et de faire disparaître nos bourrelets disgracieux accumulés pendant l’hiver. Très rapidement des régimes vont se mettre en place, pas toujours efficaces ni intéressants mais c’est ainsi que la société nous a conditionnée. C’est ainsi que le monde fonctionne, par habitude, par réflexe. Pourtant, ce qui prime, est la connaissance de ce que nous ingérons et ce que nous mettons dans notre assiette.

 

Les aliments que nous avalons au quotidien sont composés de 4 grands groupes :

  1. les protéines,
  2. les lipides (graisses),
  3. les glucides (sucres) et
  4. le groupe vitamines et minéraux.

Analysons aujourd’hui les sucres qui s’immiscent dans notre alimentation de façon de plus en plus accrue. Ces petits monstres insidieux sont partout et les industriels profitent de la soif du consommateur pour en rajouter encore et encore. Apprendre à lire les étiquettes est d’ailleurs très important pour déceler les poisons qui se cachent dans notre alimentation.sucre roux
Le sucre apaise, tranquillise et est souvent associé à la gratification. Très souvent, les enfants sont récompensés en bonbons ou sucreries alors très vite nous devenons conditionnés. Ce sucre est devenu réparateur et synonyme de cocon dans lequel on s’enferme pour se protéger d’une vie quotidienne trop stressante, ardue et parfois compliquée. Le plus dur va être ensuite de se sortir de ce cercle vicieux, de cette mauvaise habitude car les études le prouvent : le sucre appelle le sucre. Plus on en consomme et plus on en veut.

Le saccharose, ce sucre transformé, le sucre blanc de table, n’est pas naturel et nous n’avons pas été programmés pour en absorber et dès lors, les dégâts peuvent être nombreux si nous en absorbons quotidiennement. De plus, il ne contient ni vitamines, ni minéraux et donc aucun intérêt nutritionnel pour notre organisme.

 

Ce sont des calories vides. Alors que l’éviction serait la solution idéale, il existe, heureusement, des substituts naturels intéressants :

  • Le Xylitol naturel est fabriqué à partir de l’écorce de bouleau. Il possède le même pouvoir sucrant que le sucre blanc de table mais à un apport calorifique de 2,4 Kcal/g et un indice glycémique faible de 7*. Contrairement aux autres sucres, il n’est pas acidifiant pour l’organisme et est donc très intéressant. Attention cependant aux xylitol de synthèse que l’on peut retrouver dans certains chewing gum.
  • Le tagatose est un sucre naturel obtenu par hydrolyse du lactose. Il est recommandé aux diabétiques et aux personnes en surpoids car il a de nombreux avantages dont l’indice glycémique proche de zéro et la valeur calorifique de 1,5 Kcal/g. Notons son effet prébiotique qui préserve la flore intestinale.
  • La Stevia est une plante d’Amérique du Sud que l’on ne mentionne plus étant donné sa popularité actuelle. Le seul inconvénient à souligner est son fort goût de réglisse que l’on apprécie ou non. En cuisine, il est proposé de le mélanger à un autre composant pour en camoufler la saveur.

Feuille de Stevia sucre

  • Le sirop d’agave, ce sucre liquide au pouvoir très sucrant (3 fois plus que le sucre blanc traditionnel) est très connu et réputé. Son indice glycémique bas de 15 permet d’éviter les pics d’insuline. Cela grâce au fructose qui le compose à plus de 60 %, par contre il est déconseillé de le consommer comme sucre quotidien.
  • Le sucre de fleur de coco sucre avec moitié moins de calorie que le sucre blanc. Il a l’avantage d’être composé de vitamines du groupe B et de minéraux tels que le potassium, le fer ou même le zinc. Son indice glycémique de 35 convient donc parfaitement aux diabétiques.

Les sucres de remplacement sont nombreux mais tous ne sont pas naturels. Evitons les sucres de synthèse tels que par exemple l’aspartame, le sucralose ou l’advantame.  Si vous êtes diabétique ou tentez de perdre du poids, consultez votre naturopathe ou votre nutritionniste qui pourrait vous conseiller certains compléments adéquats à votre situation.


*Note : Le sucre blanc a un apport calorifique de 4 Kcal/g et un indice glycémique de 68

Article précédent

Les conséquences de l’ingestion de fructose sur l'état de santé

Article suivant

Pour votre santé, mastiquez abondamment !

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire