Menu & recherche
Les 5 clés du baromètre du bien-être

Les 5 clés du baromètre du bien-être

Vous rêvez de vous sentir enfin bien dans votre peau ? Vous aspirez à un bien-être total ? Alors vous avez certainement déjà mis des choses en place : vous êtes parti en cure de Thalasso, vous avez été chez l’esthéticienne, vous avez perdu un peu de poids (ou vous en avez pris),  vous avez changé de coupe de cheveux mais finalement, rien n’a vraiment changé ! Quand vous vous regardez dans le miroir chaque matin, vous n’avez toujours pas cette petite lueur dans les yeux.  Que manque-t-il ?

Posez-vous alors la bonne question ! Mais, en fait, qu’attendez-vous du bien-être? Quel est votre objectif pour vous sentir bien dans votre peau, dans votre corps mais aussi dans votre esprit ? Et oui, prendre en considération son corps mental et son esprit est très important. Nous pensons bien souvent qu’en prenant soin de notre carapace, nous allons changer toutes nos perspectives mais il n’en est pas ainsi. En effet, parce qu’avant d’être bien dans son corps, il faut être bien dans sa tête.

Voici 5 clés qui vous aideront à vous sentir mieux

  1. Je me respecte et j’écoute les besoins de mon corps

    A force de brutaliser ce corps par le travail acharné, par l’épuisement physique et mental, on en arrive à des abattements physiques qui nous poussent très loin de nos objectifs « bien-être ». Dès lors, écoutez les premiers signes de fatigue de votre corps et respectez ses besoins : sommeil, alimentation, repos, activité. Tentez de rester aligné avec vos propres besoins et respectez ce corps qui vous porte au quotidien. Posez-vous alors les bonnes questions à chaque instant : De quoi ais-je besoin aujourd’hui ? Comment mon corps se sent ? Ai-je un ressenti particulier ? Ai-je mal quelque part ? Dois-je me poser ? Dois-je m’arrêter ?

  2. J’accepte que je ne suis pas parfait

    Combien d’entre nous tombent dans le perfectionnisme par peur de leur imperfection ? Cette course vers la quête de perfection des choses nous conduit encore vers un déséquilibre de soi et  vers une perte d’harmonie. Nous sommes tous différents avec des qualités mais aussi des défauts. Prendre en considération que ces défauts font partie de notre globalité nous rend plus humain et donc l’acceptation de ne pas être parfait fait partie de notre chemin de vie.

  3. J’apprends à m’aimer

    N’est-ce pas là le chemin le plus dur que l’être humain ait eu à faire tout au long de sa vie ? S’aimer ! Celles et ceux qui sont dans un cheminement de développement personnel savent combien avoir un amour inconditionnel pour soi est une route sinueuse semée de joies et de peines, d’embuches et de bonheurs. Apprendre à s’aimer fait partie d’un parcours de vie  qui mène au bien-être. Mais n’oublions pas que bien souvent, c’est le chemin en lui-même qui nous apporte cet alignement intérieur.

  4. Je m’évade

    On s’acharne au travail 5 jours sur 7 (parfois 6) et on en oublie de prendre du temps pour se ressourcer, pour s’évader, pour s’oublier et surtout… pour se faire plaisir. La créativité intérieure fait partie nos besoins réels : lire, écrire, peindre, photographier, observer la nature, embrasser un arbre, promener son chien, écouter le bruit des feuilles. Prenez ce temps pour être simplement là avec vous, uniquement centrée avec vos besoins, vos envies et vos ressentis. Et surtout, appréciez ce moment sans aucune culpabilité.

  5. Je m’entoure de personnes positives

    On a tendance à s’entourer de mauvaises personnes, de personnes toxiques, qui n’aident pas à la bienveillance dans notre vie. On se sent alors tiré vers le bas, sans pouvoir avancer sur ce chemin merveilleux qu’est la vie. En s’entourant de personnes positives, on s’autorise à prendre le meilleur de soi et à se laisser porter vers son mieux être, son bien-être, son amour de soi, son chemin vers le bonheur.

Écoutez-vous, aimez-vous et surtout, appréciez ce chemin que vous vivez actuellement.

1 commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. […] l’adolescence, on a beaucoup de mal – en général – à se sentir bien dans sa peau. En effet, entre 13 et 18 ans, le corps change, le système hormonal se met en place, les émotions […]