Défenses naturelles

Les bons acides gras indispensables aux vitamines liposolubles

imgf000007_0001

Les vitamines liposolubles sont au nombre de quatre : A, D, E et K. Leur métabolisme, leurs actions et leur efficacité dépendent du métabolisme des lipides. À une exception près, qui est la vitamine K2, elles sont absorbées au niveau de l’intestin grêle (proche de l’estomac). Elles sont transportées jusqu’au foie par le réseau lymphatique.

Elles sont ensuite libérées dans la circulation générale où elles circulent grâce à une protéine spécifique pour les vitamines A et D, ou liées à une lipoprotéine pour les vitamines E et K. La circulation les mène à un tissu cible où elles peuvent exercer chacune leurs activités biologiques propres en se liant à des récepteurs aux aussi spécifiques (pour les vitamines A et D). La ménaquinone (K2) est absorbée dans le côlon.

Les vitamines liposolubles ont besoin de bonnes graisses pour être efficaces. Il est donc très important de manger des acides gras sains qui permettent d’absorber ces vitamines liposolubles ainsi que d’autres éléments nutritifs solubles dans la graisse.

Il existe quelques moyens simples d’optimiser cette absorption :

  • Utiliser de l’huile d’olive, de chanvre ou de cameline pour assaisonner vos salades et vos végétaux
  • Consommer du beurre organique cru
  • Utiliser de l’huile de noix de coco (sur votre pain, dans vos smoothies, à la cuillère…).

Ces types de graisses sont également nécessaires pour :

  • Convertir le carotène des végétaux en vitamine A,
  • Convertir la vitamine D ou en vitamine D3 utiles au corps
  • Équilibrer les taux de « bon » cholestérol
  • Maintenir l’intégrité des cellules et des fonctions nerveuses

L’huile de noix de coco améliore l’absorption des antioxydants et d’autres éléments nutritifs. Sa particularité est qu’il est riche en acide laurique (60 %), en acide caprique et en acide caprylique aux propriétés antivirales, antioxydantes, antibactériennes et apaisantes. L’acide laurique (acide gras à chaîne moyenne saturée) sera converti en monolaurine dans le corps. Comme l’acide laurique, le monolaurine est un composé du lait maternel qui renforce l’immunité.

Pour bénéficier de ces apports, il faut choisir une huile de noix de coco organique, non raffinée, non blanchie et n’ayant subi aucun traitement thermique. Cette huile ne doit contenir aucun produit chimique, ni aucune trace d’éléments génétiquement modifiés.

On sait déjà que les huiles végétales telles que le maïs, le soja, le carthame, le tournesol, et le canola sont parmi les plus souillées (glyphosate de l’agriculture industrielle) et qu’elles proviennent en grande partie de cultures génétiquement modifiées. De plus, leurs rapports en acides gras de type oméga-6/oméga-3 sont mal équilibrés.

Quelques astuces pour procurer de « bons » acides gras à votre corps :

  • Utiliser du beurre cru biologique et éviter les margarines végétales.
  • Employer l’huile de noix de coco pour vos cuissons et pour vos fritures (le moins possible).
  • Concentrer votre consommation sur des aliments crus et riches en bons acides gras: avocat, fruits secs, olives et poissons.
  • Pensez aussi à réduire votre consommation de graisses animales.
  • Une source d’omega-3 de haute qualité moins connue est l’huile de krill. Pensez à l’utiliser fréquemment.

Source de l’article :

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/04/20/important-fat-soluble-vitamins.aspx?e_cid=20150420Z1_DNL_NB_art_1&utm_source=dnl&utm_medium=email&utm_content=art1&utm_campaign=20150420Z1_DNL_NB&et_cid=DM73003&et_rid=922155134

Article précédent

L'alimentation anti-stress

Article suivant

Il y a acides gras Omega.....et acides gras.....que faut il en penser?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire