Défenses naturellesNos dossiers

Le pamplemousse rose, un atout pour les personnes souffrant de problèmes circulatoires et coronaires !

Des articles édités par les départements de Chimie Médicinale et des produits Naturels, de Pharmacie, de Cardiologie et de Sciences Physiologiques de nombreuses Universités Israéliennes, Polonaises et Singapouriennes affirment que les principes bioactifs des pamplemousses jaunes et roses diminueraient de manière significative les taux de triglycérides et par conséquence de cholestérol. Les pamplemousses roses contiennent semble-t-il un pourcentage élevé de principes actifs au potentiel antioxydant plus élevé que celui des pamplemousses jaunes.

Pour prouver cette hypothèse, plusieurs études ont été réalisées, dont une sur une série de patients âgés de 39 à 72 ans présentant une hyperlipidémie et ayant subi une chirurgie des artères coronaires. Ces personnes furent partagées en trois groupes égaux soumis à des régimes alimentaires différents durant 30 jours. Un groupe mangeait régulièrement des pamplemousses blancs, l’autre des roses et le troisième (groupe de contrôle) ne mangeait pas de pamplemousses. Pendant ces 30 jours, la ration quotidienne de pamplemousse frais rose ou blanc a été progressivement augmentée.

Les chercheurs avaient évidemment pris soin de mesurer les taux sérologiques de triglycérides, de lipoprotéines, de cholestérol et d’antioxydants. Ils refirent l’analyse après les 30 jours de régime « pamplemousse » et les résultats observés sont très parlants.

Les taux de cholestérol diminuèrent de 15.5 % pour le groupe consommant des pamplemousses roses et de 7.6 % pour celui qui mangeait des pamplemousses blancs. En ce qui concerne les lipoprotéines sanguines, elles diminuèrent respectivement de 20.3 % pour le 1er groupe et de 10.7 % pour le 2ème, quant aux triglycérides, ils diminuèrent respectivement de 17.2 % et de 5.6 % pour les 2 groupes précités.

Par contre, aucun changement de taux de quoi que ce soit ne fut observé chez les patients du groupe de contrôle.

En conclusion, le pamplemousse rose frais contient des quantités nettement plus élevées de principes bioactifs au potentiel antioxydant considérable et beaucoup plus élevé que ceux du pamplemousse jaune. Ainsi, un régime riche en pamplemousses roses frais influence positivement les taux de lipides sanguins, mais surtout les triglycérides et l’activité antioxydante.

Donc si vous souffrez d’hypercholestérolémie, d’hyperlipidémie, d’un taux de triglycérides élevé ou encore d’athérosclérose ou de problèmes coronaires, pensez à intégrer des pamplemousses roses frais dans votre alimentation. Si vous n’en souffrez pas, rappelez-vous que la meilleure thérapie est la prévention, donc mangez également des pamplemousses roses.

 

Source : 

http://www.medicms.be/medi/voit22blog.php?article=637

Article précédent

La jeunesse se conserve aussi grâce aux aliments

Article suivant

Addiction à l'alcool ? Les Conseils du Dr. Schmitz

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire