Nos dossiers

Les études scientifiques au sujet des médicaments remises en cause

Une enquête a été menée afin d’estimer l’importance de la fraude scientifique dans les études portant sur les médicaments. La conclusionmontre que le problème est généralisé et réellement grave au point que l’on croirait à une plaisanterie de mauvais goût.

 

Cette étude approfondie met en évidence :

1°) Les conflits d’intérêts omniprésents qui menacent l’intégrité et la crédibilité de la plupart des études. À plusieurs reprises, il apparaît clairement que l’industrie pharmaceutique est très partiale. En effet, lorsque les études s’avèrent contraires à leurs attentes, les sociétés pharmaceutiques font appel à des experts internes à la société afin qu’ils mènent des études qui aboutiront à des résultats opposés. Semant le doute dans l’esprit de tous, on ne sait plus qui croire, mais cela n’empêche que les médicaments sont malgré tout mis sur le marché.

L’étude récente sur le réel impact des sodas industriels « light » qui grâce aux édulcorants vous font prendre du poids, alors qu’ils sont censés vous en faire perdre n’est qu’une illustration très parlante de ce type de dysfonctionnements.

 

Excepté qu’en ce qui concerne des médicaments comme les bêtabloquants à utiliser sur des patients qui ne présentent pas de problèmes cardiaques, ces conclusions erronées auraient pu entraîner la mort éventuelle de 800 000 Européens.

 

Entre temps, l’auteur de l’étude, le Dr Poldermans qui était également le président de la commission qui avait rédigé la directive, a démissionné.

Ce n’est qu’un exemple frappant parmi d’autres, exemple qui démontre la nécessité d’une intégrité scientifique rigoureuse.

 

2°) Les manipulations des sociétés pharmaceutiques 

En 2012, des chercheurs de l’Université de l’Illinois du Centre de recherchede pharmaco-économie de Chicago ont trouvé que parmi les médicaments étudiés et acceptés dans la pharmacopée, près de 75 % des études scientifiques ont subi des falsifications. Ces duperies portent tant sur la fabrication des médicaments que sur les statistiques douteuses ou encore sur le plagiat.

Et puisque la majorité des professionnels de la santé leur font confiance et suivent leurs recommandations de traitement, ce sontmalheureusementles patients dont la santéest mise en danger par la publication de ces résultats complètement falsifiés.

 

C’est quelque peu dramatique quand on sait que sur une période de 5 ans, ce serait près d’un million de patients opérés qui auraient perdu la vie en raison de ces mauvaises directives scientifiques.

 

Le Vioxx dont presque tout le monde a entendu parler est un exemple de ce type de médicament fabriqué et commercialisé de manière erronée. En quelques années, il a tué plus de 60.000 personnes avant d’être enfin retiré du marché.

C’est en 2008 que le Dr Joseph S. Ross de l’école de médecine du Mont Sinaï de New York a découvert le rapport de la société Merck concocté par son service marketing. Sur base de ces documents, des poursuites ont été entamées contre cette société.

Il est important de comprendre que notre système médical actuel a été orchestré de manière machiavélique par les compagnies pharmaceutiques. Elles nous font croire à une haute sécurité scientifique alorsque l’ensemble du processus repose sur du mensonge et de la manipulation. Cela leur permet de nous endormir et de nous vendre des médicaments coûteux et potentiellement toxiques sans que l’on y prenne garde.

Article précédent

Les déodorants et leurs dangers pour le cerveau ?

Article suivant

Encore un médicament retiré du marché

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire