Nos dossiers

Les flatulences: il y a des solutions simple!

 

flatulence photo

Les gestes les plus simples s’imposent dès le départ afin d’éviter les gaz et flatulences, tel que manger lentement, bien mâcher les aliments, ne pas parler en mangeant. Chez certaines personnes, il ne s’agit là que d’une forme de manifestation d’intolérance alimentaire ou de mauvaises associations alimentaires. Les aliments gras, les légumes et les fruits crus, le sucre ajouté, un excès d’aliments riches en fibres, des boissons contenant de la caféine et les légumineuses (haricots et pois) peuvent provoquer de la flatulence. Chez d’autres personnes, ce sont les féculents associés aux protéines qui induisent des gaz. À vous de tester et de déterminer les aliments coupables ou les associations qui vous incommodent.

Si cela ne suffit pas, il existe une pléthore de remèdes naturels facilitant l’expulsion de l’accumulation excessive de gaz dans le tractus intestinal. Ils se regroupent sous le nom de carminatifs. Les aliments carminatifs provoquent également des éructations (rots).

Toutes les personnes en bonne santé émettent des gaz 14 fois par jour en moyenne. Cependant, leur accumulation excessive dans les voies digestives devient parfois inconfortable, douloureuse même, et socialement embarrassante. La meilleure façon de les maîtriser est de vous alimenter adéquatement. La majeure partie des glucides — sucres, amidons et fibres — que l’on ingère quotidiennement ne sont jamais complètement assimilés ou digérés par l’estomac ou l’intestin grêle. Les colonies de bactéries affamées, mais inoffensives ou non (par ex. candida) qui séjournent dans le gros intestin dévorent alors avec avidité ces résidus. C’est ce processus de fermentation qui provoque l’expulsion de divers types de gaz.

Parmi les substances hautement flatulentes, on trouve les oligosaccharides (très forte concentration dans les haricots secs et dans divers autres légumes), le lactose (voir intolérance au lactose), les fibres solubles (présentes dans le son d’avoine et dans les pommes, elles passent fréquemment dans l’intestin, s’offrant ainsi en pâture aux bactéries) et l’amidon (il peut aussi en partie échapper à l’action digestive de l’estomac et de l’intestin grêle et donc se retrouver dans le gros intestin).

 

  • Informations alimentaires

Aliments très flatulents : Brocoli, chou, chou de Bruxelles, chou-fleur, haricots de soja, haricots secs et pois, lait et produits laitiers (pour les personnes qui tolèrent mal le lactose), navet, oignon, rutabaga.

Aliments modérément flatulents : Aubergine, banane, carotte, céleri, pain, pomme.

Aliments peu flatulents : Huiles, œufs, poisson, viande, volaille, riz.

Deux antiflatulents très efficaces : ail et gingembre

 

  • Mesures diététiques pour combattre les flatulences

— Si vous souffrez de flatulence aiguë, soupçonnez une intolérance au lactose, sucre présent dans le lait et les produits laitiers (sauf le yogourt).

— Attention au sorbitol, édulcorant à basses calories dont l’action flatulente est très féroce.

— Analysez attentivement les composantes de votre régime alimentaire afin de déterminer quels aliments vous incommodent le plus.

— Dégazéifiez les légumineuses en les faisant tremper avant la cuisson.

— Si les troubles associés à la digestion des aliments flatulents vous occasionnent de graves ennuis, diminuez votre consommation d’aliments de cette catégorie. Ajoutez de l’ail et du gingembre aux aliments flatulents.

— La papaye, l’infusion de racines d’angélique et de graines de moutarde ou d’aneth peuvent vous aider.

Article précédent

L’acné: il existe des solutions naturelles!

Article suivant

La polyarthrite rhumatoïde (PR): il existe des solutions.....

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire