Les interactions médicamenteuses

Certaines pensent que les plantes sont sans danger et que l’automédication est, dès lors, sans risque. Mais malheureusement, les soins par les plantes ne sont pas sans périls pour la santé. Depuis la nuit des temps, l’homme utilise les plantes pour se soigner, principalement un travail de femmes qui demande une connaissance accrue de la nature. Appelée guérisseuses, sorcières, magiciennes ou encore chamans, les femmes ont mis leurs connaissances en avant pour permettre à l’humain de guérir et d’évoluer.

Les interactions médicamenteuses : quand l’allopathie se mélange à la nature

Les guérisseuses se sont montrées silencieuses au fil du temps pour laisser la place à la science, aux médicaments, aux traitements allopathiques et au domaine médical global. Les médecines alternatives ont été étouffées au détriment de certains savoirs et de certaines sagesses. Néanmoins, une vague de renouveau apparaît depuis quelques décennies laissant entrevoir les pouvoirs ancestraux des plantes.

Aujourd’hui, le monde oscille entre médecine allopathique et médecine traditionnelle naturelle avec le risque qu’un cocktail néfaste apparaisse pour l’homme. En effet, les connaissances en matière de plantes sont importantes pour une utilisation efficace et sans risque. L’apprentissage de la science naturelle est indispensable pour soigner au mieux un mal-être avec les plantes, la nature, la sagesse ancestrale.

Les interactions médicamenteuses : les cocktails dangereux

Prendre un remède à base de plantes n’est pas sans risque. Effectivement, les végétaux possèdent aussi des contre-indications importantes pour la bonne santé de chacun. Dès lors, connaître son corps, connaître les plantes et demander conseil à un thérapeute avisé ou à un médecin est indispensable pour la bonne prise de certains remèdes.

Parce que certains mélanges sont dangereux, voire mortels, prenez garde à ne pas vous soigner au naturel,  sans connaissance des risques. Découvrons certains remèdes que vous prenez peut-être chaque jour et qui méritent qu’on y regarde de plus près.

  • Le curcuma : Évitez de prendre du curcuma – curcuma longa – en prise simultanée  avec des anticoagulants. De plus, votre traitement avec le curcuma doit obligatoirement être stoppé 2 semaines avant une intervention chirurgicale ou un accouchement car il devient alors fluidifiant sanguin.
  • La mélisse officinale. Évitez de prendre  cette plante – melissa officinalis – avec un traitement hypothyroïdien. En effet, l’action thérapeutique de la mélisse pourrait bloquer l’activité thyroïdienne, un réel danger pour la santé endocrinienne. Le risque est semblable avec le radis noir, plante très souvent utilisée lors d’une détox.
  • Le pissenlit. Évitez un traitement à base de pisselenlit – taraxacum officinalis – souvent utilisé lors d’un drainage printanier foie/rein,  si vous prenez déjà des diurétiques. L’effet du cocktail risque d’augmenter action diurétique. Dès lors, le danger de perdre une quantité importante de sels minéraux est bien présente.
  • La valériane. Évitez la prise de Valériane – valeriana officinalis –, si efficace en cas de sevrage tabagique,  si vous prenez des anxiolytiques ou des hypnotiques. En effet, l’action sera décuplée et donc dangereuse pour la santé.
  • Le gingko biloba. Évitez la prise de gingko – gingko biloba – si vous prenez déjà des antidépresseurs. L’action commune pourrait potentialiser les effets et avoir des conséquences plutôt grave sur la santé du patient.
  • Le millepertuis. ce remède naturel contre la dépression – si efficace – doit pourtant être pris avec une grande précaution. En effet, il perturbe la tension artérielle s’il est pris avec des antidépresseurs de type IMAO (inhibiteurs de la monoamine oxydase). De plus, il contre aussi l’effet des contraceptifs oraux et les femmes ne sont pas toujours informées de cet effet.

Enfin, il sera conseillé d’éviter une exposition solaire lors de la prise de ce traitement naturel.

Les interactions « plantes et médicaments » : pour un équilibre

Votre santé ainsi que votre corps ne sont pas des terrains de jeux. Dès lors, prenez attention au pouvoir des plantes, elles ne sont pas sans danger et risquent même de perturber encore plus votre organisme si vous n’y prêtez pas une réelle attention. Les plantes possèdent des propriétés thérapeutiques importantes qu’il ne faut pas négliger.

En cas de maladie sans urgence, préférez une cure thérapeutique par les plantes afin qu’elles permettent à votre corps de retrouver énergie, vitalité et force de régénération.  Néanmoins, en cas de maladie urgence et plus grave, la médecine allopathique a tout son intérêt pour permettre une résolution rapide de certains problèmes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.