fbpx
Accueil / Mon quotidien / Les plantes aphrodisiaques du féminin et du masculin

Les plantes aphrodisiaques du féminin et du masculin

Baisse du désir, libido en sommeil, problèmes « mécaniques » peuvent parfois gâcher la vie intime de votre couple. Heureusement, la nature pourvoie à tous les problèmes et peut-être y trouverez-vous une solution. Découvrez les plantes aphrodisiaques du féminin et du masculin pour redonner un nouveau souffle à votre sexualité !

Le désir sexuel chez la femme

Après avoir étudié de près les problèmes de libido chez la femme, les chercheurs ont conclu qu’il s’agissait avant tout d’une affaire d’hormone. En effet, le stress et l’humeur se reflètent sur l’envie ou la non-envie. Par ailleurs, la période ovulatoire est considérée comme stimulante sur le point du désir sexuel (toujours dans un souci de procréation et de survie de l’espèce). Ce qui est intéressant, c’est que c’est pendant cette phase que les œstradiols, de la famille des œstrogènes, sont sécrétés en masse avant de chuter au moment où la progestérone prend le relais jusqu’aux menstruations (s’il n’y a pas eu fécondation). 

Selon les scientifiques, la libido féminine serait à son plus haut niveau juste avant l’ovulation. A contrario, ce serait le haut niveau de progestérone qui serait responsable de la baisse de libido.

Tout l’enjeu des remèdes aphrodisiaques est de réguler le système hormonal et de stimuler la production d’œstradiol. 

«  Les œstrogènes influenceraient la libido chez la femme en ayant un effet direct sur des neurones de l’hypothalamus au niveau de l’aire suprachiasmatique. En périphérie, les œstrogènes sensibilisent la peau qui est une structure clé pour les stimuli sexuels externes. Les œstrogènes exercent également un effet important sur la trophicité vaginale ainsi que sur la lubrification » (source : urofrance.org).

Gingembre, l’aphrodisiaque incontournable

Cette racine aux nombreux bienfaits est aussi réputée pour stimuler l’appétit sexuel. En effet, elle stimule la circulation sanguine en amenant le sang, et donc l’oxygène dans la zone du bassin. L’utérus étant mieux irrigué, il devient plus réceptif aux stimuli. 

Le gingembre est à intégrer fraîchement rapé dans l’alimentation quotidienne ou à boire sous forme de décoction (1 cuillère à soupe pour 500ml d’eau, laissez infuser au moins 20 minutes). 

La Maca, quand le Pérou s’invite dans votre lit

Cette plante aphrodisiaque originaire du Pérou est un stimulant naturel du désir. Elle participe à réguler les hormones ce qui en fait un allié de choix pour augmenter la libido.

Le Tribulus Terrestris 

Couramment recommandé dans les accompagnements ayurvédiques depuis plus de 4000 ans, le tribulus est utilisé chez les sportifs pour contrer la fatigue musculaire et améliorer l’endurance et pour améliorer les performances sexuelles. En effet, le tribulus est connu pour réguler l’ensemble des hormones de l’organisme. Ainsi, il participe à augmenter le taux d’hormones sexuelles : la testostérone chez l’homme et l’œstradiol chez la femme. 

Le Ginseng pour raviver la flamme.

Cette plante de la pharmacopée chinoise est un célèbre adaptogène qui aide à réguler les surrénales. Elle peut tout aussi bien participer à réduire le stress et l’anxiété que donner un coup de boost. Le ginseng permet donc de libérer les esprits anxieux tout en réveillant l’envie.

Le désir sexuel chez l’homme

Comme pour la femme, le désir chez l’homme est stimulé par l’activité hormonale. 

« La testostérone a des effets psychosexuels, le plus évident étant la stimulation du désir sexuel. Il existe une relation de cause à effet prouvée entre le taux de testostérone, le désir et les comportements sexuels chez l’homme. La testostérone stimule physiologiquement le désir sexuel, selon un modèle à seuil chez l’homme jeune normal et un modèle plus progressif chez l’homme âgé » (source urofrance.org)

Le mucuna

Dopaminergique, il donne un coup de boost aux organismes fatigués. La dopamine est également connue comme étant l’hormone du plaisir. Le mucuna est un aphrodisiaque particulièrement recommandé pour les troubles érectiles

Le guarana

Issue de la pharmacopée amazonienne, cette plante est jusqu’à 7 fois plus stimulante que la caféine. Associée à la maca, elle viendra à bout de toutes les fatigues, notamment sexuelles. 

Ginseng, Gingembre, Maca et Tribulus

Ces plantes abordées en première partie peuvent tout aussi bien être utilisées par les hommes. Leur rôle principal est de réguler la production hormonale. Elles conviennent donc parfaitement aux deux partenaires !

Pour conclure

Toutes les plantes présentées dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un médecin ou un sexologue. Car effectivement, malgré que les hormones aient un rôle dans la baisse de la libido, l’état émotionnel, l’entente dans le couple et parfois des problématiques physiques sous-jacentes (troubles de la prostate, problèmes cardio-vasculaires, affections vaginales, etc…) peuvent être un frein à l’épanouissement sexuel dans votre couple. 

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

bains-derivatifs

Bains dérivatifs : de quoi s’agit-til ?

5.0 01 Le bain dérivatif est une méthode ancestrale de nettoyage interne du corps. Pratique …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.