Menu & recherche
Les plantes médicinales, sans danger ?

Les plantes médicinales, sans danger ?

Les plantes médicinales sont utilisées depuis les temps anciens, peut-être même déjà par les hommes préhistoriques qui s’en servaient pour se soigner avec les connaissances de l’époque. Nous n’avons cependant pas de preuves pour pouvoir réellement aller si loin dans l’histoire de la phytothérapie. Néanmoins, grâce aux écrits retrouvés il y a plus de 5000 ans, on peut dire que c’est en Mésopotamie que la phytothérapie vit réellement le jour. Un grand pas pour l’homme qui commencera alors à établir des recettes, des mélanges, des potions sous forme de pommades, décoctions, bains aromatiques ou encore cataplasmes et fumigations. Les premiers soins de santé sont nés grâce aux plantes.

Aujourd’hui, bien que la santé par les plantes ai été largement remplacée par les traitements allopathiques, n’oublions pas que de nombreux remèdes pharmaceutiques sont créés en extrayant les principes actifs naturels des plantes et en les adaptant chimiquement à des normes et des cahiers de charges. Cela nous prouve que la nature a tant à nous offrir et qu’elle soutient notre organisme au mieux dans sa santé et son évolution.

En effet, la phytothérapie permet un travail curatif en amont indispensable à la santé et au bien-être de l’humain.  C’est en prenant soin de soi en prévention qu’on évitera un grand nombre de maladies qu’il faudra alors soigner en aval.

Est-ce que les plantes médicinales sont sans risques ?

N’est-il pas rare d’entendre « ce sont des plantes, il n’y a donc pas de soucis »?  Naturel ne signifie en effet pas « sans danger ». Nous nous laissons facilement tromper par des effets de mode qui sont parfois très dangereux. Sachez avant toute chose que les plantes médicinales contiennent des composés et des molécules actives qui peuvent provoquer des dégâts sur l’organisme. On ne prend pas un remède en phytothérapie comme on avalerait un bonbon.  Les phytothérapeutes et les herboristes existent pour nous guider et nous permettre un voyage avec les plantes dans le respect de notre corps. Dosages et modes d’utilisation sont alors à prendre en considération pour ne pas risquer d’accident de surdose, d’incompatibilité médicamenteuse ou encore d’effets secondaires. De plus, certains principes actifs sont extrêmement toxiques et ne peuvent être utilisé qu’à faible dose.

Par principe de précaution, on évitera des traitements sans avis médical car l’automédication peut en effet avoir des répercussions grave sur la santé, pouvant aller jusqu’à l’aggravation de certains symptômes. De plus, si vous êtes déjà sous traitement médical allopathique, il serait intéressant de bien étudier avec votre médecin, pharmacien, ou thérapeute, les différentes contre-indications existantes.

Quelles sont les méthodes de soin par les plantes médicinales ?

  • Les infusions – tisanes ou décoctions – qui travailleront en douceur pour accompagner le corps dans ses besoins.
    • Tisane d’ortie pour la reminéralisation, entre autre
  • La gemmothérapie – un macérat glycériné qui agit sur le corps physique, émotionnel et énergétique à la fois.
    • Le bourgeon de cassis pour son effet adaptogène
    • Le bourgeon de framboisier pour l’équilibre hormonal
  • Les huiles essentielles qui nécessitent une connaissance biochimique des molécules pour les utiliser correctement.
    • L’huile essentielle de mandarine en olfaction pour son aspect calmant et reposant
    • L’huile essentielle d’épinette noire pour son action sur les glandes surrénales
  • Les hydrolats ou eaux florales qui apportent un bien être plus doux tout en actant correctement sur les besoins du corps.
    • L’hydrolat de carotte pour la détox hépatique mais également pour l’ancrage énergétique
  • Les extraits hydro-alcooliques de plantes fraîches ou les teintures mères pour bénéficier des principes actifs concentrés de la plante.
    • L’extrait de pissenlit pour la détox hépatique et rénale
  • Les cataplasmes
  • Les extraits secs de plantes sèches sous forme de gélules qui offrent une forte concentration en principes actifs.

Les exemples cités ci-dessus pourront être utilisés, à bon escient, après étude de vos besoins ainsi que de votre terrain. Nombreuses sont les personnes qui trouvent que les remèdes naturels ne sont pas efficaces mais peut-être n’ont-ils simplement pas appliqués les règles correctement.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils