Défenses naturelles

Y-a-t’il un lien entre la vaccination et l’accident vasculaire cérébral ?

Savez-vous que toute vaccination s’accompagne d’un risque important d’accident vasculaire cérébral ?


C’est ce que le docteur Andrew Moulden tente de faire reconnaître depuis de nombreuses années. Ce médecin diplômé en psychologie biologique, spécialiste en neuropsychiatrie, détenteur d’un master sur le cerveau et un autre en neurobiologie affirme que les vaccinations constituent une véritable catastrophe planétaire qui se déroule tous les jours.

Grâce à des technologies classiques et d’autres à la pointe de l’imagerie médicale, le docteur Moulden établit des diagnostics et les preuves neurologiques, hématologiques et immunologiques du véritable danger de toutes les vaccinations. Ces outils lui ont permis de mettre en évidence les attaques cérébrales micro vasculaires dont sont victimes les personnes vaccinées.

On sait tous que notre cerveau véritable ordinateur de bord et centre de commande de notre corps est entièrement vascularisé. Cette vascularisation est vitale. Elle permet à cet organe de remplir toutes ses fonctions et de gérer l’ensemble des processus physiologiques vitaux.

Le cerveau est un organe très sensible et le moindre manque ou le moindre trouble circulatoire aura des répercussions immédiates dont les conséquences peuvent parfois s’avérer catastrophiques. Les tissus du cerveau et leurs fonctions ne resteront intacts que s’ils sont bien oxygénés. La vaccination perturbe la microcirculation sanguine cérébrale parce qu’elle occasionne des dépôts au sein des capillaires microscopiques. L’obstruction de ces micros capillaires provoque un manque d’oxygène (ischémie) au cœur des tissus cérébraux. Même si ces micros lésions cérébrales ne sont visibles qu’au microscope, elles ont des conséquences directes et observables sur l’organisme.

vaccin

Les premiers signes se manifestent au niveau de la bouche ou des yeux dans les quelques secondes qui suivent l’injection du vaccin. Ils reflètent la défaillance du contrôle cérébral. Si l’on observe attentivement les yeux ou la bouche 30 secondes avant et 30 secondes après la vaccination, on peut constater que de légères asymétries touchent les yeux et la bouche. Quand vous observez le regard d’un enfant non vacciné, ses iris et son regard sont parfaitement symétriques et centrés. Ce qui n’est pas le cas chez les enfants vaccinés. Ce phénomène survient après chaque vaccination quel qu’en soit le type. Le docteur Andrew Moulden a collecté des centaines de cas de ces micros AVC, qu’il s’agisse du vaccin contre la grippe, du ROR, du Gardasil ou de n’importe quelle autre.

La manifestation extérieure et visible de ces microtraumatismes vasculaires varie bien évidemment en fonction de la région nerveuse touchée. Chez les enfants les plus gravement affectés, ces troubles s’accompagnent de maladies chroniques, de problèmes comportementaux, d’autisme, de pertes de la parole et du langage ou encore de paralysie plus ou moins importante.

Le docteur Andrew Moulden a même observé des bébés vierges de vaccination qui ont été victimes de ce phénomène après la tétée, alors que leur mère avait reçu un vaccin dans les jours précédents.

Les adultes sont également touchés par ce phénomène d’ischémie cérébrale. C’est ce qu’affirme le docteur Gérard Loeb. Il mentionne les résultats de l’étude menée par le « Centers for Disease Control and Prevention » et par la Food and Drug Administration. Ces organismes ont mis en place un programme d’observation et de recensement des effets indésirables des vaccins aux USA.

Entre 1990 et 2010, ils ont dénombré 306 cas d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) survenus dans les six semaines après une vaccination chez des personnes dont l’âge varie de 1 mois à 94 ans (donc une moyenne de 42 ans). Parmi ces 306 personnes, 257 d’entre elles (83,9 %) ont été victimes d’AVC dans les 2 semaines qui ont suivi la vaccination. Dans cet échantillon, 120 patients (39,2 %) ont été victimes d’AVC après une vaccination contre la grippe, 40 (13 %) ont succombé à un AVC après une vaccination contre l’hépatite B et 20 d’entre eux (6,5 %) avaient reçu une vaccination antidiphtérique, antitétanique et contre la coqueluche. 12 d’entre ces patients (4 %) avaient reçu au moins 2 vaccins.

Il est évident que ni les laboratoires pharmaceutiques, ni les autorités officielles ne reconnaissent ce lien en raison de la répartition déséquilibrée des AVC durant les 6 premières semaines après la vaccination. Cependant, le pic important d’accidents survenus dans les 2 semaines post-vaccinales dénote malgré tout une certaine corrélation entre AVC et vaccination.

Si ces preuves sont bien évidemment insuffisantes aux yeux du système en place, elles sont suffisamment alarmantes aux yeux de ces médecins qui tirent la sonnette d’alarme vis-à-vis des millions de futures victimes potentielles… c’est-à-dire tous ceux qui seront amenés à être vaccinés de manière obligatoire ou non.


Pour en savoir plus :

http://expovaccins.over-blog.com/article-32528573.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-un-possible-lien-entre-accident-vasculaire-cerebral-avc-et-vaccination-108501373.html

Article précédent

Ces feuilles vertes qui améliorent notre vie

Article suivant

5 bonnes raisons d'utiliser quotidiennement l’huile de noix de coco

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire