Menu & recherche
L’imposture vaccinale, une réalité ?

L’imposture vaccinale, une réalité ?

En ce qui concerne les vaccins, celui contre la grippe porcine n’est pas le seul à poser des problèmes de santé, loin de là. En effet, la vaccination est une réelle imposture qui subsiste depuis Pasteur et qui permet aux entreprises pharmaceutiques de faire des bénéfices colossaux, qui se chiffrent en milliards, et cela, en fournissant à la population un produit qui n’a apporté absolument aucune réduction de la mortalité, bien au contraire, car on les soupçonne actuellement d’accroître la mortalité plutôt que de la diminuer.

 

Les vaccins n’apportent aucune solution aux problèmes de santé les plus importants de la planète. On sait maintenant que les études concernant l’efficacité des vaccins ont été tronquées, car les courbes de l’évolution d’une maladie sont toutes des courbes de Gauss.

Les médecins qui prônent la vaccination, interviennent avec le vaccin lorsque la maladie est au sommet le plus élevé de la courbe. Ainsi, pour faire croire au bénéfice de la vaccination les scientifiques ne montrent au grand public que la dernière partie décroissante de la courbe, courbes et maladies qui auraient de toute manière décru vaccination ou pas.

Il faut quand même garder à l’esprit que les vaccinations ont été administrées aux populations sans qu’on connaisse réellement les effets secondaires à long terme de ces cocktails chimiques détonants.

Le docteur Wolfgang Wodarg, autorité européenne en matière de vaccins affirme que l’ampleur des dommages causés par les vaccins a été insuffisamment examinée et ne sera réellement connue que dans de nombreuses années et dans les générations futures. Il affirme que  « Le vaccin développé par Novartis a été produit dans un bioréacteur à partir des cellules cancéreuses, une technique qui jusqu’à présent n’avait jamais été utilisée ». Si l’information était diffusée en toute transparence et si la population était informée du contenu réel des vaccins contenant des solvants et additifs toxiques et autres virus dilués ou cellules cancéreuses, accepterait-elle aussi facilement de se faire vacciner ?

Rappelons quand même qu’actuellement il y a très peu de vaccination réellement obligatoire, c’est-à-dire régie par des lois. Notre droit à la santé nous appartient donc toujours, profitons-en, car nous avons encore le droit de refuser de nous faire vacciner.

2 commentaires
Laisser un commentaire

  1. belliardo marcelle
    5 mois ago

    merci pour tout le bien que vous faites je n ai plus de diabete plus tension plus d ypertrophie de la prostate etc ma femme vas chez une naturopate diplomé pour remplacer le levothyrox , bonne continuation a vous avec la santé grace aux plantes !! bb