Anti-âgeDéfenses naturelles

Ma recette de pain anti-âge et anti-vieillissement et mes conseils pour le petit déjeuner !

 

 

fromage chevre photoDans un précédent article, je vous avais parlé de mon pain, que je faisais moi-même 3 fois par semaine. En effet, j’ai comme beaucoup de monde acheté une machine à faire le pain tout seul… Sauf que je n’utilise que la partie « fabrication de la pâte » car je le cuis au four moi-même.

 

Voici ma recette :
Vous mettez pêle-mêle les ingrédients suivants dans la machine et vous appuyez sur le programme « pâte » :

• 350 ml d’eau pure filtrée
• 525g de farine bio complète de petit épeautre (vous trouverez facilement dans les magasins bio- bien demander « complète-bio-petit épeautre »
• levain d’épeautre ou de froment (dans magasins bio également) 20 g
• 2 cuillérées à soupe de sucre brun ou miel
• 1 cuillérée à soupe de sel (de Guérande de préférence)
• 3 cuillérées à soupe d’huile d’olive

 

Pourquoi cette recette et pourquoi est-elle anti-âge ?
C’est après beaucoup de tâtonnements que je suis arrivé à utiliser le petit épeautre complet, qui a des propriétés intéressantes au niveau nutritionnel et de la santé (pas d’allergie au gluten, il n’existe pas d’OGM encore…) ; il est vrai que les céréales en général sont contestées par beaucoup de nutritionnistes mais pour ceux qui aiment le pain, ma recette est un bon compromis car elle est totalement bio, naturelle, et le pain se conserve une semaine au réfrigérateur.

 

Pourquoi cuis-je le pain au four et non pas dans la machine ?
Parce que j’aime donner à mon pain des formes diverses et qu’en faisant des miches on peut obtenir plus de croûtes extérieures…. Mettre la ou les miches dans le four froid à 140 degrés pendant 35 à 40 minutes.

Au niveau indice glycémique et ingestion de calorie, il s’agit aussi d’un bon compromis car le corps consomme presque autant de calories à digérer le pain que les calories ingérées… donc pour ceux  (ou celles) qui ne veulent pas grossir, ce pain est « diététique ».

 

Par contre au petit déjeuner, je privilégie avec mon café et mon pain, le fromage de chèvre avec des petits oignons verts ou de la ciboulette ; ceci évite le lait de vache, les sucres rapides et avec une ou deux bonnes tartines de mon pain on « tient » facilement jusqu’au repas de midi sans avoir envie de grignoter.

De plus, le petit déjeuner est bien équilibré avec des sucres lents, les protéines (fromage de chèvre) et de la verdure avec les petits oignons ou ciboulette.

Je ne prends mon jus de fruit qu’en fin de matinée pour éviter un mini pic glycémique le matin. Si vous n’aimez pas le fromage de chèvre, il peut être remplacé par d’autres protéines (soja non OGM, fromage de brebis, lait de jument par exemple) mais je ne conseille pas le lait de vache ni le fromage fait au lait de vache.

 

Bon petit déjeuner ! Et n’oubliez pas l’adage :

« Petit déjeuner de roi,
Déjeuner de prince
Dîner de paysan »

 

Article précédent

Il y a squalène et squalène ! une histoire lié aux vaccins!

Article suivant

Le jus de pomme pour retarder l'apparition de la maladie d'Alzheimer

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire