Ma santé

La maladie de Crohn, qu’est ce que c’est ?

Prendre soin de son intestin est un pilier important en naturopathie et son nettoyage est l’une des cures les plus importantes que le naturopathe va mettre en place. Afin de nous éviter de plonger dans les maladies intestinales ou d’aggraver notre maladie actuelle, il est capital de considérer son intestin comme un organe très important dont nous devons prendre soin. Une maladie auto-immune touche l’intestin et il s’agit de la maladie de Crohn qui affecte le tube digestif final, à savoir le côlon.

 

La maladie de Crohn, qu’est ce que c’est ?

La maladie de Crohn est une maladie de type inflammatoire qui affecte le côlon. Toute la paroi interne de l’intestin est touchée par des inflammations ainsi que des fissures et des plaies. Rendant la vie du malade difficile et compliquée, la maladie de Crohn se caractérise par les signes suivants – liste non exhaustive :

  • Une diarrhée excessive pouvant aller jusqu’à l’apparition de sang dans les selles. Des hémorragies intestinales sont d’ailleurs possibles.
  • Des coliques qui provoquent des douleurs parfois insurmontables
  • Un amaigrissement du patient qui perd une majorité de ses nutriments et de ses apports avec une évacuation trop prononcée. De plus, l’envie de manger est très souvent atténuée par la douleur

La maladie de Crohn – qui doit être diagnostiquée par un spécialiste médical – ainsi que la majorité des maladies auto-immunes évolue par phases, par poussées, qui peuvent être légères ou vraiment douloureuses et donc d’intensité variable. Celles-ci sont très souvent appelées « crises » par le malade qui a souvent du mal à vivre sereinement. Ces accès de douleurs peuvent durer plusieurs jours, semaines et parfois les mois peuvent devenir très longs si la crise ne daigne pas passer. Difficulté à s’alimenter, à sortir de chez soi, douleurs anales, hémorragies, fistules et perforations sont tant de dégâts provoqués par la maladie. De plus, les enfants ne sont pas épargnés et s’ils souffrent de ce type de pathologie, ils auront le désagrément de voir leur croissance perturbée par la maladie, retardant dès lors la puberté.
Parallèlement les périodes de rémissions sont de durées égales et sont d’ailleurs très appréciées par le souffrant qui retrouve ponctuellement une vie normale.

Que faire pour protéger son intestin ?

En période de crise, le régime alimentaire à adopter est très stricte alors qu’il peut presque revenir à la normal en période de rémission. Ce retour à la norme est très important car le malade a besoin de reprendre des forces, de s’alimenter pour retrouver un certain équilibre nutritionnel. Cela permettra dès lors de contre balancer les manques occasionnés par les périodes néfastes de la maladie.

En période de crise, il est recommandé de :

  1. Adapter son alimentation en limitant l’alimentation raffinée et industrielle beaucoup trop riches, en arrêtant les fruits et les légumes crus mais aussi cuits ainsi que les fibres et les céréales qui sont trop irritantes. Il est très important de ne pas agresser les muqueuses intestinales.
  2. Évacuer stress et anxiété en essayant de trouver du temps pour soi, en pratiquant une activité physique légère qui permettra un relâchement total des tensions comme la marche à pieds, le yoga, le vélo ainsi que toutes autres activités compatibles avec votre état actuel.
  3. Augmenter sa consommation d’eau ou de tisane apaisante pour l’intestin.
  4. Apprendre à reconnaître les aliments qui déclenchent les crises est également très important car cela permet une certaine prise de conscience sur le régime alimentaire à mettre en place.

Que ce soit pour la maladie de Crohn ou pour toute autre maladie auto-immune, il est vraiment très important de ne pas perturber l’organisme avec des polluants comme le sont le tabac, l’alcool, le café ou le thé, etc.

Apprendre à vivre et consommer le plus sainement possible est devenir acteur de votre santé.

Apprendre à vivre normalement fait également partie de la maladie. En effet, il est important d’apprécier chaque moment présent, de vivre chaque rémission dans la plus grande conscience. Etre positif, relativiser, et tout simplement vivre sont les verbes à adopter pour vous permettre une évolution très positive sur la maladie. Ayez confiance.

Article précédent

Les protéines du lait de vache sont dangereuses pour la santé

Article suivant

«L'inconscient», source de développements pathologiques ?

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

1 Commentaire

  1. […] Celles-ci sont grandissantes et florissantes ces dernières années, notons par exemple : La maladie de Crohn, le Lupus, la Thyroïdie de Hashimoto, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie d’Addison, la […]

Laisser un commentaire