Nos dossiers

Mes secrets pour combattre les maladies virales!

par le Dr Thierry Schmitz

Les infections virales sont très fréquentes, souvent bénignes mais parfois redoutables. C’est surtout le manque de traitement efficace qui nous pose le plus de problème. Une nouvelle solution naturelle nous est offerte grâce aux nouvelles découvertes en aromathérapie.

 

Histoire d’une infection virale

Elle commence par la contagion, qui se produit en général par contact direct entre personnes (gouttelettes de salive, relation sexuelle, toucher…) mais aussi parfois par l’ingestion de nourriture comme pour le virus de l’hépatite A.

Ensuite, en fonction de son affinité pour un organe, le virus va parasiter les cellules du foie (virus de l’hépatite), les cellules de l’arbre respiratoire (virus de la grippe), les cellules de l’intestin (virus des gastro-entérites…

Il va ensuite s’écouler un certain temps pour que le virus se multiplie au sein des cellules qu’il a parasitées. C’est la phase d’incubation. Ce temps est variable et dépend de la virulence du virus et de la résistance de l’organisme. Il peut varier de quelques heures à plusieurs mois selon les virus.

Enfin les symptômes de la maladie virale vont apparaître et ils sont communs à presque tous les virus : de la fièvre qui en général est élevée, des frissons, des sueurs chaudes, des tremblements, une fatigue importante, des maux de tête et des courbatures. Certains virus ont provoquent aussi des symptômes spécifiques : le virus de l’herpès virus va donner des boutons de fièvre, les virus des hépatites vont provoquer une jaunisse, les virus intestinaux vont induire une diarrhée etc…

L’évolution est généralement favorable car le malade va éliminer le virus grâce à son système immunitaire. Dans ce cas, les virus sont éliminés et la personne guérit complètement. Dans d’autres cas, le virus reste implanté dans l’organisme et reste « latent » dans un organe et il reprendra sa virulence lors d’un moment de faiblesse du système immunitaire (exemple du bouton de fièvre qui resurgit lors de chaque stress). Parfois enfin, c’est le virus qui gagne et il tue le patient comme c’est le cas du virus du sida ou dans certaines hépatites.

 

Les infections virales : aiguës ou chroniques

La majorité des infections virales sont aiguës (grippe, gastro-entérites, rougeole, rubéole,…) et entrainent des symptômes pendant quelques jours en attendant que le système immunitaire fasse son travail en éliminant le virus.

Si la réponse immunitaire est insuffisante pour éliminer les cellules infectées et bloquer définitivement la multiplication du virus, on passe au stade chronique. Certains virus vont rester dans notre organisme et ils peuvent se réactiver à tout moment comme on l’observe pour le virus de l’herpès, du CMV (CytoMegaloVirus) ou de l’EBV (Epstein-Barr Virus responsable de la mononucléose. Pire, certains virus persistent et continuent à se multiplier si la balance avec la réaction immunitaire est en faveur du virus ; cependant, même après plusieurs années le phénomène peut basculer et la multiplication virale peut s’arrêter.

 

Traitements des infections virales en médecine classique

En fait, on se contente d’un traitement symptomatique : des antipyrétiques contre la fièvre, des analgésiques contre les courbatures, un anti-diarrhéique contre les diarrhées. Les antibiotiques ne sont d’aucune utilité car ils détruisent les bactéries mais pas les virus ! Contre certains virus, il existe des antiviraux dont l’efficacité est médiocre mais les effets secondaires importants (exemple de la trithérapie contre le sida).

 

Traitements des infections grippales en homéopathie

Dans les cas les plus simples, on obtient de bons résultats avec l’homéopathie surtout si le traitement débute dès les premiers symptômes. Si on choisit le bon remède, on peut rapidement traiter un syndrome grippal avec les grands classiques que sont :

REMEDES DE FIEVRE ET D’INVASION DE LA GRIPPE SANS DOULEURS GENERALISEES (5 granules 3x/jour)

  • ACONIT 7CH : si la fièvre est élevée, à début brusque avec frissons, peau sèche et soif. Si le malade se réchauffe et que des sueurs surviennent, l’indication d’ Aconit cesse au profit le plus souvent de Belladonna ;
  • BELLADONNA 7CH : si la fièvre est élevée, à début brusque avec transpiration des parties couvertes, la figure congestionnée irradie la chaleur; le mal de tête est battant. Le sujet réclame le calme car il est hypersensible au bruit, à la lumière, aux secousses.
  • FERRUM PHOSPHORICUM 7CH : si l’apparition de la fièvre est insidieuse, en général chez un enfant pâle, fatigué, l’enfant poursuit ses jeux et ce sont des rougeurs passagères aux joues qui alertent la maman. La température oscille aux environs de 37,5°C – 38,5 °C, au plus.

REMEDES DE FIEVRE ET D’ETAT DE LA GRIPPE AVEC DOULEURS GENERALISEES (5 granules 3x/jour)

  • EUPATORIUM PERFOLIATUM 7CH : si les courbatures sont généralisées, musculaires et osseuses. Sensation que les os sont douloureux. Le mouvement des yeux fait mal et la pression aggrave. Le sujet a soif;
  • GELSEMIUM 7CH : s’il y a sensation d’abattement, d’abrutissement, les jambes sont flageolantes. Des tremblements sont ressentis à l’intérieur du corps. Mal de tête et absence de soif caractérisent ce remède;
  • RHUS TOXICODENDRON 7CH : s’il y a des douleurs aux articulations que le mouvement améliore un court moment, le malade se tourne et se retourne dans son lit. La soif est vive et il frissonne dès qu’il se découvre.
  • BRYONIA 7CH : si la fièvre est d’apparition progressive avec soif de grands verres d’eau froide espacés, le malade se couche sur le côté douloureux; il reste immobile. La céphalée est frontale;
  • ARNICA MONTANA 7CH : si le lit paraît trop dur, le malade cherche sa place comme s’il avait des courbatures, mais rien ne l’améliore. Il a le corps froid, le nez froid, mais la tête est chaude. Il demande à être seul et préfère ne pas parler.

 

Traitements des infections virales en phyto-aromathérapie

C’est au niveau des molécules aromatiques que l’on trouve les antiviraux les plus puissants. Le problème est d’arriver à faire rentrer dans le corps une quantité suffisante d’huiles essentielles pour éliminer les virus. On utilise donc la voie interne sous forme de gélules élaborées par un laboratoire belge qui réalise l’extraction des huiles essentielles à froid par le CO2 supercritique.

L’antiviral le plus puissant est actuellement le Complexe BV qui contient :

1. La racine du gingembre : contient une huile essentielle antivirale, surtout contre le virus de la grippe.

2. L’écorce de cannelle de Ceylan : contient une huile essentielle qui est un anti-infectieux à très large spectre, efficace contre : les bactéries Gram positif (staphylocoques, streptocoques), les bactéries Gram négatif (Pseudomonas, E-Coli, Proteus), les virus et plusieurs moisissures (candida, aspergillus).

3. Le clou de girofle : contient une huile essentielle antivirale, principalement contre le virus de la grippe, et même contre la grippe aviaire.

4. Le ravintsara qui est actif contre la plupart des virus.

5. Le Tea Tree est un arbre dont les feuilles contiennent une huile essentielle possédant un spectre très large (bactéricide, virucide, fongicide et antiparasitaire).

Le Complexe BV sera très efficace dans les infections virales aigues  de type syndrome grippal et grippe :

6 gélules Complexe BV par jour (2 matin/2 midi/2 soir) avant les repas jugulera une grippe en 48 heures.

Mais le plus intéressant est le traitement des infections virales chroniques qui ne trouvent actuellement pas de solution réellement efficace. On possède maintenant un traitement contre certains virus particulièrement résistants comme Epstein Barr, les virus de l’hépatite A-B-C, le cytomégalovirus et les virus herpétiques. Ce traitement représente un véritable espoir pour tous les patients atteints d’hépatite chronique à condition de traiter suffisamment longtemps selon le schéma suivant :

– 15 jours : 4 x 1 gélule par jour (matin, midi, vers 16h, soir)

– puis 1 mois : 3 x 1 gélule par jour (matin, midi, vers 16h)

– puis 8 mois : 2 x 1 gélule par jour (matin, midi)

Il existe un autre anti-viral, le Complexe ORL qui sera plus particulièrement actif contre toutes les infections bactériennes ou virales, aigües ou chroniques de la sphère ORL  (Rhinite, Sinusite, Otite, Angines, Pharyngite, Laryngite).  La posologie est de 4 gélules Complexe ORL par jour (1 matin/2 midi/1 soir) avant les repas jusqu’à disparition des symptômes.

Le produit contient :

–        du niaouli , de l’écorce de cannelle de Ceylan et du thym qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires et immunostimulantes. Le niaouli agit principalement dans la sphère ORL parce qu’il a un effet vasoconstricteur sur les muqueuses du nez et dégage les sinus.

–        du thé vert qui contient une source d’épogallocatéchine-3 gallate (EGCG) et des polyphénols.             Ces substances ont un effet antiviral et ont prouvé leur efficacité contre les rhinovirus et le virus respiratoire syncytial.

Le dernier produit anti-infectieux est le Complexe LIBRE  qui sera particulièrement actif sur la sphère broncho-pulmonaire.  On l’utilisera en cas d’infections aigues comme la trachéite ou la bronchite, à raison de 4 gélules par jour (1 matin/2 midi/1 soir) avant les repas jusqu’à disparition des symptômes. Mais il améliore aussi les patients souffrant de pathologies chroniques de la sphère pulmonaire comme la bronchite chronique, l’emphysème  et l’asthme en utilisation sur une plus longue durée (1 à 3 mois) à raison de 3 gélules par jour (1 matin/1 midi/1 soir) avant les repas.

Le produit contient :

–        du curcuma et de l’épinette noire qui ont un effet anti-inflammatoire par la stimulation de la production naturelle de corticostéroïdes via les surrénales.

–        de la myrte qui contient une huile essentielle dont les principales composantes (le 1,8-cinéol et les α-pinènes) ont un effet balsamique sur les muqueuses des voies respiratoires : la myrte calme les muqueuses respiratoires enflammées et réduit les picotements. Une nouvelle substance active a été récemment découverte dans le myrte sous le nom de myrtucommulone qui a un effet régénérateur sur les poumons.

–        de l’écorce de cannelle de Ceylan et du thym qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires et immunostimulantes. Le thym a également un effet antispasmodique sur les voies respiratoires.

Ne pas oublier le système immunitaire                                      

Dans les infections virales chroniques et rebelles comme les hépatites virales, il est souvent utile de stimuler le système immunitaire qui s’est avéré défaillant. J’utilise avec succès depuis de nombreuses années un composé de stérols/stérolines breveté, qui est remarquable immunomodulateur à la dose de 3 gélules par jour à distance des repas.

Régénérer son foie

Dans les hépatites virales chroniques, le foie est souvent endommagé par le virus et certains patients risquent même une cirrhose. Heureusement, il existe un moyen en médecine naturelle de reconstruire le foie grâce à un extrait standardisé de Chardon Marie (silymarine) associé à la lécithine de soja et à l’huile de lin. La silymarine est une substance hépato-protectrice et régénératrice des plus puissantes. Elle peut régénérer les tissus abîmés du foie et protéger cet organe des effets des toxines naturelles ou chimiques. Je viens récemment d’éviter une greffe de foie chez 2 patients grâce à  ce traitement.

Pour en savoir plus, ecrivez  à:  drschmitz@ymail.com


Cet article pourrait aussi vous plaire : Faut-il encore se faire vacciner après 50 ans ?

Article précédent

Traiter l’inflammation et les douleurs par la médecine naturelle

Article suivant

Les troubles de l’érection: des conseils utiles!

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

5 Commentaires

  1. Chabelli
    07/02/2016 à 7:32 — Répondre

    Merci beaucoup pour ces informations très utiles!

  2. marc
    04/01/2015 à 10:24 — Répondre

    Bonjour
    J’ai été très intéressé par cet article. Pourriez-vous me dire où il est possible de se procurer ces complexes BV et Complexe ORL? Merci beaucoup

    • 04/02/2015 à 5:42 — Répondre

      Bonjour, il s’agit d’ un produit nomé phytobv.
      Cordialement

  3. marc
    04/01/2015 à 10:22 — Répondre

    bonjour
    J’ai été très intéressé par l’article concernant le complexe BV et le complexe ORL. Pourriez vous me dire quel est le laboratoire belge qui les fabrique. Un très grand merci.

    • 04/02/2015 à 5:42 — Répondre

      Bonjour, il s’agit d’ un produit nomé phytobv.
      Cordialement

Laisser un commentaire