La mycothérapie : la nutrithérapie de demain

La mycothérapie constitue un avenir de la médecine douce dont la nutrithérapie. Actuellement, les sciences curatives commencent à aborder le sujet et des recherches sont en cours pour dépister les différents champignons comestibles et leurs effets thérapeutiques. Suite à ces découvertes, les cultures commencent à se répandre. Autrement, de nouveaux thérapeutes rejoignent de temps en temps le monde de la mycothérapie.

L’intégration de la mycothérapie dans le monde de la médecine

Il s’agit d’une nouvelle discipline. Actuellement, elle est en plein épanouissement. Plusieurs recherches dans le monde des champignons sont au cœur de plusieurs congrès et colloques internationaux. On recense aujourd’hui 15 000 espèces de champignons connus dans le monde. Des études ont pu démontrer que les 650 parmi ces dernières possèdent des vertus thérapeutiques. Avec toutes ces fortes potentialités, il est sûr que la mycothérapie constitue un avenir pour la nutrithérapie.

C:\Users\Tsiory\Desktop\My work\Rédaction\Malt\jean MALT\201904\23\mytcothérapie\Mycothérapie.jpg

La mycothérapie, soin par les variétés de champignon

La mycothérapie et son avenir

Cela ne va plus reculer ! On a pu prouver que les champignons disposent d’une vertu thérapeutique. Les recherches sont en cours pour vérifier l’ensemble des 15 000 espèces connues dans le monde entier. En effet, la discipline est peut-être considérée comme jeune, mais les pratiques ont persisté depuis des années dans la médecine traditionnelle chinoise. C’est pour cela que les champignons d’origine asiatique sont les plus réputés dans le domaine de la mycothérapie.  

L’avenir de la mycothérapie

Les découvertes historiques démontrent que l’usage du champignon pour la thérapie remonte déjà de la Préhistoire. Il s’agit d’une branche de la nutrithérapie et de la phytothérapie. Cela fait également partie des soins naturels par la médecine douce. Autrement, on doit la mycothérapie à Jean Ivan Lelley en 1938.

Cette méthode thérapeutique consiste à exploiter les champignons, les mycètes et les moisissures. Ces derniers sont susceptibles de disposer d’une vertu médicale afin de prévenir ou traiter certaines pathologies.

Si autrefois, la thérapie par le champignon a été associée à des idées de sorcellerie maléfique, actuellement, elle commence à avoir de très bonnes réputations. Cependant, on en est seulement au 5 % des efforts à fournir, car sur les 15 000 espèces connues dans le monde, 650 seulement ont été testées. Il s’agit donc d’un monde très vaste à découvrir.

C:\Users\Tsiory\Desktop\My work\Rédaction\Malt\jean MALT\201904\23\mytcothérapie\mycotherapie-oreille-de-judas-auricularia-auricula-judae.jpg

La mycothérapie par les champignons comestibles

La technique de la mycothérapie

En général, les champignons thérapeutiques sont d’abord comestibles. Il est possible de les consommer crus ou cuits. Cependant, dans le monde de la thérapie, même dans la médecine traditionnelle, il existe des préparations avec des recettes spécifiques. On aperçoit, auprès des guérisseurs traditionnels ou des thérapeutes non-conventionnels, des flacons contenant des solutions à base de champignon.

A chaque région de la planète, on voit des espèces spécifiques et des pratiques y étant appropriées. En Europe, les plus usités sont les levures comme les Saccharomyces cerveisiae. En Asie, le Shiitake est une espèce très répandue, car ses vertus ont été prouvées à travers les différentes découvertes et pratiques dans le continent.

Dans la promotion de cette discipline, les laboratoires et les centres de recherche encouragent la culture de champignon. Les techniques sont même vulgarisées pour que tout le monde, même les ménages, s’y intéressent. Il s’agit d’un procédé sans complexe.

Autrement, des chercheurs et des médecins sont actuellement en train de former de nouveaux thérapeutes. Dans le cas du Docteur Bruno Donatini, son cabinet forme chaque année une centaine de praticiens dans le monde de la mycothérapie.

Les portées de la mycothérapie

Bien sûr, vous n’allez pas nier les saveurs exceptionnelles des champignons comestibles dans le monde de la gastronomie. A travers les différentes espèces et les recettes existantes, on en raffole vraiment à table. Cependant, ne ratez pas que ces plantes sont également des éléments thérapeutiques contre plusieurs maladies. Les champignons jouent un rôle important dans la prévention et la guérison. Ils ont des propriétés immunitaires afin de renforcer la défense du corps, mais également des vertus pour combattre contre des maladies périlleuses.  

La mycothérapie : la richesse nutritive des champignons

D’un champignon à un autre, la composition biologique et nutritive est très variable. En général, on retrouve auprès de chaque espèce des oligo-éléments, à teneur inégale. Ils sont composés de zinc, de sélénium, de calcium et de phosphore.

En parlant de leur valeur nutritive, les champignons contiennent des sels minéraux et des vitamines A, B et D. Ils sont riches en protéines. Cette teneur peut augmenter lorsque la plante est à sec. Ils comprennent également de l’acide aminé, du glucide et une pincée de lipide.

Grâce à ces différents composants, on peut utiliser le champignon en tant que complément alimentaire. Ils sont très efficaces dans le cadre d’un régime alimentaire pour la perte de poids ou le maintien de la ligne.

Toutefois, il convient de faire attention sur leurs contenus. Les champignons puisent leurs éléments nutritifs dans le support où ils ont développé. Ils risquent donc d’avoir de compositions métalliques et radioactives. Sur ce, prenez compte de l’endroit où la plante a été cueillie.

La mycothérapie contre les maladies

Les champignons sont d’abord des stimulants très efficaces. Ils agissent sur les cellules et les tissus nerveux. Ainsi, ils permettent de prévenir contre la maladie de l’Alzheimer.

La mycothérapie permet également une amélioration du système immunitaire. Grâce à la consommation de champignons, ils combattent les infections bactériennes et virales.

Autrement, la mycothérapie peut exercer des effets anticancéreux. Les champignons attaquent directement les cellules tumorales afin d’empêcher le développement de la maladie.

Sources :

https://www.santelog.com/actualites/mycotherapie-des-champignons-efficaces-contre-les-tumeurs
https://www.plantes-et-sante.fr/articles/decouvertes-botaniques/1866-mycotherapie-la-nutritherapie-de-demain