Défenses naturelles

Pathologies cardio-vasculaires : avantage aux médecines naturelles

coeur 2 photoPuisque les maladies cardiovasculaires demeurent la 1ère cause de mortalité avec près de 180 000 décès par an en France,  la prévention doit rester une priorité pour chacun d’entre nous. Quant aux traitements, la médecine naturelle propose des solutions efficaces et surtout sans effets secondaires.

Le coeur, une pompe qui travaille jour et nuit
Le cœur effectue un travail considérable puisqu’il fait circuler 5 litres de sang par minute dans l’organisme. Pendant un effort, le cœur peut pomper 35 litres de sang par minute.
Chaque jour,  le cœur va effectuer environ 100 000 battements pour pomper 7200 litres de sang !
Pour réaliser ce travail colossal, le cœur doit, encore plus que tout autre organe, être correctement alimenté en oxygène et nutriments. C’est pourquoi il dispose de son propre système de vaisseaux nourriciers, appelé artères coronaires,

Les artères, une tuyauterie qui ne doit pas s’encrasser 
Le cholestérol en excès se dépose sur les parois des artères formant des plaques graisseuses qui  réduisent progressivement le calibre des vaisseaux sanguins. Le passage du sang devient plus difficile jusqu’à la formation d’un caillot (thrombose) qui va complètement boucher l’artère.
Les artères du cœur (les coronaires), celles du cerveau et des jambes sont particulièrement touchées. Si le flux sanguin est interrompu, on parle alors respectivement d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral ou d’artérite des membres inférieurs.

Prévention des maladies cardio-vasculaires (Chitoq10)
La santé cardio-vasculaire va principalement dépendre  du maintien de la tuyauterie en bon état.
Les 2 principales nuisances à ce niveau sont l’excès de cholestérol qui se dépose sur les parois des artères entraînant une réduction progressive du calibre des vaisseaux sanguins et l’hypertension artérielle qui  endommage les artères. Un autre paramètre important est une bonne fluidité du sang.

Traitement de l’excès de cholestérol (Colmin +)
Le traitement médicamenteux actuel de l’hypercholestérolémie consiste en la prise de statines
Ce traitement est efficace mais il présente des effets secondaires fréquents sous forme de douleurs ou faiblesse musculaires, de fatigue, troubles de la mémoire et de la concentration, troubles du sommeil, troubles sexuels et de difficultés à réguler leur température corporelle.
Malheureusement, la production de la coenzyme Q10 est également affectée par l’usage de statines. En effet, le taux de coenzyme Q10 chute de 25 % à 40 % sous l’effet d’un traitement par statine. Le coenzyme Q10 est présent dans les mitochondries de toutes nos cellules où il joue un rôle capital dans la production d’énergie. C’est aussi un anti-oxydant majeur. En particulier, c’est l’anti-oxydant du cholestérol circulant dans le sang. Or, seul le cholestérol oxydé se dépose dans les parois artérielles d’où la nécessité que le sang contienne assez de coenzyme Q10. Donc ce que l’on gagne par la réduction du cholestérol, on le perd par la réduction des taux de coenzyme Q10.
C’est pour toutes ces raisons que je déconseille l’usage de statines d’autant plus qu’il existe un traitement naturel aussi efficace que les médicaments.  J’utilise une formule qui permet une normalisation du taux de cholestérol après déjà un mois de traitement.

Traitement de l’hypertension artérielle 
L’hypertension artérielle touche environ 10 millions de personnes en France.
C’est une maladie sournoise car elle est en général asymptomatique. L’hypertension est la conséquence directe de facteurs qui conduisent à un durcissement des artères ou de facteurs qui perturbent le fonctionnement des reins dans sa régulation des liquides corporels.
On sait que le durcissement des artères (par excès de cholestérol) favorise l’hypertension.
Comme beaucoup de maladies dégénératives, l’hypertension est aussi corrélée à une mauvaise hygiène de vie dont le stress, le manque d’exercice physique, le tabagisme, l’obésité, l’excès de consommation de sucres, de sel et de graisses raffinées.
Il existe sur le marché de nombreux médicaments contre l’hypertension mais dont les effets secondaires sont aussi variés que nombreux. Il existe 3 grandes classes de médicaments pour l’hypertension :
1. Les bêta-bloquants dont les effets secondaires sont nombreux : impuissance, fatigue, troubles du sommeil, troubles digestifs, refroidissement des extrémités, asthme.
2. Les antagonistes calciques dont les effets secondaires sont également nombreux : bouffées de chaleur, maux de tête, jambes lourdes, étourdissements, fatigue.
3. les inhibiteurs de l’enzyme de conversion dont les effets secondaires sont moins importants : toux sèche, vertiges, maux de tête, fatigue.

Ma stratégie de traitement contre l’hypertension sera surtout fonction de l’importance du problème. Est considérée comme normale une tension artérielle inférieure à 14/9 cmHg.
Dans l’hypertension légère à modérée (en dessous de 18/11),  je privilégie toujours l’approche naturelle en utilisant un oligomer de chitosan  à haute densité extrait du crabe.
Les cellules endothéliales qui forment la couche interne des vaisseaux est connue pour constituer une source importante d’oxyde nitreux (NO), un puissant vasodilatateur. Les chercheurs suggèrent que le mécanisme d’action du Chitosan consiste en une amélioration de la production de ce NO, ce qui explique son action favorable dans l’hypertension artérielle.

Garder un sang bien fluide pour éviter l’infarctus
On sait depuis longtemps que la prise quotidienne en très petite quantité d’aspirine, qui favorise la fluidité du sang de façon mesurable, réduit significativement les risques d’infarctus.
Cependant la prise à long terme d’aspirine même à petite dose favorise l’ulcère de l’estomac.
D’autres médicaments sont utilisés pour fluidifier le sang mais dont les effets secondaires sont : hémorragies intestinales ou nasales, des nausées, des diarrhées, des éruptions cutanées. Il peut également entraîner des atteintes hépatiques ou hématologiques (anomalies de la formule sanguine).
Une fois de plus la meilleure solution nous est offerte par la nature à savoir l’utilisation des précieux omégas-3 extraits d’huile de poisson des mers froides. Les scientifiques avaient remarqué depuis longtemps que les grands consommateurs de poissons (Esquimaux, Japonais, par exemple) sont nettement moins touchés par les maladies cardio-vasculaires.
De plus l’action favorable des omégas-3 ne se limite pas à la fluidité du sang mais concerne également la tension artérielle, l’élasticité des vaisseaux,  la diminution du taux de cholestérol et de triglycérides circulants ainsi que la régularité du rythme cardiaque.
Le Dr Andreas Studer de l’université de Bâle a repris 97 études portant sur l’effet de différents traitements cardiaques sur la mortalité. Toutes ces études regroupent plus de 137.000 personnes malades et 138.000 témoins. La palme de l’efficacité revient, selon les chercheurs suisses, aux omégas-3 qui diminuent le risque de décéder d’une maladie cardiaque de 32% !
Parmi toutes les marques disponibles, je vous conseille de choisir un oméga-3 avec un rapport EPA/DHA = 70/10 et ne contenant pas de métaux lourds comme le mercure.

Quand le mal est fait
Nous venons de voir comment diminuer notre risque cardio-vasculaire en contrôlant efficacement notre taux de cholestérol, l’hypertension artérielle et la fluidité du sang.
Voyons maintenant ce que la médecine naturelle peut offrir aux personnes déjà atteintes de pathologies cardiaques.
Il existe 3 grandes variétés de troubles cardiaques :
–  Soit le muscle cardiaque est usé et n’assure plus un débit suffisant, c’est l’insuffisance cardiaque qui touche principalement des personnes âgées.
– Soit les vaisseaux nourriciers du cœur (les coronaires) sont partiellement bouchés ou complètement obstrués et c’est respectivementl’angine de poitrine ou l’infarctus.
–  Soit, il y a un problème au niveau de la commande électrique des battements cardiaques et ce sont les troubles du rythme cardiaque.

L’insuffisance cardiaque
L’insuffisance cardiaque se produit lorsque le cœur ne peut plus effectuer efficacement son travail de pompe et qu’il n’assure donc plus un débit sanguin suffisant au bon fonctionnement des tissus. Cette pathologie touche principalement des personnes âgées dont le cœur est tout simplement fatigué. On les reconnaît facilement par une observation simple : ces personnes ne peuvent plus s’allonger à plat et sont obligés de dormir en position semi assise avec plusieurs oreillers dans le dos sous peine d’étouffer. J’utilise dans ce cas du CoQ10 sous la forme ubiquinol(coenzyme Q10).

L’angine de poitrine et l’infarctus du myocarde
Le muscle cardiaque est vascularisé par les artères coronaires. Lorsque le calibre de ces artères diminue (par dépôts de cholestérol), le coeur ne reçoit plus assez de sang et manque d’oxygène surtout s’il doit réaliser un effort. Cela se traduit par une douleur au milieu de la poitrine, c’est la crise d’angine de poitrine. Si une ou plusieurs coronaires se bouchent complètement, cela entraîne la mort d’une zone plus ou moins étendue du muscle cardiaque, c’est l’infarctus du myocarde. Cette affection nécessitera une hospitalisation suivie d’une période de revalidation et d’un traitement médicamenteux.
L’angine de poitrine et l’infarctus sont deux pathologies qui ont la même origine à savoir l’encrassement des artères. La médecine classique ne propose aucun traitement pour « nettoyer » ses artères alors qu’en médecine naturelle, nous avons la méthode de la chélation orale.
La chélation par voie orale est une méthode de nettoyage des artères, qui, au-delà des discussions et des controverses, s’est révélée sans danger et d’une extraordinaire efficacité. Il est maintenant possible d’aider le système circulatoire, d’une façon entièrement nutritionnelle, à débarrasser l’organisme des plaques inacceptables incrustées dans les parois des artères.
Ce traitement s’indique particulièrement aux personnes atteintes d’angine de poitrine, d’infarctus, de thromboses cérébrales, d’artérites des membres inférieurs.

Les troubles du rythme cardiaque
Dans la partie supérieure du cœur, il existe un petit morceau de tissu cardiaque très particulier appelé nœud sino-auriculaire. C’est le stimulateur cardiaque naturel qui par une petite impulsion électrique déclenche les battements cardiaques mais qui régule également la fréquence cardiaque. Les troubles du rythme sont très nombreux et variés et il est impossible de les décrire dans cet article. Retenons simplement que beaucoup de ces arythmies cardiaques pourront être considérablement améliorées par des moyens simples comme certaines corrections diététiques comme l’abus de café, d’alcool ou de tabac.
En médecine naturelle, j’obtiens de très beaux résultats en utilisant une association de deux minéraux qui sont le magnésium et lepotassium. Cependant pour des questions d’efficacité et de sécurité (pour le potassium), il est absolument indispensable de les prendre sous forme d’orotates qui sont des transporteurs sélectifs permettant aux minéraux de pénétrer au cœur de la cellule.

Article précédent

Le foie, pilier de notre santé ou les remèdes naturels du Dr. Schmitz!

Article suivant

Pourquoi il faut faire de L’EXERCICE PHYSIQUE

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

2 Commentaires

  1. LABAU
    05/07/2014 à 11:17 — Répondre

    bonjour,
    Suite à un infarctus, j’ai un traitement à base de Préviscan, que j’aimerai supprimer vu les effets secondaires importants, j’aimerai avoir votre avis sur le sujet.
    Merci de votre réponse
    Sincères salutations

  2. bournot
    12/04/2014 à 7:33 — Répondre

    ayant une ischémie cardiaque sans gravité ,je fait du yoga tous les matins 3/4 d’heures que me conseiller vous pour un traitement naturelle;mes repas sont le moins gras possible je mange du poisson je bois un verre de vin dans la journée.je fais du jardin et promene mon chien 1 h par jour merci de votre réponse

Laisser un commentaire