Le pissenlit est-il efficace contre le cancer ?

Bien souvent considéré comme une mauvaise herbe poussant à profusion dans nos jardins, le pissenlit (Taraxacum Officinale) est une plante sauvage qui mérite toute notre attention.

Petit historique

On retrouve des traces de l’utilisation du pissenlit pour ses vertus médicinales pendant l’Antiquité en Grèce, mais c’est surtout dans les médecines chinoise et amérindienne que cette plante va être exploitée pour traiter toutes sortes de pathologies comme les troubles digestifs et les tumeurs malignes.

Oubliée pendant près de 1000 ans, les vertus de cette plante furent redécouvertes il y a quelques années.

En 2008, l’Internationnal Journal of Oncology émet l’hypothèse que le pissenlit peut stopper la croissance des cellules cancéreuses de la prostate.

En 2009, un médecin constate une diminution des cellules cancéreuses chez une de ses patientes qui a ingéré pendant plusieurs semaines des tisanes de racine de pissenlit.

Il s’en suit toute une série d’études et en 2010 une étude est entreprise par le docteur Siyaram Pandey à l’Université de Windsor au Canada. De nombreuses expériences sont réalisées sur les cellules cancéreuses et le professeur Pandey aboutit au constat que l’utilisation de l’extrait de racine de pissenlit sous forme de traitement continu apporte des résultats très concluants. En effet, suite à ce traitement, les cellules cancéreuses sont ciblées et meurent tandis que les cellules saines restent intactes.

Le pissenlit contre le cancer ?

L’étude du docteur Pandey ainsi que les différentes études qui ont suivies ont permis de démontrer que l’extrait de racine de pissenlit a un effet positif sur certains cancers comme le cancer de la prostate, le cancer du sein ou encore la leucémie.

Les décoctions de racines de pissenlit ont une action dite cytotoxique, c’est à dire qu’elles inhibent ou empêchent le fonctionnement des cellules sur ces trois maladies.

En 2017, des chercheurs ont découvert que la prise de cet extrait permet de diminuer de 96 % le nombre de cellules cancéreuses de la leucémie myéloïde monocytaire chronique (LMMC) dès 48 heures d’utilisation.

En 2017 également, le Ministère de la Santé du Canada (Health Canada) a lancé une étude clinique pour la commercialisation d’un extrait de racine de pissenlit pouvant être employé cliniquement.

Notez également que le pissenlit est une plante très riche en antioxydants, ce qui permet de lutter contre les dommages occasionnés par les radicaux libres qui peuvent conduire à la formation de cellules cancéreuses.

Autres avantages du pissenlit

Le pissenlit, bien que considéré comme une mauvaise herbe, est une plante très riche en nutriments. C’est une bonne source de calcium, potassium et fer, ainsi que de vitamines A, C et K et d’antioxydants. Il peut être utilisé en salade ou en infusion et toutes ses parties peuvent être consommées : fleurs, feuilles et racine.

Le pissenlit présente l’avantage d’avoir une action globale sur tout l’organisme : il stimule le foie, l’estomac, le pancréas et les intestins ; il a une action sur la glycémie en réduisant le sucre, ce qui en fait un allié pour les diabétiques ; il est diurétique et prévient des infections urinaires ; il lutte contre les inflammations et joue un rôle préventif pour certaines maladies chroniques, …

Utilisées par les Chinois il y a plus de 1000 ans pour lutter contre certains cancers, les racines de pissenlit ont une action dépurative, stimulante sur le foie et utile pour lutter contre les inflammations articulaires, l’eczéma et l’acné.

Consommé en infusion, le pissenlit a une action détoxifiante, diminue les ballonnements, calme les maux d’estomac et réduit la constipation.

Attention cependant qu’il existe certaines contre-indications à la consommation de pissenlit. Il est recommandé de ne pas en consommer en période de grossesse, en cas d’obstruction intestinale, d’occlusion des voies biliaires ou d’ulcère du duodénum.

Il est également conseillé de consulter votre médecin avant de consommer du pissenlit si vous souffrez d’insuffisance rénale ou de troubles cardiaques.

Tisane maison

Tout d’abord, il est important de bien choisir vos pissenlits car ceux-ci, se trouvant dans les parcs et jardins, contiennent souvent des herbicides. Cueillez-les plutôt dans votre jardin ou dans un bois. Les feuilles sont plus tendres au printemps tandis que les racines sont plus sucrées en automne ou en hiver. Creusez assez profondément pour pouvoir extraire la longue racine. Lavez bien vos plantes, faites sécher les feuilles et torréfier les racines.

Ensuite il vous suffit de verser de l’eau chaude par-dessus et laisser infuser 10 minutes. Filtrez, ajoutez du citron ou du miel si vous trouvez la boisson trop amère et le tour est joué.

Conclusion

Sans se substituer aux traitements anti-cancers tels que la chimiothérapie ou radiothérapie, le pissenlit  mérite toutefois d’être envisagé comme traitement naturel de certains cancers comme celui de la prostate, du sein, du pancréas ou la leucémie.

Afin d’en savoir un peu plus sur le sujet, n’hésitez pas à consulter le rapport scientifique suivant : https://www.nature.com/article/srep42957

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.