fbpx
Accueil / Santé Naturelle / Les plantes assainissantes pour dépolluer votre intérieur

Les plantes assainissantes pour dépolluer votre intérieur

En hiver, le manque ou l’insuffisance d’aération ne permet pas de renouveler correctement l’air. Les nouveaux matériaux polluent l’intérieur de vos maisons sans que vous vous en rendez compte : stratifié, bois traité, formaldéhyde, lasure, peinture, tapis, moquettes et produits ménagers sont d’autant de source de pollution pour votre intérieur. Découvrez comment et avec quelles plantes vous pouvez assainir votre l’atmosphère de votre habitation.

La phytoépuration pour un air assaini naturellement

Grâce au pouvoir d’absorption et de rejet, les plantes ont la capacité de filtrer naturellement l’air ambiant : c’est la phytoépuration. Ainsi, via leurs feuilles et leurs racines, elles absorbent les polluants, les transforment en nutriments puis rejette de l’oxygène en journée et du dioxyde de carbone la nuit. Il s’en suit alors d’une amélioration de la qualité de l’air que vous respirez par le renouvellement de celui-ci. 

Des polluants difficiles à détecter

La plupart des toxiques volatils sont invisibles et inodores. On les retrouvent dans les solvants de colles, de peintures, dans les vernis, les bois traités, les tapis, les moquettes, les produits ménagers, les encens. les parfums d’intérieur, etc…

Il sont susceptibles de provoquer des réactions allergiques, des maux des têtes, des irritations respiratoires ou oculaires. Les plus fragiles comme les enfants , les personnes âgées, les femmes enceintes, les asthmatiques ou ceux souffrant de problèmes respiratoires chroniques doivent impérativement prendre soin de la qualité de l’air de leur intérieur au risque de voir leur santé se dégrader au fil du temps. 

Le formaldéhyde, un polluant aux effets dangereux pour votre santé

Le formaldéhyde est un polluant que vous pouvez retrouver dans les solvants de colles pour moquette, de tapisserie, dans le bois aggloméré, le textile d’ameublement… En somme, le formaldéhyde est partout, dans chacune de vos maisons et dans quasiment toutes vos pièces. 

« Le formaldéhyde est un irritant des yeux, du nez et de la gorge. Suite à une étude américaine, il a été classé en 2005 par l’OMS comme étant un cancérogène certain pour l’homme du nasopharynx et des fosses nasales. La France a alors demandé à ce qu’il soit classé comme tel au niveau européen, en s’appuyant sur les études et les recherches existantes et notamment l’étude américaine.[…] Certaines études épidémiologiques sur les effets de l’exposition prolongée au formaldéhyde ont également mis en avant des effets allergiques et un impact sur l’appareil respiratoire. » (source : actu-environnement.com)

Le chlorophytum, la star de toutes les plantes dépolluantes

Cette plante dont les rejets forment de nouvelles pousses est une incontournable pour assainir votre intérieur. Très facile à cultiver, elle aime la lumière et absorbe une grande quantité de monoxyde de carbone. Le chlorophytum est très bon marché et d’une grande efficacité. Pourquoi s’en priver ?

Le ficus ficus benjamina, la plante des fumeurs

Cette plante qui peut parfois avoir le port d’un petit arbre est présent dans beaucoup de maison. Il aime la lumière indirecte et déteste en revanche être déplacé. Ses feuilles dépolluent les airs empreints d’ammoniac et de formaldéhyde. On dit également qu’il assainit les espaces fumeurs

La fougère de Boston Nephrolepis exaltata ‘Bostoniensis’, la championne des plantes dépolluantes

Cette fougère est très intéressante car non seulement elle humidifie les airs un peu trop secs lorsqu’ une pièce est chauffée en hiver, mais elle participe également à dépolluer un air riche en formaldéhyde.

Elle est par ailleurs, l’une des plantes les plus efficaces pour assainir une pièce. En effet, grande consommatrice, elle renouvelle l’air d’une pièce rapidement. 

Philodendron monstera deliciosa

D’entretien également facile, cette plante participe à la dépollution de votre intérieur. Ces grandes feuilles d’un vert profond et luisant absorbent le formaldéhyde et évitent l’asséchement de l’air.

L’anthurium, Anthurium Andraeanum contre l’ammoniac

Cette plante se retrouve dans beaucoup de maison car sa floraison est des plus belles. De plus, sa fleur peut durer plusieurs semaines si la plante reçoit les soins adéquats. En tant que plante purificatrice, elle absorbe l’ammoniac et le formaldéhyde de vos intérieurs. Cependant attention, elle est toxique par ingestion pour les animaux domestiques et les humains. 

Les plantes présentées sont extrêmement faciles à trouver dans les jardineries et sont peu onéreuses. Non seulement elles vont embellir votre intérieur, apporter une touche de nature mais aussi  limiter asséchement de l’air et purifier l’atmosphère de votre maison. Le combo gagnant !

A propos Alexia Bernard

Alexia Bernard naturopathe-iridologue certifiée du CNRI d'André Lafon en 2012. Consciente des richesses que procure la Nature, j'ai toujours été sensible aux méthodes naturelles de santé. La naturopathie est venue à moi et, ravie de ses bienfaits, j'ai décidé d'entamer ce long apprentissage afin de partager mes connaissances et d'aider mon prochain.

Vérifiez également

huiles-essentielles-antibiotiques

Huiles essentielles : les antibiotiques de demain

5.0 01 À l’heure où l’OMS tire la sonnette d’alarme à propos de la résistance …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.