Défenses naturellesDetox

Pourquoi je prends de l’huile de Krill pour obtenir mes omegas nécessaires à une bonne santé?

L’huile de Krill est un extrait (CO2 supercritique) breveté et produit à partir de l’Euphasia Superba, espèce crustacée, de type micro crevette localisée dans les eaux profondes de l’Antarctique où il est une importante source d’aliments pour les baleines, les phoques, les manchots et les oiseaux marins.organes sont luminescents, ce qui le rend particulièrement visible dans l’océan.

L’huile extraite de l’Euphasia Superba contient des ingrédients actifs uniques en qualité et exceptionnels en quantité :

•      Oméga-3 : plus particulièrement l’acide eicosapentanoïque (EPA) et docosahexanoïque (DHA)

•      Phospholipides : phosphatidylcholine, phosphatidylinositol et phosphatodylethanolamine

•      Vitamines A et E  : antioxydants

•      Astaxanthine estérifiée, puissant caroténoïde destructeur de radicaux libres

•  Choline : assimilée à une vitamine du groupe B, et la choline. C’est également le précurseur de l’acétylcholine, un neurotransmetteur impliqué dans les facultés de mémorisation et de concentration.

– Absence de métaux lourds, dioxines et allergènes.

– Pas d’acides gras trans

– Tolérance maximale sans effets de reflux.

•   Krill et Phospholipides

 

Les phospholipides sont des constituants privilégiés des membranes cellulaires et exercent un rôle protecteur contre les attaques des polluants toxiques et des radicaux libres.

Ces membranes permettent et réglementent les échanges indispensables à la vie (absorption des nutriments, oxygène, évacuation des déchets…).

Lorsqu’elles sont riches en acides gras saturés ces membranes sont denses et rigides et nuisent à ces fonctions. Au contraire, les phospholipides formés d’acides gras oméga-3 procurent à la membrane cellulaire plus de flexibilité qui garantiront une circulation intercellulaire optimum.

Les phospholipides jouent également un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement cérébral. Véritable nourriture du cerveau, ils permettent de préserver les fonctions cognitives, intellectuelles et nerveuses (apprentissage, mémoire, vigilance, concentration, humeur…).

L’huile de krill est différente des huiles de poisson à cause des oméga-3 liés à des phospholipides, tandis que les oméga-3 contenus dans l’huile de poisson sont véhiculés par des triglycérides.

Les phospholipides contribuent à une meilleure utilisation et absorption des dérivés oméga -3 (EPA& DHA) par les cellules du corps humain rendant cette huile plus efficace que l’huile de poisson.

Les phospholipides transportent les omégas-3 directement dans les cellules, permettant au corps humain de les absorber très facilement.

L’ Index Omega-3 indique le rapport combiné EPA +DHA / Acides Gras Totaux des globules rouges.

C’est un marqueur de risque de maladie cardiovasculaire ; plus le taux se rapproche de 8, plus faible est le risque.

A l’issue de cette étude, l’huile de Krill s’est révélée être nettement supérieure enterme de Biodisponibilité par rapport aux autres sources issues de poissons

 

Biodisponibilité élevée

Contrairement aux oméga-3-triglycérides (l’huile de poisson), les oméga-3-phospholipides (l’huile de krill) peuvent être absorbés, partiellement et non digérés, par l’intestin.

C’est un surplus pour les personnes qui ont des difficultés à digérer les graisses. Pensez aux personnes atteintes de mucoviscidose, les personnes ayant un moins bon fonctionnement biliaire (ou chez ceux où la vésicule biliaire a été enlevée) et à tous ceux dont le pancréas crée des sucs digestifs très laborieux.

•   Krill et Antioxydants

Le tabagisme, la pollution et de nombreux autres facteurs environnementaux

L’organisme qui génère lui- même ses propres radicaux libres via son métabolisme énergétique stress oxydatif : responsables de dégâts cellulaires

Un grand nombre de pathologies (cancer, maladies cardio-vasculaires, sénescence….) serait favorisé par la production de radicaux libres lorsque celle ci dépasse les capacités de défense antioxydante. Pour s’en protéger, le corps produit ses propres armes (enzymes antioxydantes) et puise dans l’alimentation des substances destinées à freiner sinon contrer cette évolution (vitamines, minéraux, polyphénols, caroténoïdes, flavonoïdes…).

L’huile de Krill est une source naturelle non négligeable d’antioxydants :

•      Vitamines A : absente dans les huiles de poisson hormis l’huile de foie de morue

•      Vitamine E : alpha-tocophérol qui est la forme de vitamine E la plus présente dans l’organisme.

•  Astaxanthine : pigment apparenté aux autres caroténoïdes tels que le beta carotène ou la lutéine. Composé très antioxydant, ne pouvant être produit par l’organisme et pourvu par l’alimentation. Contrairement à d’autres caroténoïdes, l’astaxanthine est capable de traverser les barrières hémato-cérébrales et hémato-rétinienne, ce qui lui confère un avantage certain (le phénomène oxydatif y joue un rôle important).

•  Flavonoïde totalement inconnu jusqu’à ce jour car étant le seul extrait du monde animal. Il est extrait d’une biomasse marine et la combinaison avec les phospholipides extraits de cette même biomasse semble générer un effet potentialisateur de l’activité anti oxydante

 Stabilité de l’huile de Krill

Il existe un test classique permettant de mesurer l’oxydation des huiles vierges.

Une teneur en peroxyde supérieure à 2 indique que le produit a un fort potentiel de rancissement qui remet en cause sa conservation

NB : les personnes souffrant d’allergie aux fruits de mer ou sous anticoagulants doivent en parler avec leur médecin.

 

Composition :

1 capsule d’huile de Krill 500 mg contient :

•      Omégas-3 totaux : 125 mg dont EPA 65 mg et DHA 35 mg

•      Phospholipides totaux : 185 mg

•      Astaxanthine : 0,5 mg

Article précédent

Pourquoi les Vitamines B sont elles si importantes?

Article suivant

10 Huiles Essentielles dans une seule crème pour combattre les Jambes fatiguées et/ou gonflées,Veines apparentes ou inesthétiques, Mauvais retour des liquides circulants, Stations debout prolongées.

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire