Défenses naturelles

Pourquoi les Vitamines B sont elles si importantes?

Les vitamines B sont précieuses mais fragiles

Contrairement aux minéraux et à certaines autres vitamines, les vitamines B ne sont pas stockées dans l’organisme. C’est donc l’alimentation journalière qui doit couvrir les besoins du corps sachant que les vitamines B sont très fragiles à la cuisson et sont en grande partie détruites par le raffinage des aliments. Les meilleures sources alimentaires sont les germes de blé, la levure de bière, les céréales complètes, les viandes rouges, les poissons, le jaune d’œuf, les noix, noisettes et cacahuètes et les légumes secs.

 

La grande famille des vitamines B

Vitamine B1 (Thiamine) : nécessaire à la production d’énergie corporelle. Cette vitamine participe à la transmission de l’influx nerveux, positive l’humeur et aide à combattre le stress.

 

Vitamine B2 (Riboflavine) : influence le métabolisme des sucres, des protéines et des graisses, et joue un rôle dans la production de l’énergie comme la vitamine B1. Elle intervient aussi dans la fabrication des globules rouges et des hormones, ainsi que dans la croissance et à la réparation des tissus. Elle est souvent considérée comme plus spécifique au fonctionnement de l’œil et de la vision. Elle s’avère utile dans les affections de la bouche, des lèvres ou de la langue.

 

Vitamine B3 (Niacine) : contribue à la production d’énergie en améliorant le métabolisme des graisses dans le sang (effet hypocholestérolémiant et anti-athérome) et en favorisant le transport de l’oxygène. On lui attribue un rôle préventif dans les maladies cardio-vasculaires. Comme toutes les vitamines du groupe B, elle est bénéfique pour le système nerveux et permet de lutter contre les déséquilibres mentaux, l’instabilité émotionnelle et le sentiment d’insécurité.

 

Vitamine B5 (Acide pantothénique): souvent surnommé la « vitamine antistress » puisqu’elle participe à la fabrication et à la régulation des neurotransmetteurs ainsi qu’au fonctionnement des glandes surrénales, glandes déterminantes pour la régulation du stress. Elle accroît donc la résistance au stress et à la fatigue. La vitamine B5 s’est également révélée utile dans la prévention de la chute des cheveux (en association avec la vitamine B8).

 

Vitamine B6 : en plus de son intervention dans le métabolisme des acides aminés et des protéines, la pyridoxine contribue à stabiliser l’équilibre psychique en optimalisant la sécrétion de neurotransmetteurs (sérotonine, mélatonine, dopamine). Elle augmente la formation des globules rouges, régule le taux de sucre dans le sang et maintient un bon système immunitaire.

 

Vitamine B8 (Biotine) : nécessaire à la transformation de plusieurs composés, tels que le glucose, les acides gras et les protéines. Préconisée en présence d’acné, de séborrhée (cheveux trop gras), elle sera utile pour éviter la chute des cheveux, assainir et donner une belle peau.

 

Vitamine B9 (Acide folique) : L’acide folique collabore étroitement avec la vitamine B12 dans la synthèse de l’hémoglobine. Elle permet à la femme enceinte de vivre une grossesse harmonieuse et d’éviter certaines malformations chez le fœtus. Elle participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges ainsi qu’à la production de l’ADN et de l’ARN (matériel génétique).

 

Vitamine B10 (Paba) : elle maintient le bon état de la peau et prévient l’apparition des rides. Comme la B9, elle contribue au maintien de la couleur naturelle des cheveux et participe à la bonne santé de manière générale.

 

Vitamine B12 (Cyanocobalamine) : prévient l’anémie grâce à sa participation dans la formation et la régénérescence des globules rouges, elle est indispensable au métabolisme du fer. Elle stimule la fabrication du matériel génétique, des cellules souches du tissu osseux et entretient les cellules nerveuses et donc les fonctions cérébrales.

 

Choline : considérée par certains comme une vitamine du groupe B, la choline maintient l’intégrité des membranes de toutes les cellules. Participant au métabolisme des acides gras, elle protège le foie et les vaisseaux du dépôt des graisses et contrôle le niveau de cholestérol. Elle favorise la synthèse d’importants neurotransmetteurs et ainsi contribue aux transmissions entre neurones, intervenant particulièrement dans le contrôle musculaire et la mémoire. Elle permet d’en éviter les pertes et procure un effet calmant. En collaboration avec la vitamine B12 et l’acide folique, la choline joue un rôle dans la prévention des problèmes cardiovasculaires en régulant le taux d’homocystéine dans le sang.

 

Inositol : habituellement reconnue comme faisant partie du groupe des vitamines B, ce nutriment régule le métabolisme des graisses et des sucres dans l’organisme. Il en réduit les taux en contribuant à leur élimination par le foie. L’inositol équilibre le fonctionnement et les échanges membranaires, il est donc propice à la bonne santé des membranes cellulaires, particulièrement des cellules du cerveau, de la moelle épinière, des yeux et des intestins.

 

Les signes de carence en vitamines B

Comme les vitamines B agissent principalement sur le métabolisme énergétique et sur le fonctionnement du système nerveux, les signes les plus visibles de carence en vitamines seront : diminution du tonus physique et mental, nervosité ou irritabilité, insomnies, problèmes de concentration ou de mémorisation. Un signe physique est également très révélateur : les gerçures aux commissures des lèvres.

La carence en vitamines B s’observe particulièrement chez les personnes stressées, les fumeurs, les femmes sous contraception orale (pilule), les grands consommateurs d’alcool ou de café et les personnes âgées.

Article précédent

Pourquoi la méthylation est elle si importante?

Article suivant

Pourquoi je prends de l'huile de Krill pour obtenir mes omegas nécessaires à une bonne santé?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire