ArticulationMa santé

La puissance de la nature face au lumbago

Surcharge vertébrale, faux mouvement, mauvaise posture, angoisse, stress… Le lumbago peut être causé par diverses raisons. Celui qu’on appelle communément « tour de reins », de par sa localisation au niveau des lombaires, se caractérise par des douleurs vives et brutales dans cette région du corps.
Si les douleurs tendent, pour la majorité, à disparaître au bout de quelques jours, le lumbago risque de récidiver dans un tiers des cas.

Les médecins allopathes prescrivent généralement des antalgiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens, traitant les symptômes sur un terme plus ou moins long. Ces médicaments ont, bien entendu, un effet presque instantané, mais ils engendrent des risques d’hyperalgésie ou de sensibilisation accrue à la douleur – entre autres.
Inutile, donc, d’envisager une médication contraignante quand la nature nous offre, une fois de plus, ses nombreuses richesses…sans effets indésirables.

feuille de prele
Feuille de prêle

Le saule blanc (Salix alba) est à la base de l’élaboration de l’Aspirine, analgésique mondialement connu. Son écorce est composée de salicine, puissant anti-inflammatoire, analgésique et antipyrétique. Ses effets sont renforcés par la présence de phénolglycosides et les polyphénols (flavonoïdes et flavanols) qui combattent la formation de radicaux libres. De quoi profiter des bienfaits de l’Aspirine, effets secondaires en moins, notamment au niveau de l’estomac.

Tout comme le saule blanc, la reine-des-prés est riche en flavonoïdes et en dérivés salicylés. Puissante analgésique et anti-inflammatoire, cette « aspirine végétale » est également un excellent moyen de dépolluer l’organisme.

L’harpagophytum (Harpagophytum procumbens) contient énormément de principes actifs intéressants dont l’harpagoside scientifiquement reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et antirhumatismales.
Les dernières recherches effectuées sur la griffe du Diable ont également souligné un grand effet antioxydant et une capacité à désacidifier l’organisme, très utile quand on sait qu’une acidité excessive exerce une action agressive, abrasive et corrosive sur nos tissus.
De plus, les scientifiques ont observé que l’harpagophytum réduit les douleurs lombaires au même titre que certains produits pharmaceutiques (notamment le Rofécoxib, retiré du marché en 2004 à cause de ses nombreux effets secondaires sur la santé).
Cette plante réduit non seulement la douleur, mais elle favorise la mobilité et la souplesse articulaire, ainsi que l’élasticité des tissus musculaires et tendineux.

Harpagophytum

S’il est nécessaire de combattre la douleur et l’inflammation, il est tout aussi important de reminéraliser l’organisme, afin d’apporter aux muscles, disques et articulations les éléments indispensables à la croissance, la régénération et l’entretien.
Les plantes telles que la prêle, l’ortie et le bambou présentent de nombreux minéraux dont un grand taux de silice, particulièrement utile dans la synthèse du collagène des tissus osseux et conjonctifs. Elles favorisent donc la reconstitution des cartilages et améliorent significativement la mobilité articulaire.

Pourquoi risquer de nombreux effets indésirables, alors que la nature nous apporte tout autant de bienfaits ?

Article précédent

Comment aider nos poumons à évacuer un maximum de toxines ?

Article suivant

7 huiles essentielles indispensables pour le confort digestif

L'auteur

Thyphanie Mouton

Thyphanie Mouton

2 Commentaires

  1. MEYER NATHALIE
    11/05/2016 à 4:58 — Répondre

    Bonjour, Pour ce que vous proposé comme plantes pour le lumbago :saule blanc – reine des prés – harpagophytum,,
    existe t- il des comprimés ou gélules ou on retrouvent ces trois plantes ? MERCI de votre réponse
    Cordialement Nathalie Meyer

Laisser un commentaire