Défenses naturelles

Quel est le lien entre votre flore intestinale, votre ligne et votre silhouette ?

D’après de nouvelles recherches, un complément alimentaire à base de lactobacilles (probiotique) aiderait les personnes ayant une tendance à l’embonpoint à retrouver une taille optimale.

 

Lors d’une étude de douze semaines, des sujets ayant consommé des produits laitiers fermentés renfermant des lactobacilles ont obtenu une réduction de 4,6 % de leur graisse abdominale et une réduction de 3,3 % de leur graisse sous-cutanée. En plus du poids corporel perdu et de la diminution du tour de taille, l’étude prolongée démontre que les probiotiques permettent également de réduire le nombre d’adipocytes (cellules graisseuses).

Une autre information mise en évidence ces derniers temps est que les personnes obèses présenteraient une répartition différente des bactéries intestinales des personnes minces, et indépendamment de la stature pondérale, peu de monde semble posséder un équilibre bactérien optimal au niveau des intestins.

 

Notre corps contient environ 100 trillions de bactéries, ce qui équivaut à plus de 10 fois le nombre total de ses cellules.

Les scientifiques estiment que le rapport entre les bonnes et les mauvaises bactéries de notre intestin est de 85/15, dans le meilleur des cas. Il est donc conseillé de réapprovisionner régulièrement notre flore en bonnes bactéries, d’autant plus que 80 % de l’activité du système immunitaire y est localisée. Il en va donc de l’entretien de votre santé globale et de la défense générale de votre organisme contre toutes maladies, notamment les allergies et pas uniquement au niveau de l’appareil digestif.

Puisque l’on sait actuellement que certaines bactéries nuisibles siégeant dans l’intestin occasionnent des dégâts au niveau de la santé, et ce, de diverses manières et en contribuant notamment à un excès de poids et à une difficulté pour en perdre.

Un bon équilibre de la flore intestinale contribue donc à l’entretien du système immunitaire, à la lutte contre l’invasion de micro-organismes qui peuvent eux-mêmes être à l’origine de maladie, à la digestion idéale et à une bonne assimilation et absorption des aliments, des glucides, des nutriments, vitamines et autres minéraux indispensables. Il est évident qu’une flore en parfait état permet aussi d’éliminer les toxines et les déchets de l’organisme de manière adéquate.

Un déséquilibre de la flore intestinal peut se manifester de manière très diverse par des gaz, des ballonnements, des nausées, des maux de tête, de la constipation ou de la diarrhée, du surpoids ou de la difficulté à perdre du poids ou encore, par des phénomènes inflammatoires.

Les chercheurs ont également constaté que des enfants de poids moyen de 6 et 12 mois, nourris au sein et en bonne santé, présentaient un taux de bonnes bactéries deux fois plus élevé que des enfants du même âge en surpoids, alors que leur niveau de bactéries nuisibles était nettement plus bas.

L’apport de probiotiques s’est également avéré bénéfique dans des dysfonctionnements métaboliques tels que la résistance à l’insuline ou le diabète, qui entraînent eux aussi souvent des prises de poids excessives. La prise de probiotiques est également salutaire après l’accouchement pour aider les femmes à perdre du poids après le premier trimestre d’allaitement.

En conclusion, les bactéries intestinales jouent un rôle jusqu’à présent insoupçonné dans la perte et la prise de poids.
Voici donc une propriété essentielle à ajouter à celles déjà nombreuses des probiotiques.

Il est essentiel de prendre conscience que notre flore intestinale est sensible à notre mode de vie. En effet, si vous mangez énormément de plats préparés, de nourriture traitée de manière industrielle ou trop sucrée, cela alimentera les mauvaises bactéries et les levures non salutaires.

Les bonnes bactéries intestinales peuvent également être détruites par les antibiotiques, l’eau chlorée, le savon antibactérien, les pesticides et additifs chimiques, et tout autres pollutions.

Il apparaît donc évident qu’il faut entretenir notre flore intestinale de manière régulière en prenant un supplément de prébiotiques et de probiotiques de haute qualité ou en mangeant des nourritures fermentées.

Nos anciens assuraient cet entretien par la consommation de nourritures fermentées comme le yaourt et la choucroute, tous deux riches en bactéries profitables.

Pour continuer dans cette voie, il faut opter pour des produits traditionnels naturels et non pasteurisés puisque la pasteurisation tue les probiotiques naturels.

Pour faire prospérer vos bactéries intestinales saines, vous pouvez également inclure au cœur de votre alimentation du lassi (une boisson traditionnelle indienne à base de yaourt), du lait ou yaourt fermentés, tel que le képhir, diverses préparations fermentées ou marinées de chou, de navets, d’aubergine, de concombres, d’oignons, de courge et de carottes, ou encore du natto (soja fermenté).

Si ces nourritures ne font pas partie de vos menus réguliers, ou si vous avez dû prendre récemment des antibiotiques ou d’autres médicaments chimiques, alors optez pour un supplément de pré et probiotiques de haute qualité qui donnera un coup de fouet bénéfique à vos bactéries intestinales utiles. Dans votre choix, pensez à choisir un complément alimentaire qui contient un nombre suffisant de germes salutaires, mais qui permet également de les véhiculer jusque dans l’intestin en les maintenant vivants.

Article précédent

Le glutamate, un danger pour notre santé ?

Article suivant

Comment bien comprendre les Omégas 3 ?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

1 Commentaire

  1. Lionel
    04/02/2014 à 11:22 — Répondre

    Que penser de cet article qui ma litteralement scotchez … royale ?

Laisser un commentaire