Défenses naturellesMémoire & intellect

Quelle est la réelle influence du café sur les cancers ?

 

cafe cancer photoDe nouvelles études scientifiques portant sur près de 50000 hommes viennent corroborer le lien entre la consommation de café et la diminution du risque de cancer de la prostate. Les résultats mettent en évidence qu’il faut consommer au moins 6 tasses de café par jour pour obtenir une diminution de 60 % du risque de cancer mortel de la prostate. La consommation de trois tasses quotidiennes réduira la probabilité de 30 %. Une autre étude japonaise a mis en évidence que les personnes qui boivent du café présentent la moitié de risque de contracter un cancer du foie.

Les effets de la caféine semblent également avoir des répercussions positives au niveau cérébral. Le café peut par exemple déclencher l’inhibition du recaptage du glutamate et libérer un facteur de croissance qui active les cellules souches du cerveau, cellules qui peuvent ainsi donner naissance à de nouveaux neurones. Un phénomène similaire a été observé au niveau musculaire.

En conclusion, le café contribuerait à conserver une certaine jeunesse du cerveau et des muscles.

De nombreuses données permettent d’affirmer que le café réduit également les envies de sucre parce que la caféine se fixe sur certains récepteurs qui entretiennent normalement une certaine dépendance par rapport aux substances ou aux aliments que notre cerveau et notre corps apprécient.

La prudence s’impose cependant lors du choix du café. Il faut savoir que le café est une des cultures parmi les plus pulvérisées et donc fort chargées en pesticides. Assurez-vous donc bien de l’origine biologique ou organique, en tout cas sans pesticides, de votre café. Veillez également à ce qu’il ait été correctement grillé et séché. Il est préférable de l’acheter en grain et de le moudre soi-même à la demande afin d’éviter le rancissement et l’oxydation. Si vous consommez des grains de café de qualité, vous bénéficierez de nombreux nutriments et antioxydants, et vous profiterez d’un arôme délicat. Une autre précaution à prendre est évidemment de boire son café noir sans lait et sans sucre.

Pensez à le consommer avant l’effort si vous souhaitez obtenir un petit coup de pouce puisque ce dernier augmente la synthèse de protéines au sein des muscles, mais favorise également la dépense énergétique musculaire et ainsi l’élimination des toxines et de poids.

En tant qu’homme, si vous voulez bénéficier du café pour prévenir toute dégénérescence de la prostate vous pouvez également vous faire d’autres alliés en évitant le fructose, la viande et les aliments transformés de manière industrielle. Supplémentez-vous en vitamine D, en vitamine K2 et en vitamine E. Dans votre alimentation privilégiez les tomates, le chou-fleur et le brocoli. En buvant du thé vert et en alcalisant votre système grâce à de nombreux aliments crus vous diminuerez encore vos risques de pathologies et de dégénérescences diverses.

Article précédent

L’attitude de la médecine moderne face au cancer

Article suivant

Un petit cocktail industriel anti-santé

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire