Alimentation

Les règles d’or pour boire sans se mettre en danger

Nous pourrions survivre sans sucre, sans sel, sans vitamines ni minéraux pendant plusieurs jours mais certainement pas sans eau. En effet, l’eau est indispensable à la vie car la carence en eau amène rapidement la dégénérescence puis la mort. Alors cet élément vital que nous ingérons au quotidien devrait être exempt de polluants et d’autres perturbateurs pour pouvoir agir et travailler de manière optimale dans notre organisme, sans nous encrasser davantage.

eau

Les agriculteurs, en appliquant diverses pesticides sur leurs récoltes comme des herbicides, des fongicides, des insecticides et j’en passe, polluent les sols et par la même occasion les nappes phréatiques qui se voient infectées à leur tour. Pourquoi vous parler de ces nappes ? Simplement parce qu’elles sont une principale source d’eau potable de notre planète. Et malheureusement, le ruissellement de l’eau de pluie conduit ces substances chimiques vers les dites nappes qui seront la base de la consommation hydrique humaine.

Si seulement notre eau de consommation ne contenait que des pesticides mais le malaise ne s’arrête pas en si bon chemin. En effet, nos eaux contiennent également des perturbateurs endocriniens ou des substances cancérigènes. Oui, vous lisez bien ! Nous ne sommes vraiment pas en sécurité en consommant de manière parfois irréfléchie. Prenons par exemple le cas des hormones, lorsqu’une femme opte pour un contraceptif oral, elle voit dès lors ses urines, riches en hormones de synthèse, apparaître dans nos eaux de source, nos rivières et notre eau du robinet bien entendu. Nos cours d’eau sont infectés et les poissons voient leur fertilité diminuer. Ne voyez vous toujours pas de lien entre notre consommation d’eau quotidienne et la difficulté qu’ont certains couples à donner la vie ? Devons nous parler de toutes ces petites filles qui sont déjà pubères à 7 ou 8 ans ? Un réel problème de société causé par un dérèglement du système hormonal.

Si nous devions analyser les éléments que contient notre eau potable du robinet, nous serions horriblement effarés. En effet, une multitude de substances est comptabilisée mais le problème se positionne non pas sur le dosage ou la concentration de chaque produit qui, lui, est aux normes mais sur la multiplicité de chacune de ces substances. Cette multitude crée malheureusement un réel problème de par l’accumulation de produits que nous avalons tous les jours. Nous nous empoisonnons sans même nous en rendre compte.
Utiliser un gel douche et des produits cosmétiques de qualité non biologique dont la composition est douteuse pose aussi un problème… Ou pensez vous que l’eau de rinçage finira ?

 

Etre conscient est un premier pas vers le changement

Voilà pourquoi il est capital de filtrer votre eau de consommation si celle-ci vient du robinet. Les alternatives sont aujourd’hui nombreuses :

  • Les carafes avec un filtre intégré peuvent être une solution idéale dans un premier temps. Prenez bien soin de changer le filtre fréquemment pour éviter que les toxines accumulées ne retournent dans votre carafe. La durée de vie d’un filtre est aléatoire d’une marque à une autre.
  • Les bâtons de charbon actif que l’on dépose dans une carafe d’eau ou une gourde et qui ont une durée de vie de plus ou moins 6 mois. Elles sont pratiques, faciles et idéales pour épurer l’eau du robinet. Là encore, il s’agit de bien lire les conditions d’utilisation pour éviter un retour des toxines.
  • Pour une eau d’une qualité supérieure et pour une filtration excessivement efficace, opter pour le système à osmose inverse est la solution à adopter. Ce mécanisme assez onéreux propose un système de filtrage qui ne laisse passer que les molécules d’eau.

Pas envie d’adopter l’un ou l’autre système car vous préférez continuer de boire l’eau de bouteilles ? Sachez que là encore, il y a des risques et de nombreux paramètres sont à prendre en considération si l’on souhaite boire consciemment et intelligemment.

C’est petit à petit que l’on modifie ses habitudes de vie et que l’on se dirige vers une consommation consciente et réfléchie. Un pas après l’autre, sans frustration et avec intelligence. Malgré tout, n’oubliez pas de boire 1,5 litre d’eau au quotidien !

Article précédent

Symbolique des pertes de mémoire et de la maladie d’Alzheimer

Article suivant

Liste des fruits et légumes les plus contaminés

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire