fbpx
Accueil / Santé Naturelle / Respiration / Remèdes naturels pour calmer les symptômes de l’asthme

Remèdes naturels pour calmer les symptômes de l’asthme

On compte généralement sur les remèdes de soulagement des allergies lorsque les allergies saisonnières se manifestent. Mais certaines des choses qui peuvent déclencher des allergies peuvent aussi déclencher l’asthme. Si vous ou votre enfant souffrez d’asthme, vous serez heureux d’apprendre qu’il existe de nombreux remèdes naturels contre l’asthme qui sont étonnamment faciles à utiliser.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une affection où les voies respiratoires se rétrécissent, gonflent et s’enflamment. Cela peut causer un essoufflement, une respiration sifflante, de la toux et une production excessive de mucus. La gravité de l’asthme varie d’une personne à l’autre. Pour certains, c’est une nuisance et pour d’autres, c’est beaucoup plus grave.

Malheureusement, l’asthme commence généralement dès l’enfance (mais peut survenir à tout âge).

Symptômes de l’asthme

Il y a des symptômes évidents d’asthme :

  • Toux – souvent pire la nuit ou tôt le matin, ce qui rend le sommeil difficile.
  • Respiration sifflante – un sifflement ou un grincement à chaque respiration.
  • Serrement de poitrine – peut donner l’impression que quelque chose est assis sur votre poitrine ou vous serre.
  • Essoufflement – soit vous n’arrivez pas à respirer suffisamment, soit vous n’arrivez pas à évacuer l’air.

Remarque importante : Toutes les personnes qui souffrent d’asthme n’ont pas de symptômes. De plus, vous pouvez avoir ces symptômes sans avoir d’asthme. Pour diagnostiquer l’asthme, votre médecin voudra peut-être vous faire passer un test de fonction pulmonaire en plus d’utiliser d’autres outils diagnostiques. Comme toujours, consulter un médecin est la meilleure approche.

Gravité d’une crise d’asthme

crise asthme

L’asthme léger est assez courant et peut généralement être traité avec des remèdes naturels. Il est toutefois bon de connaître les symptômes de chaque étape pour savoir quand consulter un médecin. Il est toujours bon de consulter votre médecin, même si vous pensez ne présenter que des symptômes légers ou modérés.

  • Légère – respiration légèrement sifflante et difficulté à respirer, mais prise d’air adéquat. Cela peut être intermittent (moins de deux fois par semaine) ou persistant (plus de deux fois par semaine).
  • Modéré – respiration sifflante ostensible, détresse respiratoire au repos, utilisation des muscles abdominaux pour respirer. Ces poussées peuvent entraîner des activités régulières et des troubles du sommeil.
  • Sévère – détresse respiratoire évidente, peau bleue (surtout les ongles et les lèvres), absence de bruits respiratoires.
  • Insuffisance respiratoire – détresse respiratoire grave, léthargie, confusion, transpiration, hypotension.

Quelles sont les causes de l’asthme ?

Les experts ne savent toujours pas avec certitude ce qui cause l’asthme. Cependant, ils croient qu’il s’agit d’une combinaison d’irritants environnementaux et de prédispositions génétiques. Certains déclencheurs possibles le sont :

  • l’activité physique (surtout la course à pied)
  • certains médicaments comme les bêtabloquants, l’aspirine, l’ibuprofène et le naproxène (Aleve)
  • de l’air froid, du vent ou d’autres conditions météorologiques extrêmes
  • émotions fortes ou stress
  • sulfites et conservateurs ajoutés aux aliments
  • reflux gastro-oesophagien pathologique (RGO)
  • l’altération des défenses antioxydantes (et le stress oxydatif subséquent)

Les facteurs de risque

De plus, il y a certains facteurs de risque qui font que certaines personnes sont plus susceptibles de souffrir d’asthme. Les facteurs de risque de l’asthme comprennent :

  • Antécédents familiaux – si un proche parent souffre d’asthme, vous êtes plus susceptible d’en souffrir aussi.
  • Infections respiratoires
  • Allergies – les personnes allergiques (comme l’eczéma ou le rhume des foins) sont plus susceptibles de développer de l’asthme.
  • l’exposition à des irritants environnementaux – squames d’animaux de compagnie, pollution, fumée de cigarette, produits chimiques et toxines en milieu de travail – peut accroître les risques qu’une personne devienne asthmatique.
  • l’obésité – les enfants et les adultes qui font de l’embonpoint ou qui sont obèses sont plus susceptibles de développer de l’asthme. On ne sait pas exactement pourquoi. Certains experts croient qu’il s’agit d’une inflammation associée à l’obésité.

Une théorie intéressante que les chercheurs ont pour ce qui cause l’asthme est l’hypothèse de l’hygiène ». Fondamentalement, cette hypothèse dit que dans le monde occidental, nous nous préoccupons beaucoup de la propreté et de l’assainissement. Pour cette raison, les enfants ne sont pas exposés aux germes et ont moins de maladies. En raison de la réduction de l’exposition à ces maladies et germes, le système immunitaire des enfants n’est pas aussi robuste qu’il le pourrait.

Remèdes naturels contre l’asthme

Généralement, les médecins traitent les symptômes d’asthme à l’aide d’inhalateurs stéroïdes et de bronchodilatateurs. Les inhalateurs stéroïdes aident à réduire rapidement l’inflammation pour ouvrir les voies respiratoires. Mais ils ont des effets secondaires (il suffit d’écouter une publicité pour un médicament contre l’asthme !)

Les médicaments contre l’asthme peuvent certainement sauver des vies et être importants (consultez toujours votre médecin). Mais comment pouvez-vous soutenir votre santé d’autres façons ? Les remèdes naturels asthme peuvent aider à soulager les symptômes d’asthme légers à modérés.

Par-dessus tout, il est important de traiter les symptômes dès leur apparition afin d’éviter des symptômes plus graves ou plus graves.

Réduire les irritants environnementaux

Étant donné que les irritants environnementaux peuvent causer ou exacerber l’asthme, il est logique de les réduire à titre préventif.

  • Ne fumez pas
  • Utilisez un filtre à air dans votre maison ou sur votre lieu de travail
  • Utiliser des nettoyants naturels et des produits pour le corps (au lieu de produits chimiques)
  • Envisagez de vous débarrasser des tapis ou des moquettes (ils pourraient abriter des acariens).
  • Nettoyer (et dépoussiérer) souvent l’espace de vie

Tout ce que vous pouvez faire pour réduire la poussière ou d’autres allergènes dans votre maison est un excellent premier pas !

Réduire le stress

Le stress est un plus grand risque pour la santé que beaucoup d’entre nous ne le réalisent. En fait, des niveaux élevés de stress peuvent complètement annuler toutes les autres choses saines que vous pouvez faire (comme bien manger, dormir suffisamment et faire de l’exercice régulièrement). Des recherches publiées en 2014 montrent que l’asthme a un déclencheur psychologique. Il explique également que les exercices respiratoires peuvent réduire les symptômes d’asthme chez de nombreux patients.

De plus, un article paru dans le Journal of Asthma a révélé que la méditation peut être bénéfique pour les personnes souffrant d’asthme.

Essayez la thérapie au sel de l’Himalaya

Certains asthmatiques ne jurent que par la salinothérapie pour leurs symptômes. Les grottes salines ou les inhalateurs de sel de l’Himalaya sont deux façons de faire l’expérience de la salinothérapie. Il n’y a pas beaucoup d’informations sur la thérapie saline pour l’asthme. Cependant, une étude publiée dans Pneumologia dit qu’elle pourrait être bénéfique. La thérapie saline semble être sans danger, il vaut peut-être la peine d’essayer.

Utiliser les huiles essentielles

Lorsqu’elles sont utilisées en toute sécurité, les huiles essentielles peuvent être un excellent complément à une trousse de remèdes naturels asthme. Ces huiles essentielles sont excellentes pour soulager les symptômes de l’asthme :

  • Menthe poivrée – peut aider à arrêter la libération d’histamine. Elle peut aussi apaiser les voies respiratoires enflammées (la menthe poivrée contient du menthol).
  • Lavande, eucalyptus, théier et camomille romaine – huiles anti-inflammatoires connues qui peuvent réduire une des causes profondes de l’asthme, l’inflammation.

Pensez aux herbes

La phytothérapie est une autre façon de traiter les symptômes d’asthme sans les effets secondaires des stéroïdes. Une formule à base de plantes médicinales chinoises appelée ASHMI s’est avérée légèrement moins efficace que la prednisone dans le traitement de l’asthme lors d’essais cliniques. Ce mélange d’herbes comprend du reishi, de la réglisse chinoise et du sophora arbustive. Consultez un médecin avant de prendre ce médicament afin d’éviter toute interaction médicamenteuse.

Changez votre régime alimentaire

L’alimentation est l’une des choses les plus importantes sur laquelle nous pouvons nous concentrer pour optimiser la santé. Une alimentation riche en nutriments, riche en antioxydants et autres composés anti-inflammatoires, peut aider à éviter la réaction inflammatoire générée par l’asthme. D’autres nutriments à inclure dans le régime alimentaire sont les suivants :

Vitamine C

Les enfants qui mangeaient des fruits riches en vitamine C étaient moins susceptibles d’avoir une respiration sifflante. Un examen clinique a également révélé que la vitamine C joue un rôle dans le métabolisme de l’histamine et des prostaglandines. Ces composés sont impliqués dans la constriction des voies respiratoires lors d’une crise d’asthme.

Caroténoïdes

Les caroténoïdes sont les composés qui donnent aux légumes leur pigment jaune, orange ou rouge (pensez aux carottes, aux poivrons et aux tomates). Une étude réalisée en 2005 a révélé que les personnes asthmatiques présentaient des taux de caroténoïdes circulants plus faibles. Les caroténoïdes luttent également contre le stress oxydatif qui est une cause potentielle d’asthme. Comme toujours, mangez ces légumes colorés !

Folate

Le folate est une vitamine importante pour de nombreux processus de l’organisme. Il est particulièrement important pendant la grossesse de réduire le risque d’anomalies congénitales. Une étude de 2010 a révélé que le folate peut même aider à prévenir l’asthme. Des taux plus élevés de folate dans le sang étaient associés à un risque moindre de tendances allergiques et de respiration sifflante chez les participants. (Assurez-vous juste de prendre la bonne forme.)

Magnésium

Le sulfate de magnésium est un traitement standard pour les crises d’asthme qui font atterrir les patients à l’hôpital. Mais il semble qu’une augmentation du magnésium alimentaire pourrait aussi être bénéfique pour améliorer les symptômes. Une étude publiée dans l’European Respiratory Journal a révélé que des niveaux plus élevés de magnésium dans l’alimentation étaient associés à une amélioration des symptômes.

Le magnésium est un minéral important dont beaucoup d’entre nous souffrent d’une carence. Il vaut donc la peine d’augmenter votre apport. Le magnésium se trouve dans le chocolat noir, les avocats, les noix et les poissons comme le saumon, le maquereau et le flétan. Le magnésium alimentaire est bon, mais difficile à absorber pour certaines personnes. Le magnésium est mieux absorbé par la peau avec une pulvérisation d’huile de magnésium.

Acides gras oméga-3

Les oméga-3 présents dans les poissons gras comme les anchois et le saumon sont excellents pour réduire l’inflammation. Une étude réalisée en 2015 a également révélé qu’un niveau inférieur d’oméga-3 pourrait être lié à l’asthme. Elle a également constaté qu’un apport plus important d’oméga-3 permettait de résoudre l’inflammation chez les personnes souffrant d’asthme. Est-ce que vous ou un membre de votre famille souffrez d’asthme ? Quels sont les remèdes qui vous conviennent le mieux ?

Sources :

Wood, L. G., Garg, M. L., Blake, R. J., Garcia-Caraballo, S., & Gibson, P. G. (décembre 2005). Les remèdes naturels asthme. Voies respiratoires et taux circulants de caroténoïdes dans l’asthme et chez les témoins sains. Consulté à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16373941

Matsui, E. C., et Matsui, W. (juin 2009). remèdes naturels asthme. Consulté à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2693474/

Les effets de la vitamine C sur l’asthme devraient également être étudiés. (15 août 2018). Consulté à l’adresse https://www.bmj.com/content/349/bmj.g5517/rr/797361

Hill, J., Micklewright, A., Lewis, S. et Britton, J. (1997, octobre). remèdes naturels asthme. Étude de l’effet des changements à court terme de l’apport alimentaire en magnésium dans l’asthme. Consulté à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9387944

A propos Marie Dupont

Vérifiez également

L’aromathérapie émotionnelle

5.0 01 Plantes alimentaires, plantes médicinales, plantes rituelles, elles ont depuis toujours accompagné l’Homme à …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.